L’automne 2011 des j-dramas

Par , le 5 octobre 2011

Nous voici encore repartis pour une nouvelle saison télévisuelle au Japon. L’été semble avoir été plutôt sympathique du côté des j-dramas. Je l’avoue, je n’ai encore rien testé même si certaines séries me font sérieusement de l’œil. J’ai largement le temps de toute manière. Comme d’habitude, qui dit nouvelle saison, dit nouvelles séries et donc nous allons nous attarder sur quelques unes qui semblent intéressantes et qui devraient un jour se retrouver sur Luminophore. Il n’y a que des renzoku, les tanpatu étant volontairement mis de côté.

Runaway ~Aisuru Kimi no Tame ni | ランナウェイ~愛する君のために

Chaîne : TBS
Début : 27 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Quatre jeunes hommes ont été arrêtés pour des crimes qu’ils n’ont pas commis. L’un d’entre eux, Katsuragi Ataru, a été condamné pour meurtre. Lorsqu’il apprend que sa fille est malade, il décide de s’évader de prison. Trois autres de ses compagnons, également innocents, le rejoignent dans cette tentative a priori impossible et où le temps compte. Et la sortie de prison n’est pas leur unique obstacle, il faudra ensuite parcourir de nombreux kilomètres avant de parvenir à Tôkyô.

Pourquoi diable le regarder ? On sent un petit relent de Prison Break et ce genre de sujet a tendance à bien me plaire en règle générale. Par contre, je trouve assez dommage le fait que comme par hasard, les quatre qui veulent s’échapper sont innocents. Il aurait été plus osé et probablement plus intéressant de ne pas hésiter à leur mettre sur le dos un bagage plus lourd. Je suis peut-être naïve mais je me dis que s’ils n’ont tué personne, cela ne veut tout de même pas forcément dire qu’ils sont blancs comme neige. Nous verrons bien. Côté distribution, le personnage principal est interprété par le sympathique et généralement convaincant Ichihara Hayato. On retrouve à ses côtés Tsukamoto Takashi mais aussi le Johnny’s Ueda Tatsuya qui s’est donc rasé la tête pour l’occasion. Pour ce dernier, je suis assez dubitative. Je ne l’ai jamais vu interpréter qui que ce soit et je ne sais pas s’il peut se montrer crédible dans ce rôle. J’avoue ne pas du tout connaître le quatrième acteur, Suda Masaki. En grande fan de Toyoda Toshiaki que je suis, je sais que je ne vais pas m’empêcher de comparer, au moins dans les premiers temps, avec 9 Souls, un excellent film sur des hors-la-loi qui s’échappent de prison.
Côté sous-titres, avec la présence d’Ueda Tatsuya, c’est quasi assuré d’en trouver même si aucune annonce n’est faite à l’heure à laquelle ces mots sont écrits.

Nankyoku Tairiku | 南極大陸

Chaîne : TBS
Début : 16 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : En février 1957, onze membres sont partis pour la première fois dans le cadre d’un projet national en expédition au Pôle Sud. Accompagnés de chiens de traîneaux, des huskies Sakhalkin, leur but était d’explorer l’Antarctique. Malheureusement, lors de leur retour, ils sont obligés d’abandonner sur place les chiens en raison des mauvaises conditions météorologiques. En 1959, Kuramochi Takeshi et quelques autres retournent pour une autre expédition et retrouvent deux chiens issus de la portée de ceux qu’ils ont connus.

Pourquoi diable le regarder ? Cette série est réalisée en l’honneur des soixante années d’existence de TBS. Pour fêter cela, la chaîne lui offre un budget monstrueux et un des plus importants de la télévision japonaise. On se doute bien que si les personnages passent une bonne partie de leur temps en Antarctique, il vaut mieux que visuellement, ça suive. L’histoire est inspirée de faits réels et adaptée du livre d’un des scientifiques et du film Nankyoku Monogatari (Antarctica) de 1983.

Ce j-drama semble particulièrement intéressant. On se doute que TBS va mettre les petits plats dans les grands. Le synopsis laisse déjà supposer qu’il y aura de l’aventure et des sentiments, ce qui est toujours une association sympathique. Avec des paysages enneigés et des chiens de traîneaux, on devrait avoir des étincelles dans les yeux. Si en plus on sait que la distribution est extraordinaire, on a de quoi trépigner d’impatience. Le héros est joué par Kimura Takuya que l’on ne présente plus. On peut déjà trouver plein de photos de lui avec les chiens (ah…). Quant aux autres rôles, on peut citer la présence d’Ayase Haruka, de Nakama Yukie (bon…), de Yamamoto Yûsuke, de Sato Ryûta, d’Ashida Mana, de Terajima Susumu ou encore de Sakai Masako. Tout cela s’annonce donc très palpitant.
Aucun souci pour les sous-titres, forcément.

 

QP

Chaîne : NTV
Début : 5 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Misaki Gen rêvait de devenir un boxeur professionnel jusqu’à ce qu’on lui annonce qu’en raison d’une blessure à la main, il ne pourrait plus combattre. C’est en cumulant les petits emplois ne le satisfaisant nullement qu’il rencontre Azuma Ryô, un yakuza, et qu’il décide de le suivre dans son monde particulier.

Pourquoi diable le regarder ? C’est encore une adaptation d’un shônen. D’ailleurs, il a été écrit par le même auteur que Crows Zero que certains doivent forcément connaître via sa version cinématographique. Ce qui m’attire tout particulièrement ici est que le réalisateur n’est autre Miike Takashi dont j’adore l’univers. Je suis donc plutôt confiante, d’autant plus qu’il maîtrise à merveille le monde des gangsters / yakuzas. Néanmoins, je suis vraiment très déçue que le rôle principal ait été retiré à Takaoka Sôsuke en raison de ses derniers propos sur Twitter. C’est Saitô Takumi qui le remplace. Kaneko Nobuaki est de la partie ainsi que Hayashi Kento. MAXIMUM THE HORMONE est au générique, ouaaais~
Aucune annonce de sous-titre à l’heure où ces mots sont écrits.


