Épisode 09
Première diffusion : 3 juin 2012 Durée : 72 minutes Captures d’écran 

Résumé

     

Jun Shu, profitant d’un instant de nostalgie, embrasse Xiao Fei sur les lèvres. À peine a-t-elle l’opportunité de réagir que voilà Night de retour, avec le petit frère malade. L’héroïne est très mal à l’aise et ne sait pas de quelle façon se comporter. Elle est effectivement perturbée par la soudaine arrivée de son ancien camarade de classe d’autant plus qu’elle s’interroge sur son absence de réaction épidermique à elle. Et puis surtout, pour quelle raison Jun Shu l’a-t-elle embrassée ? Il a bien avoué avoir eu un faible pour elle à l’époque, mais de nombreuses années se sont écoulées depuis. Quoi qu’il soit, elle n’a plus trop le moral car elle a le sentiment d’avoir trompé son petit-ami. Heureusement, Jun Shu les quitte et retourne vaquer à son existence. Quant à Night, en fin psychologue, il souhaite éviter d’embêter son amoureuse qu’il constate morose, et propose d’aller s’enregistrer à l’hôtel. Or, justement, alors qu’il s’occupe des formalités et que Xiao Fei patiente tranquillement sur des sofas, l’âme en peine, Jun Shu débarque de nulle part et se permet de draguer ouvertement la jeune femme. Il lui raconte qu’il l’aime tant elle est mignonne et souhaite qu’elle le rejoigne dans sa chambre au cours de la soirée. Naturellement, celle-ci, choquée, répond par la négative et est consternée par cette avance. Mais Jun Shu insiste et suggère de ne rien révéler à Night ! Il est freiné dans son élan par le retour de l’androïde et là, il joue l’innocent. Xiao Fei, elle, entraîne immédiatement son compagnon afin de s’enfuir de cette situation étrange et inconfortable.

     

Dans la suite romantique gagnée par le robot, Xiao Fei n’est vraiment pas en forme. Pensive, elle ne fait même pas attention au sympathique cadre dans lequel elle évolue. Dire que Night est aux petits soins avec elle et souhaite lui faire un massage. Elle, pendant ce temps, peine à se montrer joviale, voire même intéressée. L’androïde est toujours aussi enjoué et continue de prendre toutes ses photos pour se construire des souvenirs. Cependant, à force d’appuyer autant sur le déclencheur de son appareil polaroid, les films manquent. Ne voulant pas perdre une seule seconde, il décide d’aller immédiatement en acheter. Alors qu’elle patiente en attendant son retour, imaginant quelque peu la suite de la soirée a priori romantique, le téléphone sonne. C’est encore Jun Shu. Il semble essayer de faire venir Xiao Fei dans sa chambre mais, apparemment, il aurait une raison légitime cette fois. Son petit frère souffre d’un fort mal de ventre et il ne peut le laisser seul pendant qu’il part chercher de l’aide. Il implore pour cela la jeune femme de venir surveiller l’enfant. Avant de quitter sa chambre, Xiao Fei dépose un mot à Night pour le rassurer. Mine de rien, elle est assez embarrassée par cette situation et ne sait pas de quelle façon se comporter. En arrivant dans la chambre de Jun Shu, les ennuis débutent rapidement. En effet, cet homme au comportement plus que discutable a élaboré un stratagème pour attirer Xiao Fei jusqu’à lui. Son frère n’est absolument pas malade et n’est de toute manière plus dans la pièce. Jun Shu n’a clairement honte de rien en faisant même participer des enfants à un jeu aussi manipulateur. Cela étant, il explique qu’il souhaite juste se faire pardonner de son comportement quelques heures plus tôt. Pour s’excuser, il lui propose un jus de fruit et la supplie de le boire. Malheureusement, Xiao Fei laisse tomber sa garde, absout son ami d’enfance et accepte d’ingérer ce breuvage qui, visiblement, contient un puissant somnifère étant donné qu’elle s’évanouit en quelques secondes.

