Après une saison deux plus faible que la précédente, sans pour autant être ratée, Ugly Betty est revenue pour une troisième année. Elle sera aussi là à la rentrée puisque ABC l’a renouvelée. Cette saison 3, composée de 24 épisodes, fut diffusée entre septembre 2008 et mai 2009. Aucun spoiler.

Les 24 épisodes furent quasiment tous une calamité. Le season premiere donne le ton parce que lui aussi est mauvais. En plus de ne pas être drôle, il est moralisateur et bien pensant. Où sont passés ces côté cynique / sarcastique / déjanté ? Et ce sera ainsi tout au long de la saison. Betty se transforme en vrai boulet. Je n’ai jamais eu autant envie qu’elle meure dans d’atroces souffrances. Alors qu’avant, je l’aimais bien la petite Betty. Pas toujours très futée, elle n’était pas bien désagréable. Et comme elle m’énervait, je ne supportais même plus la voix aiguë d’America Ferrara. Le personnage de Betty fait un pas en avant puis 42 en arrière. Sa situation n’a pas bougé d’un poil depuis le premier épisode de la série. Certes, le season finale laisse peut-être suggérer qu’il y aura du changement mais il ne faut quand même pas trop espérer.

Ce qu’il y a de plus affligeant c’est que le personnage diaboliquement génial de Wilhelmina m’a ennuyée à plusieurs reprises. Non mais vous vous rendez compte ? Wilhelmina ?! Connor la transforme en Bisounours repenti. Chouette dis-donc. Les autres personnages intéressants, supposés être les bouffées d’air frais, Marc et Amanda sont sous-exploités et ne suffisent pas à capter l’attention. En fait, dans l’idéal il faudrait virer tout le monde et mettre Marc ou Amanda en héros. Là ce serait sûrement mieux. Quoique, si les scénaristes continuent leur délire de la vie n’est qu’amour et gentillesse, ce serait tout aussi pénible.

Honnêtement, je n’ai même pas envie de m’attarder davantage. La saison 3 d’Ugly Betty n’a rien à voir avec ce que la série proposait au début. On ne dirait même plus que l’on regarde la même chose. Les intrigues sont convenues, il y a un ton mielleux et moralisateur. Limite on se demande si tout le monde n’a pas sombré du côté conservateur. On s’ennuie à mort et on ne rigole même pas. Le comble pour une comédie. Le personnage de Betty ne sert à rien. A croire qu’on a tout dit et tout fait avec elle. Ce qui m’embête un peu c’est que le season finale est bon. Ce n’est pas comme ça que je vais avoir envie d’en rester là ^^;