Mitsu no Aji | 蜜の味

Chaîne : Fuji TV
Début : 13 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Morimoto Naoko est une jeune fille de la campagne amoureuse de son oncle, Ikezawa Masato. Lorsqu’il part à Tôkyô, elle décide de le suivre et est admise dans une université de médecine. Mais là, elle y rencontre la petite-ami et collègue de Masato, Aya. Celle-ci est une chercheuse belle et intelligente et n’est autre que la fille du directeur de l’hôpital. Les choses se compliquent lorsque Masato et Naoko se retrouvent…

Pourquoi diable le regarder ? À première vue, voici une énième romance. Le triangle amoureux n’est même caché. Outre son scénario que l’on ne demande qu’à pouvoir juger, on peut espérer que la force du j-drama résidera en partie dans sa distribution. L’oncle est incarné par ARATA et les deux femmes par Eikura Nana et Kanno Miho. Autrement dit, nous devrions avoir de la qualité. Il faut toutefois avouer que le côté oncle / nièce laisse quelque peu circonspect. Selon ce qu’on peut lire, les auteurs annonceraient cette série comme une ode à la sensualité…
Les sous-titres seront réalisés, une team ayant choisi la série.


11 Nin mo Iru ! | 11人もいる!

Chaîne : TV Asahi
Début : 21 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Il est question d’une famille de huit enfants, de leur père au chômage et de leur mère domestique. Mais il existe également une onzième personne qui serait un… fantôme que seul le plus petit peut voir.

Pourquoi diable le regarder ? À première vue, le synopsis est assez bizarre. Le j-drama s’annonce comme étant une comédie et lorsque l’on voit qui est au scénario, on se doute que l’on ne devrait pas trop être déçu. C’est effectivement Kudô Kankurô que l’on ne présente plus qui s’en charge. Je ne sais pas pour vous mais rien que pour lui, je suis prête à affronter n’importe quoi.
Aucune annonce de sous-titre à l’heure où ces mots sont écrits.


Tsukahara Bokuden | 塚原卜伝

Chaîne : NHK
Début : 2 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Tsukahara Bokuden est un légendaire maître d’armes de l’époque Sengoku (XVè – XVIè siècle) qui parcourut le Japon et remporta de nombreux combats.

Pourquoi diable le regarder ? C’est vraiment frustrant de voir qu’il y a tout plein de jidaigeki alléchants que l’on ne verra probablement jamais sous-titré. On peut toujours espérer mais sauf cas exceptionnel, il est rare que ce soit le cas. Je doute que la présence de Sakai Masato soit suffisante mais peut-être que Kuriyama Chiaki offrira aux amateurs ce qu’ils attendent ? Ce j-drama s’annonce probablement documenté et certainement intéressant. Il est donc inspiré d’un personnage ayant réellement existé. Il n’y a que sept épisodes.

 

Last Money | ラストマネー

Chaîne : NHK
Début : 13 septembre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Mukojima Sakutaro travaille dans le département des assurances vie de la compagnie Seiwa. Chaque jour, il doit décider si oui ou non, de l’argent sera versé aux personnes en deuils. Il faut qu’il soit attentif aux fraudes, aux suicides et à tout ce qui s’en suit. Pour cela, il est aidé de Kisaragi Hiro, un détective. Il se rend toutefois compte que rien n’est jamais facile et doit faire à plusieurs difficultés.

Pourquoi diable le regarder ? Le j-drama s’annonce comme étant un thriller. Court et produit par NHK, il faut espérer qu’il ira à l’essentiel et saura trouver le ton qu’il faut. Le sujet peut en tout cas être vecteur de très bonnes choses. Le personnage principal est incarné par Itô Hideaki. On retrouve autrement le Johnny’s Nakamaru Yûichi, Takashima Reiko et Matsushige Yutaka. C’est fou ça, cette saison est celle de KAT-TUN ou quoi ?
Pas d’inquiétude pour les sous-titres, ils commencent déjà à sortir.


Kaitô Royale | 怪盗ロワイヤル

Chaîne : TBS
Début : octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Kamimura Rei a été recruté par Nishizaki, le majordome d’une femme mystérieuse, afin de voler une bague. Mais pas n’importe laquelle ! L’objet de leurs désirs est une bague en alexandrite appelée « La larme d’Alexandre », réputée comme étant le plus beau des bijoux. Or, Rei n’est pas le seul a être sur le coup, deux autres voleurs également employés par Kitaba ont aussi des vues sur cette bague. Si Rei a accepté cette mission ce n’est pas tant pour le challenge mais davantage parce que Nishizaki aurait une clé sur une partie de son passé qu’il a oubliée. Les voleurs font ainsi équipe à part sans avoir connaissance les uns des autres et tentent d’atteindre leur but.

Pourquoi diable le regarder ? L’histoire me semble à première vue assez attirante. Il s’agit d’une adaptation d’un jeu pour téléphone portable. Forcément, j’avoue sans honte que le fait que Matsuzaka Tôri soit de la partie me plait beaucoup. De plus, étant donné que le drama est diffusé tard dans la nuit (à 0h20), on peut peut-être espérer qu’il osera certaines choses. Quant aux sous-titres, je suis plutôt confiante, Tôri étant apprécié par pas mal de fansubbers.