     

Night, de son côté, est de retour à l’hôtel mais n’a pas vu le message de Xiao Fei et commence à s’inquiéter. Il ne comprend pas pourquoi il n’est pas en mesure de situer où se trouve sa petite-amie. Certes, la pierre de sa bague est de couleur blanche – ce qui signifie qu’elle est calme – si ce n’est qu’il a un curieux pressentiment. Cette réaction est bel et bien vérifiée puisque Jun Shu a placé sa proie sur son lit et s’allonge près d’elle, nu ! Les rebondissements atteignent un autre point culminant lorsque Night découvre le petit frère de Jun Shu dans la chambre des amoureux et dit être là à l’initiative de Xiao Fei. Insidieusement, il glisse une série de chiffres à l’oreille de Night qui s’écroule par terre, comme s’il venait d’être déconnecté.

     

Le lendemain matin, Xiao Fei se réveille catastrophée dans le lit de Jun Shu. Elle ne porte plus ses vêtements et arbore une chemise d’homme. Ce dernier, ravi, précise qu’ils ont passé une formidable nuit. A-t-elle fait l’amour avec lui ? Non, elle ne peut y croire ! Ce serait pourtant la vérité… Horrifiée, elle retourne dans sa propre chambre, ne sachant même pas ce qu’elle va bien pouvoir dire à Night qui a dû se faire du souci pour elle. En réalité, ce n’est pas trop le cas parce qu’il a également vécu une expérience fort étrange. Xiao Fei le retrouve toujours inanimé, sur le sol, et lorsqu’il finit par reprendre ses esprits, il ne sait pas exactement ce qui s’est passé. Quoi qu’il en soit, leur supposée sympathique nuit d’amour a été avortée et chacun se sent en faute. Night désire profiter des quelques heures qui leur restent pour prendre des photos. Toutefois, la jeune femme n’est pas d’humeur et souhaite quitter au plus vite l’hôtel. L’androïde remarque que sa chérie est en colère mais il se méprend sur la raison de son désarroi. Ce n’est malheureusement pas du tout en raison de son étrange évanouissement… Pour lui remonter le moral, il réussit à se procurer une boule à paillettes musicale que Xiao Fei cherche à obtenir depuis un petit moment. Plutôt que de redonner le sourire, cet objet provoque l’effet inverse. Le fait de voir la boule tourner rappelle à Xiao Fei Jun Shu, le tour dans les tasses et tout ce qui a suivi. De colère, elle lance le cadeau par terre et se réfugie seule, dans sa chambre.

     

Night est dépité et ne sait plus que faire pour remonter le moral à sa bien-aimée. Il en vient même à solliciter l’aide de Zong Shi qui, de son côté, constate encore une fois à quel point son collègue tient à sa voisine. Ils ont beau être des rivaux, ils se tiennent malgré tout en estime. Grâce au conseil de Zong Shi, Night décide de montrer à Xiao Fei l’étendue de son amour. Il suspend ainsi dans l’appartement toutes les photos qu’il a prises et, sans grande surprise, elles représentent toutes l’objet de son cœur. Il en profite pour clarifier à nouveau à Xiao Fei ses sentiments et prouver son besoin d’être son parfait petit-ami. Néanmoins, ce geste attentionné bouleverse la jeune femme car elle se trouve monstrueuse face à cet être exceptionnel. Elle, elle l’a trompé alors que lui est toujours extrêmement et profondément gentil. Night lui conseille de pleurer tout son soûl pour évacuer sa tristesse. Sauf qu’elle, si elle n’arrive plus à contrôler ses larmes, elle préfère courir dans sa chambre, repoussant Night. L’androïde se sent extrêmement impuissant étant donné qu’il est persuadé d’être l’élément déprimant celle qu’il aime.

