Épisode 06
Première diffusion : 13 mai 2012 Durée : 72 minutes Captures d’écran 

Résumé

     

Xiao Fei cherche toujours à séparer Night de sa cliente et se fait cette fois-ci passer pour un homme tant elle est persona non grata dans le club. Assise entre son robot et cette femme, elle n’en rate une pour jouer les trouble-fêtes. Naturellement, elle est rapidement découverte et pour éviter les débordements, Night la conduit dehors en la portant à bout de bras. Le lendemain matin, la jeune héroïne est encore une fois exténuée à force de passer toutes ses nuits éveillée. Au travail, Sky en profite pour taquiner Xiao Fei en expliquant à Zong Shi qu’il y aurait de l’eau dans le gaz dans le couple a priori parfait. Night ne semble effectivement plus prêter autant attention à sa petite-amie qu’autrefois. Techniquement, tout cela est bel et bien véridique mais il existe une raison à ce comportement. Or, vu de l’extérieur, ce détachement peut prêter à confusion. Des quiproquos en amenant d’autres, Sky finit par croire que si Xiao Fei est aussi fatiguée tous les matins, c’est non pas parce qu’elle et Night sont fâchés, mais parce qu’ils passent toutes leurs soirées à faire l’amour ! À la fin de la journée et malgré ses précédents déboires, l’héroïne se rend encore au club dans lequel exerce son être synthétique. Installée sur une table, elle travaille tout en consommant une boisson de manière à passer davantage inaperçue. Contre toute attente, le gérant vient la trouver et ne cherche absolument pas à lui montrer la sortie. Au contraire, il lui donne une petite astuce. Ne croyant pas une seule seconde qu’elle est la cousine de Night mais pensant plutôt qu’elle en est fan, il s’étonne qu’elle ne réclame pas à passer du bon temps avec lui. De cette manière, Night n’aurait aucune autre cliente. Pour Xiao Fei, il s’agit d’une excellente idée sauf qu’elle n’a absolument pas les moyens de se payer les services prohibitifs de son petit-ami ! Dans tous les cas, le patron la menace de mal finir si jamais elle fiche n’importe quoi encore une fois au cours de la soirée. Vannée, elle s’endort de toute manière rapidement et Night la raccompagne chez elle en la portant sur son dos.

Au travail, le lendemain matin, Zong Shi exige des explications à son collègue et rival. Il désire savoir ce qui se passe entre sa voisine et lui tant leur relation paraît étrange. Sont-ils vraiment ensemble ? Night lui réplique qu’il sera toujours le petit-ami de Xiao Fei. Quoi qu’il en soit, Zong Shi lui, veut qu’il ne fatigue pas autant la jeune femme car elle va finir par y laisser sa santé. C’est à ce moment-là que l’androïde réalise qu’il a une influence néfaste sur celle qu’il aime. Curieux de voir celui qui le critique à l’instant aussi en colère, il lui demande de but en blanc s’il est amoureux de celle sur qui il veille depuis toujours. Zong Shi, soufflé, ne répond pas la vérité et s’en sort par une pirouette en ajoutant qu’il tient à elle. La conversation se termine sur une note très étrange puisque Zong Shi truffe ses paroles d’une expression abstraite en demandant à Night s’il ne se moque pas de lui mais le robot, toujours victime de son premier degré, ne comprend absolument rien. Évidemment, Zong Shi se pose encore plus de questions sur son collègue en ne parvenant pas à savoir s’il est juste idiot ou s’il fait exprès. Suite à cette discussion, Night se rend immédiatement au club pour annoncer à son supérieur qu’il arrête tout, ne pouvant plus surmener Xiao Fei. Le gérant est estomaqué d’apprendre que la soi-disant cousine est la petite-amie de ce superbe homme. Il ne se gêne d’ailleurs pas pour lui dire qu’il a de drôles de goûts et qu’il pourrait quand même avoir à son bras une plus belle femme. Le robot lui rétorque qu’intérieurement, sa chérie est magnifique et mérite toutes les louanges. Bref, même si Night souhaite quitter ses fonctions, il doit encore une soirée comme une client l’a déjà réservé pour une nuit.