Shiawase no Kiiroi Hankachi | 幸福の黄色いハンカチ

Chaîne : NTV
Début : 11 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Shima Yûsaku vient de sortir de prison. Avec deux jeunes qu’il a rencontrés sur le chemin, il décide d’aller voir sa femme bien qu’il ne sache pas si elle, elle l’attend.

Pourquoi diable le regarder ? Parce qu’il y a Abe Hiroshi, tout simplement. Le fait qu’une des jeunes soit interprétée par la fade Horikita Maki me donne déjà des sueurs froides mais j’espère qu’Abe Hiroshi parviendra à la faire supporter. Le sympathique Hamada Gaku porte les traits de l’autre jeune. Certains d’entre vous connaissent peut-être déjà le film de 1977 dont cette série est une adaptation. La différence sera que l’histoire sera réactualisée puisqu’elle se déroulera à notre époque.
Aucune annonce de sous-titre à l’heure où ces mots sont écrits mais je pense qu’il n’y a pas trop de souci à se faire.


Bitter Sugar | ビターシュガー

Chaîne : NHK
Début : 18 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Trois femmes s’approchant de la quarantaine finissent par se révéler leurs véritables pensées et sentiments à la suite d’un incident.

Pourquoi diable le regarder ? Avec Ryô en actrice principale et en raison du léger synopsis disponible, on peut espérer que cette série fera la part belle à la psychologie. Il devrait notamment être question des difficultés du mariage, de la vie en couple et de ce qui peut passer par la tête d’une femme arrivé à cet âge. Ça me tente bien.
Aucune annonce de sous-titre à l’heure où ces mots sont écrits.


Himitsu Chôhôin Erika | 秘密諜報員 エリカ

Chaîne : NTV
Début : 6 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Takahashi Erika est une ancienne espionne. Un jour, elle rencontre un salaryman et son fils et décide de se retirer de cette vie mouvementée. Or, un an plus tard, son ancienne patronne lui demande de revenir. Elle accepte et doit alors jongler entre sa vie de famille et sa carrière secrète.

Pourquoi diable le regarder ? Je ne crois pas avoir en tête une série japonaise traitant des espions. Je ne demande donc qu’à voir. Cerise sur le gâteau, l’héroïne est jouée par Kuriyama Chiaki que j’apprécie beaucoup.
Aucune annonce de sous-titre à l’heure où ces mots sont écrits.


Zôka no Mitsu | 造花の蜜

Chaîne : WOWOW
Début : 27 novembre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : L’héroïne est une belle criminelle qui fait de drôles de demandes à ses victimes comme « si vous voulez payer, vous choisissez le montant ».

Pourquoi diable le regarder ? Bon, on ne peut pas dire que l’on croule sous les informations mais la série ne débute que fin novembre. Elle est adaptée du roman à succès de Renjô Mikihiko. Il n’y aura que quatre épisodes. Côté distribution, on pourra y retrouver Tamayama Tetsuji et Kuninaka Ryôko.
Aucune annonce de sous-titre à l’heure où ces mots sont écrits.

 

HUNTER

Chaîne : Fuji TV
Début : 11 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Quelques femmes s’unissent afin de devenir des chasseuses de prime.

Pourquoi diable le regarder ? Hum. C’est typiquement le genre de série qui peut soit être très bien, soit catastrophique. Je crains le pire. Chez les femmes, il y a la jolie Kiritani Mirei et Tanihara Shôsuke semble avoir un rôle assez important.
Aucune annonce de sous-titre à l’heure où ces mots sont écrits.


Yôkai Ningen Bem | 妖怪人間べム

Chaîne : NTV
Début : 22 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Bem, Bella et Bello sont des monstres hideux gentils, amicaux et héroïques. Ils n’hésitent pas à se mettre en quatre pour aider les humains. Mais en raison de leur apparence, ils sont craints et détestés par les humains. Pourtant, ils finissent par devenir ami avec un détective. Au fil des jours, tout en combattant le mal, Bell, Bella et Bello souhaitent devenir également humains et espèrent voir leur vœu être exaucé un jour.

Pourquoi diable le regarder ? Ah je vous jure… moi et mon faible pour les trucs fantastiques sortis de nulle part et a priori débiles… Il est clair et net que cette série surfe sur le succès de Kaibutsu-kun. C’est tout de même l’adaptation d’un anime que je ne connais pas. Reste à vérifier si elle arrivera à ne pas être trop moralisatrice et idiote. Ce qui me fait plaisir est de voir que l’adorable Suzuki Fuku incarne un des monstres. Le Johnny’s Kamenashi Kazuya et Anne sont les deux autres.
Ici, pas d’inquiétude pour les sous-titres avec la présence de Kame.


Kaseifu no Mita | 家政婦のミタ

Chaîne : NTV
Début : 12 octobre 2011
Site officielFiche Drama Wiki

Synopsis : Mita Akari travaille comme bonne dans une famille qui a vécu la perte de leur mère dans un accident soudain. Le père et ses quatre enfants ne parviennent pas à se remettre et Akari tente de les aider du mieux qu’elle peut.

Pourquoi diable le regarder ? L’histoire ne me tente vraiment pas, j’ai peur que cela sombre dans le mélo. Cependant, comme le scénariste n’est autre que Yukawa Kazuhiko, je me dis que l’on peut peut-être avoir confiance en ses capacités. Aibu Saki aura un rôle secondaire.