     

Le lendemain, au travail, Xiao Fei réfléchit à son attitude envers Night et réalise qu’elle doit arrêter de l’inquiéter plus que de raison tant il fait son maximum pour son bien-être. La tête en l’air, elle bouscule un employé et il se trouve qu’il s’agit de Jun Shu ! Celui-ci vient d’intégrer la compagnie et devient donc le collègue de Xiao Fei. Cela ne ravit pas du tout la jeune femme surtout qu’il continue de la charmer avec ostentation. Xiao Fei demande à nouveau s’ils ont vraiment passé la nuit ensemble et Jun Shu confirme en ajoutant plusieurs détails embarrassants. Zong Shi remarque leur discussion de loin et est assez étonné de constater qu’ils semblent se connaître. Lorsque Xiao Fei précise plus tard que le nouvel ingénieur n’est autre que leur ancien camarade de classe, Zong Shi la moque et réplique que ce n’est pas parce qu’ils ont le même nom qu’ils sont la même personne. Il n’y a pas très longtemps, il est justement tombé par hasard sur le vrai Jun Shu et il ne ressemble pas du tout à celui-ci. L’écriture de leur nom diffère d’un caractère ! De colère, Xiao Fei part confronter Jun Shu et exige des explications. Pourquoi a-t-il menti ? Le manipulateur n’a honte de rien et rétorque que s’il a bien sûr profité d’un certain malentendu, elle, elle n’a pas dit non dans la soirée. Sur ces mots, il ajoute qu’elle doit maintenant rompre avec Night comme il est désormais son petit-ami. Xiao Fei ne sait pas quoi répondre. Le soir, chez elle, Xiao Fei est toujours perturbée et Night lui suggère d’aller se reposer et se délasser dans le bain. En discutant avec elle, il l’interroge sur l’identité du nouvel ingénieur puisque Zong Shi lui a expliqué qu’il connaissait Xiao Fei. Cependant, celle-ci ment ouvertement à Night en ajoutant que non, elle ne sait pas qui il est. Elle se sent vraiment comme une pécheresse et son humeur frôle les abysses. Night s’en compte et son impuissance prend de nouvelles proportions ; il en vient ainsi à douter de son aptitude à demeurer un petit-ami satisfaisant.

     

Le lendemain, Jun Shu continue encore une fois son approche frontale. Cette fois, il apporte la même boîte musicale offerte précédemment par Night. Xiao Fei ne parvient pas à comprendre comment il a pu savoir qu’elle la souhaitait. Quoi qu’il en soit, elle la refuse et rétorque que son petit-ami la lui a déjà offerte. Ne reculant devant rien, il plaque l’héroïne au mur mais est rapidement arrêté par l’arrivée de Night. Malheureusement pour Xiao Fei, son mensonge de la veille est éventé et le robot comprend qui est donc le nouvel ingénieur. Constatant l’effet qu’il a sur sa compagne, il exige qu’il la laisse tranquille. Si Jun Shu bat en retraite, il garde son petit sourire, preuve qu’il n’a pas terminé. Et cela se confirme très peu de temps après à travers sa discussion avec Zong Shi qui lui ordonne d’arrêter d’ennuyer Xiao Fei. Jun Shu lui apprend qu’il va devenir le seul petit-ami de la jeune femme et que ni Night ou lui ne pourront l’arrêter. Compte tenu de la provocation, de l’assurance et de l’orgueil dont il se pare, Zong Shi réalise la dangerosité de cet individu visiblement prêt à tout.

     

Les heures passent et la mélancolie de Xiao Fei prend de nouvelles proportions. Ne supportant plus cette situation, elle avoue à Night qu’elle a fait l’amour avec Jun Shu. De stupeur, le robot laisse tomber le bol qu’il tenait dans la main et se remet en question. Est-ce qu’elle n’a plus besoin de lui ? Préoccupée par le mal qu’elle a causé à son compagnon, elle ne répond pas. Night quitte alors le domicile, appelle Lei Wu Wu et choisit de quitter Xiao Fei. En d’autres termes, il impose de retourner à Kronos Heaven, dans son carton. Il est persuadé que celle qu’il aime ne ressent rien pour lui et qu’elle a des sentiments pour un autre ; il n’est donc pas compétent et ne souhaite que le bonheur de Xiao Fei. Parce qu’il a échoué dans sa mission, il ne mérite plus de rester autour d’elle. Lei Wu Wu est choqué et le supplie de changer d’avis mais Night est formel. Il retire alors sa bague, rompant tout contact avec sa protégée.