Quelque temps plus tard, Zong Shi, qui a suivi Night jusqu’à son second lieu de travail, découvre le pot aux roses et tombe sur Xiao Fei qui arrive juste. Il est fou de rage et, pour ne pas faire un esclandre, sa voisine l’emmène dehors. Là, elle le prie de ne pas juger parce que les apparences sont trompeuses. Par malchance, Night se trouve justement près d’eux et discute tendrement avec la fameuse client pimbêche ayant mis des bâtons dans les roues de l’héroïne. En enlaçant le robot, elle s’excuse de ne pas pouvoir rester pour la soirée car elle a déjà quelque chose de prévu. L’androïde, lui, joue le jeu que requiert son travail et la rassure en lui suggérant de venir plus tôt le lendemain pour mieux profiter de lui – alors qu’il ne sera évidemment plus dans les parages ! Ravie, elle le quitte en l’embrassant sur la joue, attitude qui énerve encore plus Zong Shi. Tandis que Night retourne dans le club, le voisin et la voisine continuent de se chamailler. Zong Shi implore Xiao Fei d’arrêter de défendre son petit-ami qui ne la mérite absolument pas. De colère, il lui assène qu’il ne veut pas que la femme qu’il aime subisse un tel comportement ! Sur ces paroles révélatrices, la jeune femme lui tourne les talons pour retourner rapidement auprès de celui qu’elle considère comme son compagnon. Or, pendant ce temps, le robot découvre justement qui est la cliente l’ayant spécifiquement demandé : c’est Mei Jia ! Ne souhaitant absolument pas s’occuper d’elle, il l’amène dehors pour éviter de se faire rouspéter par son supérieur. Mais Mei Jia a de la suite dans les idées et décide d’embrasser Night. Les coïncidences étant parfois mal faites, Xiao Fei arrive juste à cet instant précis et assiste à la scène. Si elle ne prend pas immédiatement la mouche, elle tombe des nues en constatant le comportement de Night. D’abord passif lors de ce baiser, il finit ensuite par prendre les choses en main et embrasser à son tour passionnément Mei Jia. Que s’est-il passé ?! Xiao Fei supplie son petit-ami de rentrer avec elle mais il refuse et adopte un ton très froid avec elle. L’héroïne n’a pas d’autre choix que de retourner à son appartement, seule. Là, elle trouve de la nourriture laissée par Zong Shi. Immédiatement, elle réalise que celui-ci s’est justement déclaré quelques heures auparavant. Elle doit absolument mettre les choses au clair avec lui et ne plus tourner autour du pot comme elle a trop tendance à le faire. Comme par hasard, son voisin sort de chez lui et lui demande si elle est capable de lui avouer ce qu’elle ressent pour lui. Chose qu’elle ne peut guère faire mais ce n’est pas grave, il attendra, même s’il n’a qu’une infime chance. Il lui révèle ce qu’il a sur le cœur en lui jurant qu’il ne fera jamais tout ce que Night lui a infligé. Il a toujours veillé sur elle et il le fera toujours. Plus tard, sur son lit, Xiao Fei s’interroge sur le fait de donner une chance à son voisin… mais elle a déjà Night… Ceci étant, ce dernier est un robot ; un être de synthèse et un humain peuvent-ils s’aimer ? En réfléchissant, Xiao Fei réalise qu’il n’est toujours pas rentré et que l’appartement est bien vide sans lui.

Il est logique que Night ne soit pas de retour chez Xiao Fei étant donné qu’il n’agit plus normalement. Il est désormais attaché à Mei Jia, pensant qu’elle est sa petite-amie ! Forcément, l’ancienne camarade de Xiao Fei ne comprend pas trop non plus ce qui se passe puisque celui qui la dédaignait est désormais aux petits soins. Elle croit qu’il se moque d’elle et réclame qu’il la laisse tranquille. De toute manière, si elle avait demandé à le voir au club, c’était uniquement pour énerver Xiao Fei. Il faut préciser qu’il a peut-être poussé le bouchon un peu loin en lui proposant de passer la nuit ensemble ! Le lendemain matin, les choses ne s’arrangent décidément pas. Dans le hall d’accueil de l’entreprise de Xiao Fei et les autres, Night se trouve en haut des escaliers avec un immense bouquet de fleurs. L’héroïne, en arrivant, croit qu’il est pour elle et que son robot souhaite se faire pardonner de la veille. Sky, Zhi Xi et même Zong Shi sont quelque peu jaloux. Sauf que l’androïde n’a aucune intention d’offrir quoi que ce soit à Xiao Fei et le lui fait bien sentir. Devant tout le monde, il la plante en beauté pour gâter Mei Jia. Tous les collègues sont stupéfaits et Mei Jia, elle, est ravie de voir le visage triste de celle qu’elle considère comme une ennemie. Réalisant que quelque chose ne tourne pas rond, Xiao Fei contacte immédiatement Lei Wu Wu qui n’a pas de très bonnes nouvelles à lui apporter. En fait, lorsque Night a été embrassé sur la bouche par Mei Jia, il a tout simplement été réinitialisé. Maintenant, il appartient à cette dernière. Ce que le commercial juge par contre quelque peu étrange est que Night n’a pas oublié au passage son ancienne propriétaire. C’est normalement ce qui est supposé se passer mais il semblerait donc qu’il ait gardé ses souvenirs de Xiao Fei. Cela l’amuse tout particulièrement. Il en profite aussi pour disputer l’héroïne ; si elle avait bien voulu faire l’amour avec son acquisition, rien de tout ça ne se serait passé. Effectivement, dès que l’on passe à l’acte avec leur robot, il appartient définitivement à cette cliente. Tout n’est heureusement pas perdu, il faut juste que Xiao Fei embrasse Night et cela, avant évidemment que Mei Jia n’en profite pour découvrir en profondeur son nouveau compagnon…