 

 

À l’instar de la saison passée, ma sélection est encore une fois plutôt importante. Certains d’entre vous seront possiblement tentés par Sengyô Shufu Tantei qui pourrait être pas mal mais j’ai du mal avec Fukada Kyôko donc je préfère éviter même si le reste du casting est sympa (Kiritani Kenta et Kohinata Fumiyo par exemple). Le getsuku Watashi ga Renai Dekinai Riyû possède également une distribution plutôt alléchante (Yoshita Yuriko et Karina) or le synopsis ne me tente pas du tout. Pareil pour Nazotoki wa Dinner no Ato de avec Sakurai Shô et Kitagawa Keiko. La saison deux de Shinya Shokudô attirera sûrement quelques uns. Et comme cela semble être dorénavant à la mode, Boku to Star no 99 Nichi, un des renzoku emploie une star sud-coréenne, Kim Tae Hui.
Ah… et ça se trouve où le temps de regarder tout ça ? ^^;

27 commentaires

Mosca • 5 octobre 2011 à 13:28

Contrairement à toi, j’ai peu d’attente véritable cette saison.

Je place concrètement tous mes espoirs ce mois-ci sur :
1/ Runaway. Comme toi, j’espère que tous les personnages ne seront pas aussi innoncents qu’ils ne l’affirment. Mais même si c’est le cas, il y a suffisamment matière pour faire une bonne histoire : comment vont-ils se réintégrer à la société sans se faire prendre, le héros parviendra-t-il à rejoindre sa fille, l’ « amitié » qui se crée dans l’adversité, si notre héros est une « victime » de la justice, qui est le coupable ? Bref, je l’attends au tournant, avec l’espoir que le scénariste ait décelé tout le potentiel qu’il peut tirer d’une telle idée de départ.
2/ 11 Nin Mo Iru !, en raison notamment du scénariste. Avec le synopsis de départ, on peut obtenir un joli résultat, assez barré. Et puis, il y a Hirosue Kyoko !
3/ HUNTER, en espérant comme toi que ça ne va pas se casser la gueule, car le thème des chasseurs de prime, au féminin qui plus est, est innovant me semble-t-il.

Attentes moindres :
* Bitter Sugar. L’idée d’une amitié qui est ébranlée par des secrets que chaque amie a caché aux autres me plaît bien et leur vision de la société arrivée à 40 ans peut donner quelque chose d’intéressant.
* Himitsu Chouhouin Erika s’annonce original par sa thématique mais banal par son traitement aux vues du trailer. Tout dépend, là encore, du scénariste, s’il a perçu toute la potentialité qu’il peut tirer de son histoire de départ.
*Kaito Royale. Autant le spitch de départ ne me parlait pas des masses, autant depuis que tu signales que nos trois voleurs rivalisent entre eux pour le même objectif sans qu’ils ne le sachent me plaît. On verra bien.
* Tsukahara Bokuden. Le trailer un peu kitch m’a freiné dans mon élan.

Les séries que je n’attends pas mais auxquelles je jetterai un oeil :
* Boku To Star. Une romance entre une star et un personne normale est vue et revue (Mukodono !, Star No Koi pour le Japon, The Accidental Couple pour la Corée). J’ai toujours trouvé leur traitement superficiel, sans que tous les problèmes possibles soient réellement soulevés (réactions des fans, mise à mal de la carrière de la star, difficulté à deux mondes différents de cohabiter sans souci, etc.), aussi n’ai-je aucune attente.
* DOCTORS. Un médecin qui est gentil avec ses patients mais très stricte avec ses collègues immatures et au sombre passé qu’il cache en société. Bouef. Vachement enthousiasmant.
* Kaseifu No Mita. L’histoire ne m’emballait déjà pas au début ; le trailer, très étrange, à le limite de l’horreur, m’a convaincu de n’y jeter un oeil qu’en dernière instance.
* Mitsu No Aji. L’étiquette « sensuel » me fait peur. Et puis, bon, un triangle amoureux basique, bof quoi. Enfin, entre un oncle et sa nièce, c’est quelque peu malsain (au moins niveau gènes).
* Nankyoku Tairiku. Si le côté  » époque  » et  » on relate plus ou moins des faits réels  » auraient pu me faire accourir, le fait d’avoir déjà vu le film éponyme, qui certes, est intéressant, mais ne m’a pas non plus particulièrement plu, et qui est à première vue plus réaliste quant à la réalisation ne me donne absolument pas envie de m’y pencher. Et non, Kimu Taku ne me persuade en rien. Ensuite, j’ai toujours un peu peur quand on nous annonce un gros budget. Il a généralement un effet néfaste sur l’intrigue.
* Nazotoki Wa Dinner No Ato De. Le côté j’élucide tout rien qu’en t’écoutant me plaît bien mais ici le majordome va également sur les lieux du crimes. Du coup, c’est nettement moins intéressant.
* Ore No Sora. Un riche qui devient policier. Joie !
* Ousama No Ie -> ?
* QP. J’accroche pas trop au monde mafieux sauf quand il est davantage abordé d’un point de vue comique (My Boss My Hero) ou de manière secondaire (IWGP). En outre, je n’ai pas aimé Crows Zero.
* Sengyou Shufu Tantei. Kyoko Fukada m’horripile.
* Watashi Ga Renai Dekinai Riyuu. J’aime bien le trailer mais il ne peut me faire oublier l’histoire commune et basique.
* Yôkai Ningen Bem. Ou quand les yôkai rencentrent les Bisounours.

Celui que je ne verrai pas quoiqu’il arrive :
* Koko Ga Uwasa No El Palacio. Rien à ajouter.

Répondre

Kerydwen • 7 octobre 2011 à 21:48

Ça c’est du commentaire ! J’aime :)
Bienvenue ici sinon~

Tiens, tu parles des trailers et je ne pense jamais à les chercher. Faudrait que j’y jette un œil.

