Jue Dui Darling (絕對達令 ★ Absolute Boyfriend) – Épisode 11

Par , le 10 août 2013

Épisode 11
Première diffusion : 17 juin 2012 Durée : 72 minutes Captures d’écran

Résumé

     

Night est toujours sous sa forme miniature, dans le téléphone portable. Ne pouvant se séparer de sa chérie, il l’accompagne partout et va même jusqu’à lui servir de réveil. Naturellement, Zong Shi, qui vit désormais chez la jeune femme, voit cette intrusion d’un mauvais œil. Profitant de l’absence physique du robot, il se permet de le déconnecter afin de le faire disparaître. Cela dit, puisqu’il est fair-play, il ne peut s’empêcher de le rallumer. Les deux passent ainsi leur temps à se chamailler et à se critiquer. Chacun souhaite s’attirer les faveurs de Xiao Fei et dispose pour cela d’arguments parfois presque imparables. Effectivement, Night se targue de savoir ce que l’héroïne désire, ce à quoi son rival rétorque que c’est normal, comme il a été programmé pour. Ce dernier en profite pour ajouter qu’un androïde ne pourra jamais être un humain et qu’il sera systématiquement confronté à sa nature. Pourtant, en vrai, Night tend à progresser et peu à peu, des indices de plus en plus prégnants démontrent qu’il développe une véritable conscience. Plus tard, en allant au travail, Zong Shi essaye de découvrir pourquoi il existe une telle distance entre celle qu’il aime et lui. Après tout, ils se connaissent depuis vingt ans. Leur discussion est interrompue par une scène assez curieuse entre Zhi Xi et Sky. Les voisins tombent des nues en entendant que ceux-ci se sont embrassés la veille. Sky n’est-il pas homosexuel ?! Quoi qu’il en soit, Zhi Xi remet immédiatement son collègue efféminé à sa place en objectant que ce qu’ils ont partagé précédemment ne signifie rien. Sky, lui, n’est pas du tout d’accord et la pourchasse pour essayer de prouver que de son côté, ce baiser voulait dire quelque chose. Tout au long de la matinée, ils ne font d’ailleurs que se disputer et se tourner autour. La situation se corse lorsque Zhi Xi, changeant les ampoules d’un bureau, s’effondre de l’escabeau et s’écroule, inconsciente. Effrayé, Sky la prend dans ses bras et la transporte immédiatement jusqu’à l’hôpital le plus proche, secondé par Xiao Fei. À son réveil, Zhi Xi constate que Sky lui tient fermement la main et n’a pas changé son discours. Mieux, il admet ses sentiments et lui révèle qu’il aime. Il cherche depuis longtemps à prendre soin d’elle, lui achète des vitamines car elle travaille trop, et apprécie sa présence. Il explique qu’il a toujours eu un faible pour les garçons et il fallait qu’il l’embrasse, elle, pour être sûr qu’il pourrait aussi être charmée par une femme – ce qui est donc le cas ! Ses propos ne touchent absolument pas Zhi Xi qui n’en revient pas qu’il soit aussi désespéré pour soliloquer de cette façon. Sur ce, elle lui ordonne de la laisser tranquille et il faut l’aide de Xiao Fei pour qu’il sorte de la chambre de l’hôpital.

