Ouh là, avant que l’année ne se termine il est rudement temps de parler d’une série qui s’est vue annuler en 2009 au cours de sa seconde saison. Je fais évidemment allusion à Reaper, connue en France en tant que Le Diable et Moi. Souvenez-vous, la première saison était drôle et ultra fun. Comme dit plus haut, la série a donc été annulée par The CW donc il n’y aura pas de suite. Apparemment il y a eu des tentatives pour la continuer en syndication ou sur Sci-Fi Syfy mais cela n’a pas abouti. La seconde saison, de 13 épisodes, fut diffusée entre mars et mai 2009 aux États-Unis. Aucun spoiler.

La première saison se terminait sur un cliffhanger où le père de Sam, apparemment mort et enterré, sortait de son cercueil grâce à son épouse. Les parents de Sam ne seraient pas ses vrais parents… non, il serait tout simplement le fils du Diable ! Durant la totalité de cette nouvelle saison, Sam tente de digérer cette nouvelle, d’en apprendre davantage et d’essayer de s’échapper du contrat qui le lie à Satan. Pour cela, il peut toujours compter sur l’aide de ses amis de toujours et d’Andi. D’autres personnages apparaissent comme Nina, le démon sexy qui fait de l’œil à Ben, Kristen la nouvelle sœur de Sock qui le perturbe grandement. Morgan, joué par Armie Hammer que l’on a vu partout durant la saison 2008 / 2009, n’est autre que le nouveau rival de Sam puisque lui aussi est le fils du Diable et espère bien avoir ses faveurs. Ce personnage a un côté assez glaçant comme son père et possède aussi ce charme particulier. Sinon, la plupart des personnages un peu farfelus comme Gladys et Ted sont toujours de la partie. A vrai dire, seuls la copine d’Andi, la mère et le frère de Sam ont été évincés sans aucune explication. On ne s’en plaindra pas particulièrement mais bon…

Le problème de cette seconde saison est que l’on a l’impression de repartir à zéro. L’année passée, la série avait fini par trouver un juste milieu entre la mythologie et le côté plus rengaine des épisodes où il faut capturer une âme échappée. Ici, il faut attendre encore un sacré bout de temps avant d’avoir quelque chose de vraiment sérieux à se mettre sous la dent côté mythologie. Et encore, on ne peut pas vraiment dire que ce soit satisfaisant. A vrai dire, les épisodes tournent un peu en rond et n’apportent pas grand chose. Niveau humour, ce n’est pas non plus du niveau de la première saison. Certes, on rit toujours mais il manque le petit quelque chose qui fait que l’on adore.
Concernant le series finale, il est assez moyen. En tant que season finale, il n’y aurait pas nécessairement grand chose à redire mais pour conclure la série, on peut se permettre de râler un petit peu. Il reste bien trop de questions en suspens. Ceci dit, qui blâmer ? The CW pour ne pas l’avoir renouvelée et préférant ainsi les séries pour adolescentes ?

La seconde et dernière saison de Reaper est inférieure à la première. Moins drôle, moins riche et plus répétitive, elle lasse par moment. Bien sûr que oui, c’est toujours du divertissement à l’état brut mais elle avait réussi à prouver qu’elle pouvait être un peu plus que ça. Restent la bonne humeur quasi perpétuelle des membres du casting et l’excellente interprétation de Ray Wise en tant que Diable. Sans lui, la série n’aurait clairement pas eu la même saveur. En bref, c’est avec une légère déception que j’ai regardé cette saison, sans pour autant crier à l’arnaque. Si l’on cherche une série courte et amusante, Reaper peut être une bonne solution.