Ce dont j’ai un peu peur avec Runaway c’est également que ce soit fourre-tout. Tu suggères tout plein d’idées intéressantes mais est-ce que cela peut être suffisamment développé en une dizaine d’épisodes ? D’autant plus qu’il n’y a pas que le personnage d’Ichihara Hayato, j’espère que les autres seront bien creusés. Il faut voir combien de temps ils vont mettre à sortir de prison, cela se fera peut-être à la fin du premier épisode ? On est d’accord, la série a un énorme potentiel mais attention à ne pas être trop prétentieuse et vouloir trop en faire dans un temps aussi court.

Contrairement à toi, ce n’est certainement pas Hirosue Ryôko qui me donne envie de regarder 11 Nin mo Iru!. J’ai un peu de mal avec l’actrice, enfin, avec sa voix surtout que je trouve assez irritante. Je ne demande qu’à changer d’avis ceci dit ^^ Kudô Kankurô a bien réussi à me faire trouver Itô Misaki plutôt extraordinaire dans son genre alors je me dis que tout est possible :D

Concernant Mitsu no Aji, le synopsis ne me tente vraiment que moyennement mais je sais que Kanno Miho et ARATA sont fantastiques en règle générale donc j’essaye d’avoir confiance. Je suis plus nuancée sur Eikura Nana par contre mais elle peut jouer l’ingénue assez facilement… Faut voir la tournure que prend la série. Après tout, ce n’est pas la première fois qu’un j-drama est sur la corde raide avec l’inceste, je pense en particulier à Himitsu que je n’ai pas vu et qui me semble vraiment malsain…

quand on nous annonce un gros budget. Il a généralement un effet néfaste sur l’intrigue.
Je suis d’accord, il suffit de voir Tsuki no Koibito qui s’est vautré côté audiences mais aussi critique. Sauf qu’ici, je pense que pour un sujet pareil, il fallait obligatoirement un budget assez conséquent. On ne peut faire croire que l’on est au Pôle Sud avec deux centimètres de neige. Ce serait quand même bête qu’ils se plantent avec un sujet qui a déjà montré qu’il intéressait et un casting de fou. Mais si tu n’as pas apprécié plus que ça le film, je comprends tes réticences.

Parmi ceux que tu cites et que tu attends moins, je ne pense pas y jeter un œil sauf s’il y a de très bons échos. Il y a trop de séries type procedural là-dedans et je n’aime pas ça. Je préfère lorsqu’il y a une intrigue au long cours.

Répondre

Mosca • 7 octobre 2011 à 22:44

Alors, ne te lance pas dans Himitsu Chouhouin Erika, c’est vraiment un épisode = une mission (moi aussi j’aurais préféré une véritable intrigue >__<). L'ensemble est bofbof. J'ai conscience que l'espionnage ne se réduit pas à des affaires internationales mais sur petit ou grand écran ça en jette plus que des affaires de bonnes femmes mal traitées par leurs "copains" :/ J'ai vraiment l'impression d'assister à une série où l'idée de base n'est qu'un "prétexte". Rien n'a été fait pour être original. On échangerait l'espionne avec une détective que ça ne modifierait en rien l'histoire. Pour preuve, j'ai l'impression que Sengyou Shufu Tantei va nous présenter la même chose xD Et à part Chiaki Kuriyama, y pas grand chose à sauver dans le cast. Ptêt le môme qui est plutôt choupi. Bref, à regarder uniquement si l'on est fan de séries d'espionnage, et encore. Bref, le scénariste n'a pas su percevoir le potentiel qu'il avait en main. Dommage.

Pour Nankyoku, je suis bien d'accord que pour faire réaliste, il fallait un budget conséquent. Le problème, c'est que, quand on a vu le film et qu'après on visualise les trailers du drama, on voit immédiatement que ce dernier a été en grande partie tourné à Hokkaido. Y a pas photo. C'est en partie pour cela que je suis d'autant plus sceptique en fait :/

J'aime bien regarder les trailers, ça me permet de me faire une meilleure idée qu'un sysnopsis de quelques lignes et une affiche pas toujours des plus pertinentes :)

Enfin, pour Hirosue Ryoko, j'aime bien sa voix justement xD Et comme j'apprécie énormément Kanno Miho, c'est sûr que j'y jetterai un oeil. Toutefois, à reculons, j'ai du mal avec Eikura Nana que je trouve assez énervante. Himitsu (que je n'ai pas non plus vu) me semblait avoir justement conscience de cet aspect malsain, c'est d'ailleurs ça qui m'intéresse. A l'inverse, ici, j'ai l'impression qu'ils considèrent ça normal. Alors, est-ce que le Japon est plus "ouvert" de ce côté-là, je ne sais pas… Faudrait se renseigner (ou déjà voir la série pour se faire une idée qui sait ?).

Répondre

Kerydwen • 7 octobre 2011 à 22:57

Oh, ce que tu dis sur Himitsu Chôhôin Erika me refroidit carrément là. J’espérais un truc un peu à la Alias, avec des missions clandestines, des difficultés à gérer sa vie perso tout en allant castagner à droite et à gauche. Hmm, comment ça, je suis naïve ? Peut-être bien ^^;; En plus, vu que tu écris que l’espionnage n’est qu’un prétexte, je sais que c’est typiquement le genre de choses qui m’énerve. En tout cas, merci pour ton avis.

Arf, je me disais que peut-être que le film datant pas mal, le drama arriverait à le surpasser visuellement parlant. Du coup, je me demande si je visionne Antarctica avant / après ou jamais.