À la sortie du travail, Xiao Fei sirote un verre en compagnie de Zong Shi et de Night. Sans grande surprise, les deux persistent dans leurs chamailleries, ce qui place la jeune femme dans une situation très inconfortable. Elle se sent tellement mal à l’aise qu’elle décide de s’esquiver. Constatant son moral en berne, Zong Shi suggère au robot de capituler afin de ne pas aggraver quoi que ce soit ; et bien sûr, celui-ci lui renvoie la balle en répliquant qu’il n’a qu’à en faire de même. Brusquement, un pot de fleurs tombe d’un étage supérieur et s’apprête à heurter de plein fouet Xiao Fei qui se rend aux toilettes. Son voisin plonge alors sur elle pour la protéger et reçoit à sa place l’objet sur son pied. Heureusement, une fois le trio rentré à la maison, la blessure de Zong Shi paraît légère et est rapidement soignée.  Tirant bénéfice de la sortie de l’héroïne, Night et lui continuent encore de se lancer des piques. Mine de rien, l’androïde s’en veut de ne pas être présent physiquement et de ne pouvoir aider comme il se doit sa petite-amie. En discutant, Zong Shi souligne à son rival les bienfaits d’un amour imparfait, comme quoi les petits défauts et les disputes de la vie quotidienne permettent d’avancer et de mieux se connaître. Night a réponse à tout et ne se décourage pas. Néanmoins, Zong Shi réussit régulièrement à dénicher le point faible, en ajoutant par exemple que plus il se rapprochera d’un humain, et plus il se sentira impuissant. Effectivement, quoi qu’il fera, il ne pourra jamais devenir un vrai homme. Malgré leurs différends, ils parviennent à une solution ayant pour but de ne plus embarrasser celle qu’il considère comme leur âme sœur. Ainsi, ils disposeront chacun d’une période spécifique afin de donner le meilleur d’eux-même. Zong Shi aura le droit de fréquenter Xiao Fei de minuit à midi, et Night, de midi à minuit.

Quelques jours plus tard, au travail, Sky est dans un piteux état et fait peine à voir. Pas rasé, ayant oublié de se laver et de changer de vêtements, il a une allure débraillée qui choque lorsqu’on l’a connu par le passé. Son supérieur le prie de mettre de l’ordre dans sa vie mais, malheureusement, les choses sont bien plus compliquées. Sky a en réalité le cœur brisé et cherche par tous les moyens à entrer en contact avec Zhi Xi qui, elle, le repousse de toutes ses forces. Alors que Xiao Fei est en train de discuter avec Night, partageant avec lui pourquoi elle tient à Zong Shi, Zhi Xi les surprend et réalise que celui qu’elle considère comme un collaborateur est visible via un hologramme issu d’un téléphone portable. Xiao Fei est hébétée et demeure muette. D’une, elle avait raconté plus tôt qu’il était en déplacement et ne pouvait venir au travail, et de deux, elle ne sait tout simplement pas comment clarifier cette merveille de technologie. Heureusement, Night garde son sang-froid et essaye de faire croire qu’il est à l’autre bout du pays et qu’il s’agit là d’une forme avancée de communication. Zhi Xi n’en a visiblement cure, de toute manière, tant elle est embêtée par le harcèlement de Sky. C’est pourquoi elle propose un marché à Xiao Fei. Elle ne révèlera rien à qui que ce soit concernant ce téléphone susceptible de rapporter de l’argent si la jeune femme accepte temporairement de l’héberger. L’héroïne n’a pas trop le choix et accepte. Décidément, son appartement commence à être très petit vu que tout le monde semble vouloir y emménager ! D’ailleurs, Zhi Xi est étonnée d’y repérer Zong Shi en arrivant et ne comprend pas trop ce qui passe… En dînant tous ensemble, ils évoquent la situation assez tendue avec Sky ; et là, Zhi Xi lance une bombe en les interrogeant sur la possibilité d’une histoire romantique avec un androïde. Est-elle au courant de ce qui se trame ?! Pas du tout. Elle compare juste sa relation avec Sky à celle d’un robot et d’un humain. Elle est convaincue qu’un objet mécanique n’a pas à frayer avec les hommes. Compte tenu du parallèle avec leur existence, cette discussion fait visiblement réfléchir Xiao Fei et Night.

Le lendemain matin, Zong Shi entraîne Xiao Fei pour un rendez-vous amoureux qui devrait s’étaler toute la journée. Night et lui se sont effectivement entendus pour aménager les horaires. Ne pouvant réfréner sa curiosité, l’être de synthèse suggère à Zhi Xi de les suivre tout en portant le téléphone, ce qu’elle accepte avec délice car cela l’amuse grandement. De cette manière, Night espère pouvoir déceler à quoi ressemble une sortie entre humains afin de s’améliorer et perfectionner sa propre approche. Or, très rapidement, l’androïde n’approuve pas ce qu’il contemple et devine petit à petit ce que l’on ressent lorsque l’on a son cœur qui s’émiette. Face à la joie, aux sourires de Xiao Fei qui se retrouve confrontée à une enfant, il réalise de plein fouet qu’il ne pourra jamais lui offrir une descendance. Zong Shi, si… Il propose alors à sa collègue de le ramener à l’appartement. Pendant ce temps, Xiao Fei et Zong Shi s’amusent comme des petits fous, se promènent et installent une tente à la campagne afin de profiter au maximum du soleil et d’un agréable pique-nique. À la nuit tombée, Zong Shi se lance et se permet d’avouer à celle qu’il aime tout ce qu’il ressent. Romantique, sincère et touchant, il se met littéralement à nu et termine en demandant la jeune femme en mariage. Xiao Fei ne doute aucunement et répond par la négative, en veillant à ce qu’il soit le moins blessé possible. Finalement, Zong Shi s’aperçoit qu’il n’avait aucune chance mais ne le prend pas mal, bien qu’il soit forcément plus que déçu.