 

Le lendemain matin, Xiao Fei se réveille après s’être endormie contre le canapé en attendant le retour de Night. Lorsque la sonnette retentit, elle croit justement que c’est son amoureux et elle est ravie d’avoir l’occasion de s’excuser, mais il s’agit de Jun Shu… Il la prie de petit-déjeuner avec elle pour qu’ils mettent les choses au clair. Et elle accepte.

 

Commentaires

Avec cet épisode Jue Dui Darling paraît désirer vouloir retrouver sa torpeur et tous ses défauts. Sans être du niveau de certains plus que médiocres, celui-ci est en effet très moyen et peu enthousiasmant. Un de ses principaux problèmes se trouve probablement au niveau de son ton. La comédie laisse sa place au mélodrame et s’en suivent des soupirs. Il est naturel que la relation entre Xiao Fei et Night soit victime de rebondissements les empêchant de vivre tranquillement mais il n’est pas nécessaire de cumuler les quiproquos et autres manipulations peu subtiles. Car ici, ce n’est que ça. La subite apparition de Jun Shun, son petit sourire en coin et ses manigances pour s’accaparer l’héroïne ne font aucun doute : il n’est pas celui qu’il dit être et il est un vrai méchant. En revanche, impossible de comprendre quelles sont ses motivations puisqu’il ne semble aucunement attiré par la jeune femme. Qui est-il réellement et surtout, que convoite-t-il ? Les réponses devraient probablement apparaître dans la suite mais pour l’instant, cette intrigue est bien poussive et maladroite pour passionner. La faute incombe partiellement à Xiao Fei et ses réactions assez illogiques. D’ailleurs, son comportement reflète à merveille les tics d’écriture de trop nombreux scenarii de séries taïwanaises et sud-coréennes. En d’autres termes, plutôt que de s’expliquer, les personnages deviennent mutiques et laissent les incompréhensions s’installer alors qu’une seule discussion suffirait à dissiper de stupides malentendus. L’ensemble souffre alors de cette lourdeur ambiante, surtout que les flashbacks omniprésents viennent rallonger et appesantir davantage un épisode bien trop inconstant. Contre toute attente, c’est sûrement ici que Gu Hye Seon montre enfin les différentes nuances de son jeu, le désarroi et la peine de son personnage étant par exemple joliment retranscrits. Enfin, la quasi absence de Lei Wu Wu et de Zong Shi nuit grandement, preuve qu’ils sont les figures les plus rafraîchissantes de cette série.

Au niveau de l’adaptation en tant que telle, le tw-drama a, comme on pouvait s’en douter, mis de côté le couple de jeunes ayant gagné le même lot que l’androïde et sa compagne. Tant mieux, il n’y avait pas le temps de s’attarder sur des éléments aussi triviaux. L’épisode illustre ici en grande partie les chapitres 19 à 21 et suit de façon assez scrupuleuse le manga. Malgré tout, cette transposition aurait gagné ici à précipiter les choses et ne pas s’attarder autant sur cet arc. En revanche, les quelques modifications apportées comme l’appareil photo susceptible d’apporter à Night de vrais souvenirs sont de bons éléments. Cette version n’utilise pas non plus les parents de Xiao Fei, même si l’on peut imaginer qu’ils apparaîtront à un moment plus opportun.

En définitive, ce neuvième épisode s’embarrasse de réactions disproportionnées et d’un manque de communication irritant. Ne faisant en plus jamais preuve de finesse, il en devient presque caricatural. Déjà que la relation entre les deux héros peine souvent à se montrer exaltante, la situation ne s’arrange pas lorsque les lacunes prédominent le tout et phagocytent la bonne humeur, l’humour et la légèreté supposés compenser le reste. Techniquement la suite devrait être plus mouvementée avec la découverte de ce que Jun Shu cache. Il ne reste plus que quatre épisodes, la conclusion arrivera dans tous les cas bien vite !