J’aime bien regarder les trailers, ça me permet de me faire une meilleure idée qu’un sysnopsis de quelques lignes et une affiche pas toujours des plus pertinentes :)
Tu as tout à fait raison. Je ne sais pas pourquoi mais je ne pense jamais à aller les chercher du côté des j-dramas. Peut-être parce que je ne comprends rien ? Cela ne m’empêcherait tout de même pas de voir les images.

A l’inverse, ici, j’ai l’impression qu’ils considèrent ça normal.
Après, je me dis que le synopsis est assez brumeux. Ce n’est peut-être pas vraiment un oncle, il n’y a peut-être pas de véritable lien sanguin entre eux, etc. Tout comme tu le notes pour Himitsu, il faut voir le traitement qu’il y a par derrière. Ce serait quand même étonnant que le Japon autorise ce genre de relation. Je crois qu’entre cousins ça passe mais là c’est oncle / nièce, argh x.x Enfin, ils ont quand même un problème avec l’inceste, c’est un sujet qui revient un peu trop souvent à mon goût. Je ne parle pas forcément des séries ici, davantage des mangas.

Répondre

Mosca • 8 octobre 2011 à 11:24

Pour Himitsu Chouhouin Erika, on retrouve cet aspect « missions clandestines et je dois cacher ça à ma famille donc gérer les deux » mais
1/ c’est là que la réalisation est moyenne : y a aucun suspens (les plans changent trop brusquement sans qu’il y ait une tension derrière) ;
2/ c’est mal écrit. Missions clandestines : on ne la voit pas trimer pour se casser en douce (comme Zorro par exemple xD Vive la référence).
Famille : y a bien une  » dispute  » (à vraiment relativiser), mais je l’ai trouvé mal amenée (du style, non tu ne peux pas avoir des choses de prévues à l’extérieur, t’es qu’une femme au foyer ! Bref), ils n’appuient pas assez (et mal) sur le fait qu’elle ment quand même à des personnes qu’elle aime. Je ne comprends pas non plus pourquoi ils tentent de créer une tension entre le gamin et l’héroïne parce qu’elle n’a pas lieu d’être à première vue. On n’a pas le sentiment que le gamin ait un problème vis-à-vis de sa belle-mère. Enfin, le mari joue mal, on a l’impression qu’il se force à paraître enjoué. Y a malheureusement pas grand chose à sauver. Après, je ne suis déjà pas très fan des séries d’espionnage parce que je trouve que les scénaristes ne cherchent pas à renouveler le thème. Si ça se trouve, t’aimerait bien.

Pour Antarctica, si tu envisages de le voir prévoit quand mêmes les mouchoirs xD J’avoue ne pas trop savoir pourquoi je n’ai pas tant que ça accroché parce que j’ai été très touchée par la situation des chiens et leurs maîtres étaient vraiment des types bien. Malheureusement, le fim repose uniquement sur les chiens. Du coup, j’ai trouvé que l’intrigue ne se lançait véritablement qu’une fois abandonnés (et ça prend du temps). Et dès que les chiens disparaissaient de l’écran pour montrer leurs maîtres au Japon, je m’emmerdais >_< Enfin, la gamine sur l'affiche, elle sert à rien ! Je pense néanmoins que si le coeur te dit (tout le monde à part moi salue le film donc je ne suis pas très représentative) tu peux le visionner étant donné que Nankyoku s'annonce différent. C'est également (décidément !) pour ça que je reste sceptique : on risque de ne pas beaucoup voir les chiens mais plus Kimu et Hayase à l'écran alors que bon, ce n'est pas ça qui est intéressant. Et puis, plusieurs épisodes alors que le film originel était déjà long… voilà quoi.

Mosca • 8 octobre 2011 à 11:58

Autant pour moi. Il n’y a pas de dispute entre elle et son mari (c’est l’impression que j’avais en voyant le RAW – le fait que le mari joue pas super bien m’a mise sur la mauvaise voie – mais maintenant avec les sous-titres il apparaît clairement que non). M’enfin, l’intrigue est tellement compliquée que j’avais compris tout le reste alors que je ne parle pas japonais >_> »

Kerydwen • 11 octobre 2011 à 15:22

Merci pour toutes tes informations :)
Ouaw, tu regardes les RAW. Personnellement, je préfère vraiment attendre d’avoir les sous-titres sinon ça m’énerve de ne rien comprendre. Même s’il est clair que certaines séries sont tellement simplistes qu’il n’est pas forcément nécessaire de capter ce que les personnages se disent.

Asa • 5 octobre 2011 à 15:45

Merci pour cette sélection commentée. Voilà qui est bien pratique.

J’ai encore tellement de dramas à voir que je ne pense pas pouvoir faire une razzia sur les séries de cet automne. Cela étant, il est impensable que je passe à côté de Nankyoku Tairiku et de Shiawase no Kiiroi Hankachi. Last Money et Bitter Sugar me tentent pas mal, voire également 11 Nin mo Iru! mais je pense que je devrais m’arrêter là pour le moment :(

« Ô temps ! Suspends ton vol ! »

Répondre

Kerydwen • 7 octobre 2011 à 21:51

De rien :)

Je ne pense pas me pencher dessus avant un petit moment non plus, j’en ai trop qui traînent dans mes dossiers depuis longtemps. Il faut bien vider les stocks avant de les remplir à nouveau. C’est un cercle sans fin ! Enfin au moins, on ne risque pas de s’ennuyer ;)

Au fait, il n’y a pas de bouton pour éditer ici. Il n’y a que moi qui peut en profiter ^^ J’ai modifié ton commentaire en conséquence.

Répondre

Asa • 8 octobre 2011 à 11:48

Merci. Mon honneur est presque sauf, du coup :)

Répondre

Livia • 6 octobre 2011 à 8:03

Merci beaucoup pour cette présentation détaillée de la saison à venir au Japon !

