Farscape, saison 4. Une vraie bombe. En commençant la série je n’aurais jamais imaginé que j’en serais aussi dingue. En quatre saisons elle est rentrée dans mon top 5, celui qui est supposé être immuable. La saison 4 est dans la même continuité que la 3 c’est-à-dire tout aussi excellente. J’étais, et je le suis toujours d’ailleurs, effarée de savoir que les dirigeants de Sci-Fi aient décidé de l’annuler alors que le season finale se terminait sur un A suivre et par voie de conséquence un cliffhanger de très grand malade. Lorsqu’on possède une série de cette qualité, avec un très grand nombre de fans déchaînés (le pouvoir des geeks ^^;), on ne l’arrête pas en plein milieu parce qu’elle n’engrange pas assez d’argent. Ce qui me fait sourire c’est que la série a été annulée pour renforcer Stargate SG-1. A l’époque j’aimais beaucoup cette dernière et Farscape ne me disait rien de bon. Ah… j’étais jeune et naïve. D’ailleurs, Stargate SG-1 a pas mal pompé d’idées à Farscape. Sans parler d’autres fandoms évidemment, comme Star Wars par exemple. Et puis au moins dans Farscape ils ont réglé des problèmes comme les langues ! Oui parce que tout l’univers ne parle pas anglais que je sache. Bref. Ne nous acharnons pas sur la franchise Stargate. Non non. Parlons de ce petit bijou de saison 4. Aucun spoiler.

Le season premiere, Crichton Kicks, est probablement le meilleur début de saison de la série. La dépression du héros débute, sa paranoïa ne fait qu’augmenter et il se laisse aller. On ne le comprend que trop et sa déchéance est terrible. Cela dit, il reste toujours le même, c’est-à-dire très ironique sur son sort ce qui apporte une petite touche d’espoir mêlé à du cynisme. Le Crichton frais et dispo sera bien de retour un jour, croisons les doigts !
Concernant les épisodes à proprement parler, les trois épisodes centrés sur une certaine planète (ou comment évitez les spoilers) sont très réussis. Je ne pensais pas que John et ses amis iraient un jour sur cette « vraie » planète mais ce fut le cas. Encore une fois les scénaristes font de l’excellent boulot, les sentiments antithétiques de John sont bien mis en évidence et interprétés avec grand justesse par un Ben Browder au summum de son art.
Comme d’habitude, quelques épisodes sont plus drôles que les autres (par exemple le 4.07, John Quixote) mais la plaisanterie a toujours un sens caché voire plusieurs. J’ai déjà pu le dire mais j’apprécie réellement cette double voire triple lecture que l’on peut faire de Farscape. Une scène limite débile, comme beaucoup des moments John / Harvey par exemple, n’est pas à prendre pour argent comptant. Bon on peut le faire évidemment mais ce serait louper une très grande partie de la série. Qui a dit que les séries et films SF étaient des trucs débiles pour des gens débiles ? -__-
Le series finale, qui n’aurait dû n’être qu’un season finale, ne conclut en rien la série. Au contraire. Les dernières scènes sont fantastiques et une pure merveille du point de vue de la réalisation. Comme à l’accoutumée, la série est sadique avec les fans car elle nous laisse sur un cliffhanger insupportable. Heureusement que The Peacekeeper Wars est passée derrière…

Qui dit nouvelle saison, dit arrivée de nouveaux personnages et disparition d’autres. Sikozu fait ainsi son entrée. J’ai eu beaucoup de mal avec elle et son évolution ne m’a en aucun cas troublée. Dès le départ on sent qu’il se passe un truc avec un autre personnage et évidemment, tout finit par se passer comme on s’en doutait. C’est un vrai serpent. Je n’irai pas dire que je la déteste mais elle est trop imprévisible et manipulatrice pour être réellement appréciée. Elle a de bons côtés, cependant avec ce genre de personne il faut toujours être sur ses gardes. Le départ de la rousse volcanique m’a un petit peu attristée mais on aura la chance de la revoir de temps en temps et ça c’est chouette !
Je me suis déjà longuement étendue sur les personnages donc je ne vais pas trop revenir sur le sujet. J’ajouterai seulement, enfin je répéterai, que Farscape offre une très belle brochette de personnages hauts en couleurs et qui évoluent tous énormément au fur et à mesure des épisodes. Et quand je dis tous, c’est tous. Par ailleurs, ils sont tous passés au peigne fin, leur histoire personnelle est mise en avant de manière à mieux les comprendre.
La saison 4 est essentiellement centrée sur le fabuleux couple Aeryn / John qui est certainement un des couples les mieux écrits de toute l’histoire des séries tv. L’un ne va pas sans l’autre. Leur romance est magnifique et terrible à la fois.

Je parlerai ici de la mini-série The Peacekeeper Wars, tout aussi extra, très bientôt. Et ainsi se fermera le chapitre Farscape. Néanmoins, il reste les webisodes qui arriveront en 2008 a priori. J’espère de tout coeur que les acteurs principaux seront de la partie.