Les jours suivants, Xiao Fei cherche ainsi à embrasser Night par tous les moyens possibles et inimaginables. La tâche s’annonce cependant extrêmement ardue. En plus, elle se fait régulièrement humilier par lui puisqu’il n’en a plus rien à faire d’elle et la considère comme son ex. Cette attitude horripile au plus haut point Zong Shi qui en vient presque à frapper son collègue. Cette fois, c’est certain, il ne lui laissera plus jamais Xiao Fei. Il ose enfin révéler clairement qu’il aime sa voisine. La situation n’a pas le temps de dégénérer car Sky et Linxian Li arrivent en courant pour prévenir Night que son ancienne petite-amie est enfermée dans un bureau et essaye de se suicider en respirant du charbon de bois ! En réalité, Xiao Fei se porte comme un charme. En effet, c’est en suivant les conseils de Zhi Xi qu’elle fait croire à tout le monde qu’elle va attenter à sa vie. Le but est d’attirer l’attention de Night et de lui demander de l’embrasser. Malheureusement, tout tourne à la catastrophe. Le robot, grâce à ses capteurs sensoriels, comprend immédiatement que la fumée s’échappant de la pièce n’a rien de toxique et que Xiao Fei ment donc effrontément. Il la démasque et en profite pour la critiquer ouvertement en lui expliquant que lorsque l’on aime quelqu’un du plus profond de son cœur, on doit toujours lui promettre la vérité, être sincère et ne pas agir comme elle vient de le faire. À partir de maintenant, il ne se déplacera même pas si elle met vraiment fin à sa vie.

Dans la soirée, Night continue de fréquenter Mei Jia. Au départ, cette dernière est très méfiante mais elle finit rapidement par constater que bizarrement, le robot ne joue pas un jeu. Le contact passe très bien entre eux et la jeune femme montre un nouveau visage. Ne faisant que peu confiance aux hommes, elle cherche avant tout quelqu’un sur qui elle peut compter. Loin d’être une fille facile, elle souhaite alors avancer doucement avec l’androïde. Chez Xiao Fei, l’ambiance est morose. Lei Wu Wu passant justement par là constate que sa cliente est totalement dépitée et persuadée de ne jamais pouvoir réussir à récupérer son compagnon. Lorsqu’il apprend que son produit appelle la jeune femme son ex, il saute au plafond. Il se passe définitivement quelque chose d’anormal mais de sensationnel dans le corps de cet androïde ! Night se rappelle donc parfaitement de toutes les informations mais aussi des caractéristiques demandées à l’achat par Xiao Fei. Le lendemain matin, tout le monde arrive en même temps au travail. Plus spécifiquement, Night accompagne Mei Jia. Xiao Fei, Zong Shi, Sky et Zhi Xi se trouvant là découvrent que la situation n’a guère évolué. Malgré tout, l’héroïne sollicite une discusion en privé avec Night, ce qu’il refuse parce qu’il remarque que la pierre de sa bague démontre que Mei Jia n’approuverait pas. Si elle a quelque chose à dire, elle n’a qu’à le faire là puisqu’il n’a aucun secret pour sa nouvelle compagne. Xiao Fei le supplie de lui donner une nouvelle chance et de la laisser l’embrasser une dernière fois. Le robot paraît assez perturbé et ne sait pas de quelle manière répondre. Finalement, il lui dit non mais la jeune femme insiste encore. Probablement pour s’amuser, Mei Jia décide de s’en mêler et propose un test qui servira aussi à Night afin qu’elle sache si elle désire de lui en tant que petit-ami. Xiao Fei pourra embrasser son ex si elle apprend à nager. Elle sait pertinemment que son ancienne amie a une peur panique de l’eau. Dans tous les cas, si Night ne ressent rien en voyant l’héroïne se démener autant dans la piscine, cela voudra dès lors signifier qu’il a totalement oublié son ex et qu’il peut devenir le nouveau petit-ami de Mei Jia. Ne reculant devant rien, Xiao Fei accepte.