Il y a plusieurs projets dont les synopsis/casting m’attirent, mais je pense que le drama qui aiguise le plus ma curiosité est Nankyoku Tairiku. Quand j’étais petite, j’ai dû user plusieurs VHS à re-re-voir Antartica, un film de 1983 que j’adorais. Donc forcément je suis curieuse de voir comment cette histoire peut être (plus ou moins librement) adaptée en drama (et avec un tel casting et de solides moyens, cela donne quelque espoir !).

Répondre

Kerydwen • 7 octobre 2011 à 22:25

Je t’en prie :)

Pour ma part, je n’ai jamais vu Antarctica mais je vais tâcher de réparer cette erreur avant de débuter le drama. Si tu dis l’avoir adoré, cela me donne encore plus envie de me pencher rapidement sur la question.

Répondre

Eclair • 6 octobre 2011 à 13:51

Je retiens essentiellement Nankyoku Tairiku, le grand projet de TBS. Parce que son sujet est on ne peut plus dépaysant, en fait. Et que le casting est sympathique.
En outsider, je mettrai Shiawase no Kiiroi Hankachi, (Abe Hiroshi), je ne connais pas le film mais j’espère voir un human drama digne de ce nom.
Merci en tous cas pour cette présentation, comme toujours complète et alléchante.

Répondre

Kerydwen • 7 octobre 2011 à 22:28

Concernant Shiawase no Kiiroi Hankachi, de nouvelles informations cette fois bien plus précises sont tombées et il s’agit en fait d’un tanpatsu et non d’un renzoku. Bon ben tant pis… cela ne m’empêchera tout de même pas de le tester ^^

Répondre

Hiroto • 7 octobre 2011 à 22:32

Pour ma part, seuls QP et 11 Nin mo Iru!. Le premier, Takashi Miike oblige ; la synopsis du second me botte bien. Le reste ne me tente pas du tout.
M’enfin, j’ai toujours Manhattan Love Story à finir.

Merci pour cette sélection, bonne soirée.

Répondre

Kerydwen • 7 octobre 2011 à 22:43

Vivement que le Miike soit sous-titré… c’est un de ceux que j’ai le plus hâte de regarder. J’espère que ce ne sera pas aseptisé puisque c’est de la télé mais après tout, il a bien réussi à proposer un j-drama bizarre avec l’adaptation de Tajû Jinkaku Tantei Psycho donc tout est possible :)

M’enfin, j’ai toujours Manhattan Love Story à finir.
Je ne l’ai pas encore commencé mais il est bien au chaud chez moi. Avec tout le bien que j’en ai lu dernièrement, j’espère qu’il me plaira~

De rien et bonne soirée à toi aussi.

Répondre

Hiroto • 24 octobre 2011 à 18:34

Oh oui, Kudô Kankuro a encore fait des merveilles ! Bien sûr, ce n’est pas son meilleur (Haa… IWGP **) mais sur le principe Manhatan LS est énorme.
Et puis la patte Kudô est bien là : persos haut en couleurs, pleins de scènes improbables… Il sait choisir ses acteurs en tout cas **.

Répondre

Gatien • 13 octobre 2011 à 16:13

Merci pour cette nouvelle fournée ! Dans le lot, pour ma part, il y en a peut-être 3 que je tenterai :

- « Runaway ~Aisuru Kimi no Tame ni » car moi aussi, le petit côté « Prison Break » pourrait me plaire. Ceci dit, comme Mosca et toi, le fait que bizarrement, tous les persos sont innocents, je trouve ça un peu tiré par les cheveux… D’où une petite crainte… J’espère du coup que ça ne va pas être un énième drama peu crédible !

– « Kaitô Royale » pour le synopsis. Le drama a du potentiel.

- « Shiawase no Kiiroi Hankachi » pour le synopsis aussi. Et, ça sent la belle histoire ; en plus, contrairement à toi, le fait que Horikita Maki fasse partie du casting ne me déplaît pas vraiment ! Je vois qu’il y a aussi Hamada Gaku dans un rôle a priori important. J’espère que son interprétation sera bonne, car dans les rôles secondaires, ça va, mais je viens de commencer Piece Vote où il a un rôle important, et je trouve qu’il manque un peu de charisme, voire qu’il est un peu « fade », pour reprendre l’adjectif que tu utilises pour Maki.

Et bien que « Nankyoku Tairiku  » ne me tente pas, le personnage principal étant joué par Kimura, je vais quand même me sentir obligé de regarder, car sa présence est souvent un gage de garantie de bon drama…

Répondre

Kerydwen • 16 octobre 2011 à 14:51

Oups, désolée, je n’aime pas du tout Horikita Maki ^^;; Enfin, disons que je l’appréciais assez avant (dans Nobuta wo Produce) mais maintenant plus je la vois, plus elle me donne l’impression d’être une coquille vide. Je ne me base pas que sur une série ou un film, j’en ai vu pas mal avec elle, mais je ne sais pas, ça ne passe pas. C’est pour ça que lorsqu’elle fait partie d’une distribution, je me méfie grandement. Je ne demande qu’à changer d’avis.

Hamada Gaku est un acteur qui monte pas mal ces derniers temps. Je l’aime bien, même si je me doute qu’en raison de son physique il ne percera pas forcément autant que d’autres :/ D’ailleurs, je conseille le très sympathique film Ahiru Kamo no Coin Locker (The Foreign Duck, the Native Duck and God) où il se partage l’affiche avec Seki Megumi, Eita et Matsuda Ryûhei. Son interprétation est bonne donc je pense qu’il a moyen d’être convenable dans cette série. Du moins, j’espère. Je compte visionner Piece Vote, le sujet me botte bien et il y a notamment Kaneko Nobuaki que j’apprécie beaucoup ; j’espère que j’y trouverai Gaku correct.

