Aujourd’hui, je fais une petite infidélité à Luminophore puisque vous pouvez me retrouver chez Critictoo sous mon vrai prénom (c’est la politique du site). De quoi est-ce que j’y parle ? De ce que je connais relativement bien, à savoir les j-dramas. En l’occurrence, je m’attarde plus particulièrement sur la saison du printemps 2011 où j’ai essayé de dresser une sélection de cinq nouveautés méritant vraisemblablement le détour. Les cinq séries japonaises du printemps 2011 qui valent le coup d’œil se découvrent par ici. N’hésitez pas à laisser un commentaire là-bas, histoire de montrer que les fictions nippones intéressent.

Revenons en arrière si vous le voulez bien. Carole m’a contactée fin mai pour me proposer d’écrire pour Critictoo un top concernant les séries de la saison japonaise du moment. Étant toujours partante pour faire un peu de pub pour les j-dramas, j’ai sauté sur l’occasion. C’est ainsi qu’en juin et en juillet, j’ai regardé des séries japonaises. À gogo. Je n’ai fait que ça tellement j’avais d’épisodes à voir. Ce fut un travail de titan et j’ai cru n’en voir jamais le bout mais, si, j’y suis arrivée. Je n’ai rien dit à qui que ce soit histoire de préserver au maximum la surprise. Ce fut une expérience plutôt enrichissante bien qu’évidemment tributaire des sous-titres. Voici un petit tableau récapitulatif :

Nous avions donc au printemps dernier vingt-trois renzoku à se mettre sous la dent. Sur ces vingt-trois, douze ont été sous-titrés dans leur intégralité à l’heure où je vous parle. Afin d’établir cette sélection, je n’ai regardé que les j-dramas qui ont été sous-titrés en entier. Pour entrer davantage dans les détails, j’ajouterai que Madonna Verde est bloquée à son troisième épisode (sur six) depuis quelques mois mais devrait normalement être traduite dans sa totalité. A contrario, Namae wo Nakushita Megami donne l’impression d’avoir été laissée tomber, ce qui est fort dommage car il paraît que la série est réussie. Pourquoi ne pas avoir testé Hagane no Onna ? Parce que la première saison n’a pas été sous-titrée, cela serait en projet. Je ne veux pas débuter en cours de route.
Mise à jour ~ Bon, je me suis avancée un peu trop vite lorsque j’ai écrit ce billet – il y a quelques semaines – puisque le dernier épisode de Kôkôsei Restaurant n’a pas encore été sous-titré, mais ça ne devrait plus tarder.

C’est ainsi que j’ai visionné les onze renzoku dont vous voyez la liste ci-dessus, mais aussi les premières saisons de BOSS et de JIN afin de faire les choses dans l’ordre. Nous sommes donc à un total de treize renzoku. En deux mois, on peut dire que je n’ai pas chômé ! Ce fut la première fois que je suivais véritablement la saison en direct. Je n’aime pas trop faire ça en règle générale en raison des sous-titres. Certains mettent beaucoup de temps à arriver et j’ai toujours peur que la personne qui s’en occupe arrête. Ce printemps, les séries ont été sous-titrées en assez grand nombre et plutôt rapidement pour la plupart.

Dans le but de ne pas faire traîner les choses en longueur, ayant beaucoup, beaucoup trop d’articles concernant les séries japonaises en stock, j’ai prévu de mettre en place six jours spéciaux. Je m’excuse envers les réfractaires et ceux qui viennent ici pour les séries occidentales mais tout reviendra à la normale très prochainement. Que va-t-il se passer ? Dès demain, vous aurez le droit à deux entrées quotidiennes, et ce, durant six jours. Il y aura à chaque fois un article concernant une série du top, suivi d’une autre qui n’a pas cet honneur. De cette manière, toutes les séries du printemps 2011 que j’ai regardées seront passées à la moulinette en quelques jours.
Mise à jour ~ Kôkôsei Restaurant sera donc critiquée plus tard.

Grosso modo, la saison fut de qualité convenable. Il y a eu des hauts (surtout un), des bas (essentiellement deux) et beaucoup qui sont entre les deux avec quelques nuances. En tout cas, je ne regrette aucunement de m’être lancée là-dedans et je me dis que je retenterai bien un jour, en débutant cette fois au tout début de la saison.

Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture, en espérant que tout ce Japon ne va pas vous assommer.

Ah, avant de vous laisser, sachez que je pars en vacances dès demain. Je m’en vais dans le pays de la musique classique passer quelques jours. Tous les articles sont programmés. Je voulais juste vous dire que si je ne réponds pas aux commentaires (si jamais il y en a !), ce n’est pas parce que je vous snobe, mais parce que j’ai l’esprit occupé par Sissi et les autres merveilles autrichiennes ^^.