Friday Night Lights | Les Lumières du Vendredi Soir (saison 2) – Texas Forever.

Par , le 18 juin 2008

Il serait peut-être temps de parler d’une de mes séries favorites qui a vu se terminer sa saison deux début février. Malgré la profonde affection que je lui porte, mes souvenirs sont désormais un petit peu flous, zut alors. Amputée de sept épisodes à cause de la grève des scénaristes, la saison deux a failli être la dernière de Friday Night Lights. Mais fort heureusement, nous aurons le droit à une troisième. Ce n’est pas que les audiences soient vraiment mauvaises ou que les critiques soient affreuses mais le public ne suit pas. C’est un peu pareil en France d’ailleurs puisque NRJ 12 diffusait la saison une en prime time pour finalement l’arrêter quelques semaines plus tard. Je me demande si la chaîne est allée jusqu’au bout à un autre moment en fait. Aucun spoiler.

Friday Night Lights raconte tout simplement l’histoire de quelques personnes vivant à Dillon, dans le Texas. Là-bas il n’y a pas grand chose à faire et les perspectives futures semblent plus que limitées. Le football est un exutoire pour un grand nombre d’entre eux ce qui fait que tout ou presque tourne autour de cela. A la fin de la saison une, l’équipe du coach Taylor gagnait le Championnat d’Etat. Or la joie était de courte durée pour les Panthères car le coach quittait Dillon pour un poste à responsabilité dans une grande université. La saison deux débute suite à une ellipse de huit mois environ. Tami, restée à Dillon avec Julie, est enceinte et n’est plus très loin d’accoucher, son mari habite très loin, la situation n’est donc pas évidente pour la famille Taylor. Si le coach revient très rapidement dans la saison entraîner l’équipe de foot, les difficultés seront présentes du fait de Julie qui se sent délaissée par l’arrivée du bébé, de Tami qui en ras-le-bol de n’être plus qu’une mère et ne parvient plus à s’épanouir… Il s’agit là de problèmes on ne peut plus réalistes et qui sont encore une fois traités en douceur et de manière intéressante. La soeur de Tami, Shelley (Jessalyn Gilsig – Nip/Tuck), offre plusieurs scènes sympathiques, notamment lorsqu’elle se trouve confronté à son cher beau-frère. Beaucoup ont été apparemment déçus par Julie, ce qui n’est pas mon cas. Ok elle est un peu usante par moment mais elle est en plein dans l’adolescence et elle s’en sort plutôt bien. Et honnêtement, les autres ados n’ont pas forcément une attitude de vrai ado alors que Julie oui. Toujours concernant les Taylor, on peut tout de même regretter qu’Eric revienne aussi rapidement entraîner l’équipe. Où était l’intérêt de le faire aller là-bas dans ce cas-là ? Les scénaristes ne pensaient peut-être pas avoir de saison deux ou alors ont fait une belle erreur.

La saison deux pose aussi quelques autres problèmes du côté du scénario. A commencer par l’intrigue du début de Tyra et Landry. C’était clairement de trop et ça n’avait absolument pas sa place dans Friday Night Lights. Ce qui est dommage parce que cela plombe les intrigues qui se déroulent à côté. Cependant, cela permet de voir enfin le père de Landry et c’est une bonne chose. La relation qui se tisse entre Tyra et Landry, qui commençait à poindre son nez en saison une, est très belle et correctement développée. Mais celle entre Landry toujours et Matt en pâtit sérieusement. On ne les voit plus trop ensemble et ça manque. Puisque l’on parle de relation on peut parler de celle entre Matt et Tim qui prend son envol dans cette saison. Matt voulant apparemment ressembler à Tim, il a du chemin à faire ^^;; A propos de Tim Riggins on pourrait en écrire des tonnes tant il est chouette. Il a plein de défauts mais il cache sous sa carapace un coeur d’or. Et pas la peine de préciser à quel point Taylor Kitsch est fabuleux. La scène du bateau avec Lyla et Jason en est un exemple parfait.
Il se passe beaucoup de choses dans cette saison sans qu’on en est vraiment l’impression. Le traitement des histoires est toujours aussi subtil, très Friday Night Lights en somme. Le chouette personnage de Waverly disparaît comme par magie et quelques autres apparaissent : Santiago, Chris (interprété par Matt Czuchry – Gilmore Girls).

L’article semble peut-être une succession de reproches face à la saison deux mais c’est parce que je ne vais pas répéter les immanquables qualités dont j’ai déjà parlé précédemment. Certes, cette saison amputée est légèrement moins bonne que la première mais elle n’en demeure pas moins excellente. Elle est probablement une des saisons que j’ai préférées lors de cette saison télévisuelle. Il serait bon pour la suivante de privilégier davantage les interactions entre les personnages car certaines sont un peu trop laissées de côté et d’augmenter le nombre de matchs à l’écran parce que la saison deux a été trop avare sur ce coup-là. Et dans ce cas, si tout le reste continue de cette manière, ce sera très chouette. Friday Night Lights a toujours su faire confiance aux téléspectateurs en pointant du doigt certaines choses (racisme, dopage, religion très poussée avec Lyla…) sans pour autant faire la morale ou juger ses personnages. Ca fait du bien surtout lorsque la plupart des séries se donnent à chaque fois le droit de nous abreuver de ce qu’il est bon de penser. Heureusement la série aura le droit à une troisième saison car le season finale qui n’aurait pas du l’être aurait été un très mauvais series finale. Vivement la saison trois qui sera probablement la dernière. Toute bonne chose a une fin, c’est bien connu.


5 Comments

  1. Caroline
    Nakayomi• 18 juin 2008 at 11:34

    La saison 1 est revenue il y a quelque temps le mercredi après-midi sur Nrj12, de là à dire qu’ils sont arrivés à bout de cette saison, rien n’est moins sûr (ça n’a visiblement passionné personne, pas même les sites sériephiles qui se sont à peine fait l’écho de la déprogrammation/reprogrammation)… Vu la chaîne et ses déprogrammations en séries, sans avertissement…

    Répondre

  2. Caroline
    Caroline• 19 juin 2008 at 21:03

    C’est vraiment dommage parce que la série a toutes les qualités et même plus, tu diras que non mais bon… :D

    Répondre

  3. Caroline
    Nakayomi• 20 juin 2008 at 11:44

    Bon, j’dirais que c’est surtout une série pas faite pour moi… :P (Oui, soyons sympa… Pour une fois…)

    Répondre

  4. Caroline
    Christian• 2 février 2009 at 11:00

    Et la saison 3 qu’en penses tu ?

    Répondre

  5. Caroline
    Caroline• 2 février 2009 at 21:46

    Bonne question. Le bilan est supposé arriver bientôt… donc tu le sauras à ce moment-là ^^;

    Répondre

Laisser un commentaire