Répondre

Gatien • 16 octobre 2011 à 17:40

Ne sois pas désolée pour Horikita Maki, on a chacun nos préférences pour les acteurs/actrices, et même si je l’apprécie, je comprends l’impression qu’elle te donne !

Pour Piece vote, j’ai finalement vu 3 épisodes, et étant déçu, pas sûr que je regarderai les autres… Comme je le disais dans mon autre post, je trouve qu’Hamada Gaku y manque de charisme (alors que je l’apprécie bien dans « Proposal Daisakusen » en second rôle). Et j’ai trouvé que certains éléments du drama manquaient de cohérence ou de crédibilité, que les dialogues n’étaient pas top (mais est-ce dû au drama lui-même ou à la traduction ?), que c’était surjoué, voire mal joué… Bref, déception… Du coup, j’ai enchaîné sur un autre drama que tu évoques brièvement dans un autre topic, et c’est très bien parti pour être une pépite… Mais ça, c’est une autre histoire ; celui-là, je t’en parlerai dans quelques jours, quand j’aurai fini tous les épisodes ;-)

Ahiru Kamo no Coin Locker, le film que tu cites, a l’air sympa !

Répondre

Kerydwen • 19 octobre 2011 à 21:28

Pour Piece Vote, je pourrai te dire ce que j’en pense une fois que je l’aurai regardée. Les sous-titres ont l’air d’avancer assez lentement donc je doute me lancer avant un petit moment. C’est dommage si la série ne parvient pas à concrétiser parce que sur le papier, elle a du potentiel. Proposal Daisakusen ce sera normalement sans moi. L’histoire ne me tente pas du tout et en plus, le duo est interprété par Yamapi et Nagasawa Masami donc c’est déjà très mal barré à mes yeux ^^;;

Oh, tu titilles ma curiosité là avec l’autre drama qui serait une pépite. Je me demande duquel tu parles ^^.

Répondre

Nephthys • 15 octobre 2011 à 23:00

Déjà je voudrais te remercier de tes guides, ca m’aide à choisir et voir ce que je pourrais tenter (quand j’aurais trouvé un peu de temps)…

« A Taste Of Honey » ca fait un peu peur ce synopsis avec une relation incestueuse :s !

Celui qui me tente le plus est évidemment celui qui n’aura pas de subs : « Tsukahara Bokuden »… Quel dommage !

Répondre

Kerydwen • 16 octobre 2011 à 14:58

De rien :)

Je suis d’accord, il faut voir le traitement après. Mais comme on en parlait un peu plus haut avec Mosca, les Japonais ont déjà fait pire de ce côté-là (Himitsu par exemple). Je crois tout de même qu’ils ne battent pas les Sud-Coréens qui adorent proposer des relations très, très tordues entre leurs personnages.

Répondre

Katzina • 21 octobre 2011 à 19:50

Je n’ai pour l’instant pas retenu Runaway, OP, Hunter et Kaitô Royale en grande partie car leurs « affiches » m’attirent pas du tout. C’est complètement futile je sais, mais c’est une façon de faire le tri ^^. Je compterai donc sur toi pour savoir à quoi m’en tenir :)
Pour ce qui est des espions, avant Erika il y a eu Karei naru spy, avec Nagase Tomoya, mais ce drama est tellement barré que c’est dificile de le considérer comme une vraie série d’espionnage.

Au fait, je m’excuse pour cette avalanche de commentaires ! J’avais lu la plupart de tes billets ces dernières semaines, mais sans avoir/prendre le temps de laisser un petit mot ^^

Répondre

Kerydwen • 24 octobre 2011 à 14:19

Karei Naru Spy est sur ma liste depuis un petit moment mais les sous-titres ont mis du temps à être entièrement dispo. Je ne savais même pas que c’était le cas avant que tu n’en parles sur Twitter. J’attends ton avis du coup.

T’inquiète, ça fait toujours plaisir de recevoir un tas de commentaires ;)

Répondre

Musicmelusine • 9 janvier 2012 à 8:27

Cette saison j ai suivi assidument Sengyo Shufu Tantei, surtout pour Kiritani qui y est scellent, comme d’ habitude.ce drama ne vole pas haut mais est très divertissant, une fois qu’on passe l’agacement de voir Fukada Kyoko minauder.
J ai aussi suivi Yokai Ningen Bem, alors que le genre ne m’accrochait pas initialement . Mais la réalisation et les acteurs y sont excellents. J’ai découvert Kame, et je me dis que certains Johnny’s ont quand même du talent…a voir absolument!

Répondre

Kerydwen • 9 janvier 2012 à 17:42

Dis-donc, j’ai l’impression que tu as un petit faible pour Kiritani Kenta toi ;) Ce n’est pas la première fois que tu en parles donc je me permets cette remarque :p Je te comprends tout à fait ceci dit, je l’aime beaucoup aussi.

Yôkai Ningen Bem a de super critiques, en plus de la tienne. Je croyais que ça allait être un truc un peu débile à la Kaibutsu-kun et il me semblerait que je me sois trompée sur toute la ligne ^^’. Kame a toujours été très bon, c’est certainement un des meilleurs Johnny’s côté jeu. C’est sûr que quand on voit des Johnny’s, on se pose des questions, mais plusieurs n’ont pas à rougir face à des acteurs de métier.

Répondre

Ajouter un commentaire

Les champs requis sont indiqués par une *. Votre adresse mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces tags et ces attributes HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>