Alors que le téléfilm, The Ark of Truth (L’Arche de Vérité en français), sort dans quelques jours en DVD en France, il est temps de se pencher sur la dixième et dernière saison de Stargate SG-1. En décembre j’avais déjà pu écrire un article sur la série en globalité donc je vais normalement être assez rapide ^.^ Aucun spoiler.

La saison s’est terminée sur Sci-Fi le 22 juin 2007. La première moitié a été diffusée sur M6 fin 2007 mais la chaîne semble avoir oublié la série puisqu’il n’y a plus de nouvelles depuis 2008. Commençant à en avoir plus que marre d’attendre l’épilogue, j’ai décidé de choisir un autre moyen. Du coup, j’ai regardé la fin en VO. Je dois dire que j’ai trouvé ça bizarre au début. Certes je suis une grande amatrice des versions originales mais après presque dix ans à regarder Stargate SG-1 en français le choc fut rude (exceptions mises à part pour Ben Browder et Claudia Black que je suis habituée à suivre dans Farscape en VO ^^;). Néanmoins au bout d’un épisode c’était bon !

Les saisons précédentes -les huit et neuf-, sans être atroces, étaient moyennes. La saison dix redore le blason de la série et ça fait un bien fou. L’équipe trouve son rythme de croisière et il est difficile de ne pas s’attacher davantage à eux tant ils semblent s’amuser et s’entendre. Le personnage de Vala Mal Doran est une vraie bouffée d’air frais. Derrière cette manie d’en faire des tonnes se cache un cœur d’or. Elle est tout simplement adorable et a su trouver une relation particulière avec chacun des autres personnages.
Quelques épisodes sortent du lot comme d’habitude. On est obligé de parler du 10×06 : 200 qui comme son nom l’indique est l’épisode 200 de la série. Il s’agit d’une succession de références d’univers divers et variés. Assurément le meilleur épisode de la franchise. Le double épisode The Quest (10×10 et 10×11) est pas mal dans le genre notamment grâce à la fine équipe (Baal, Adria et SG-1 c’est tout de même marrant ^^) qui part à la chasse aux œufs. Le 10×16, Bad Guy, prend le téléspectateur à contrepied en faisant passer l’équipe pour les méchants de service et c’était ultra jouissif, d’autant plus que les dialogues étaient savoureux. En fait le 10×15, Bounty, est très drôle, très frais aussi. Bref, il y en a pas mal de bons à vrai dire. Le plus mauvais fut probablement le 10×17, Talion, qui fut pour ma part une séance de torture tant c’était ennuyant.

Hmm oui, comment ça ? Ah le series finale ? Eh bien j’ai pu remarquer sur la toile que beaucoup de fans ont détesté cette fin, limite si certains n’ont pas voulu renier la série. Moi pas. Au contraire, j’ai adoré cette fin de série qui n’est pas une fin en soi. Les Ori sont laissés de côté, il n’y a pas d’explosions et effets spéciaux à tout va. On se concentre uniquement sur les protagonistes et ce que c’était bon. Cet épisode permet de les comprendre en profondeur et sur le long terme. Cela fait du bien de se poser trente secondes (quoique là c’était beaucoup plus long ;D) et de faire le point. Rhaaa et puis comment ne pas fondre face à la scène Vala / Daniel ? :D Très surprenant choix que voilà pour un series finale mais pourquoi pas ? Après tout il y a les deux téléfilms pour conclure véritablement donc autant en profiter pour mettre à l’honneur les héros. Par contre le maquillage était affreux et assez risible ^^;;; De toute manière, au vu des épisodes précédents on pouvait se douter que tout ne serait pas réglé en quarante minutes. Il y avait trop de choses en suspens. Après il est vrai que si l’on recherche dans la série uniquement les explosions à gogo on sera forcément déçu !

Bref une dernière saison très sympa, limite parodique par moment mais c’est plutôt frais. A une époque Stargate SG-1 faisait partie de mes séries préférées, ce n’est plus trop le cas. Cela dit elle gardera toujours une place particulière et c’est avec un petit pincement au cœur que j’ai terminé la série… Place au premier téléfilm !