Dans la soirée, la jeune femme se trouve dans une piscine et essaye de vaincre ses démons. En vain. Zong Shi, toujours aussi attentif, décide de lui venir en aide. Il sait pourquoi elle est bloquée et se souvient d’un incident ayant eu lieu lorsqu’ils étaient étudiants. Depuis, elle ne peut plus retenir sa respiration sous l’eau. Tandis que les deux s’entraînent durement, Night apparaît pour rendre les clés de l’appartement à Xiao Fei. Voyant que celle-ci est loin de réussir à nager convenablement, il lui dit qu’elle ferait mieux de laisser tomber et qu’elle n’y parviendra jamais. Elle refuse de laisser tomber, c’est aussi simple que ça. En se disputant avec lui, les clés tombent en plein milieu de la piscine. Alors, sans réfléchir, elle plonge dans l’eau pour les récupérer, ce qu’elle réussit parfaitement à faire ! Mais Night a déjà quitté le bassin et n’a pas pu constater son exploit.

 

Commentaires

Comme d’habitude avec Jue Dui Darling, ce sixième épisode souffle le chaud et le froid. Entre les facilités scénaristiques avec les personnages se trouvant comme par hasard au bon endroit, au bon moment et l’absence d’un véritable impact émotionnel, il n’y a pas grand-chose de franchement extraordinaire. La série semble partie pour rester sur une note très moyenne, ce qui est dommage lorsque l’on se souvient de l’adaptation japonaise. Le seul point vraiment bon, et il saute encore plus aux yeux ici, c’est que Zong Shi est extraordinaire. Attentionné, gentil, sincère et loyal, il a vraiment toutes les qualités pour plaire comme il faut. C’est d’ailleurs assez amusant de réaliser que l’on avait beau être plutôt pour le couple Riiko/Night dans le j-drama et dans le manga, alors que dans ce cas précis, c’est la dynamique Xiao Fei/Zong Shi (soit Riiko/Sôshi) qui se montre attachante et sympathique. Enfin, non, ne le nions pas, l’héroïne n’a toujours rien d’exceptionnel, même si elle gagne tout de même en sympathie au cours de cet épisode.

Le point qu’il est nécessaire de surveiller est l’évolution en filigrane de Night. Celle-ci se fait de manière assez progressive, ce qui est une excellente chose, mais elle manque tout de même d’ampleur. Parmi les autres qualités, la caractérisation de Mei Jia est plutôt développée. Quand bien même cette femme garde un côté assez détestable, elle est loin d’être unilatérale. Dans l’ensemble, les protagonistes de Jue Dui Darling ne sont pas du tout manichéens. Pour l’anecdote, l’éventail qu’utilise Xiao Fei pour faire croire qu’elle se suicide a été flouté. On voit facilement qu’il est aux couleurs de Minnie mais pourquoi le cacher ? Si cela posait problème, pourquoi ne pas avoir pris un autre ? Ah, le côté artisanal des tw-dramas…

Du point de vue de l’adaptation, la série prend de plus en plus de libertés avec la version papier. Le faux suicide ou le test de nage de Mei Jia n’existent pas du tout dans le manga. Autrement, ce n’est justement pas Mei Jia qui embrasse Night mais une parfaite inconnue, une client du club dans lequel le robot travaille. Sinon, toujours dans les différences, Sôshi embrasse Riiko en lui déclarant son amour mais là, ce n’est pas le cas. Ce n’est pas plus mal tant cette réaction ne collerait pas du tout avec la personnalité posée de Zong Shi. Bref, ce sont plusieurs éléments des chapitres onze, douze et treize qui sont repris cette fois-ci mais la transposition reste vraiment très approximative.

Au final, il n’y a pas grand-chose à retenir de cet épisode qui sert surtout à lancer sur une nouvelle intrigue normalement crève-cœur pour l’héroïne. La suite devrait être plus intéressante et a priori riche en rebondissements, voire en sentiments si l’écriture est moins maladroite.