En ville, Zhi Xi continue d’être harcelée par Sky. En plus, elle a le malheur de le rencontrer par hasard ! Suite à une fausse manipulation, elle active la fonction du téléphone faisant apparaître Night, d’où la surprenante découverte de Sky. Il ne se pose pas trop de questions et accepte l’explication de merveille de la technologie. Ce qui le trouble, c’est Zhi Xi. Tellement désespéré, il en vient à supporter d’oublier ses sentiments pour elle, à condition qu’ils récupèrent leur ancienne dynamique et qu’ils prolongent donc leur amitié. Cependant, même ça, Zhi Xi refuse étant donné qu’elle sait ce que son confrère ressent. Elle le laisse en plan bien que là, il ne demeure pas seul puisque Night l’aide à étancher sa soif, dans un petit bar. De retour de son rendez-vous galant, Xiao Fei paraît plus rassérénée d’avoir mis les choses à plat avec Zong Shi. Délicat, en la conduisant à sa porte d’entrée, il jure qu’il ne la gênera plus et qu’il n’est par conséquent plus nécessaire qu’ils cohabitent. La jeune femme espère maintenant rejoindre Night si ce n’est qu’elle est très rapidement confrontée à des difficultés. Déjà, en entrant dans la salle de bain, elle y surprend Zhi Xi en train de s’habiller et, son dos est couvert de cicatrices impressionnantes. Assez complexée par ses marques, Zhi Xi confesse que lorsqu’elle était petite, sa famille a été prise dans une explosion de gaz ayant entraîné un grand incendie. Ses parents sont morts et elle s’en est sortie avec ces traces indélébiles. Son grand-père l’a élevée tout en répétant perpétuellement qu’en raison de ce qu’il jugeait comme une difformité, elle n’aurait jamais de mari et devait devenir riche pour pallier ses besoins. Xiao Fei comprend alors immédiatement d’où vient le talent de sa collègue pour toujours amasser de l’argent. Et finalement, quand elle parlait quelques jours plus tôt d’un robot ne pouvant aimer un humain, elle s’assimilait elle-même à l’être synthétique et non pas Sky ! Zhi Xi précise que pas un seul homme l’ayant rencontrée n’a pas été dégouté par ses cicatrices. Elle est donc condamnée à rester seule. Et, contre toute attente, Sky ne la laisse pas indifférente… Quand son téléphone sonne, elle refuse de le décrocher parce qu’elle devine qu’il s’agit encore de Sky. Du coup, Xiao Fei accepte la communication mais les nouvelles sont mauvaises. Un policier l’informe que Sky a été trouvé mort !

Xiao Fei, Zhi Xi et Zong Shi se ruent en voiture vers le commissariat de police. L’ambiance est particulièrement morose. Soudain, sur la route, Zhi Xi aperçoit Sky qui erre, à pied, l’âme en peine ! Elle fait stopper le véhicule, sort en courant et se jette dans les bras de celui qu’elle rejetait jusque-là. Ce dernier n’assimile pas ce qui arrive bien qu’il soit ravi de ce revirement de situation. De surcroît, il expose à nouveau à Zhi Xi l’étendue de son amour. Il a quand même changé d’orientation sexuelle rien que pour elle ! Pensant à ses cicatrices, elle ne réussit pourtant pas à se dérider. Sauf que Sky est déjà au courant de ces marques parce qu’il a découvert son passé sur Internet. Il se fiche royalement qu’elle ait le dos abîmé. Leur relation semble être en mesure de s’orienter vers une nouvelle orientation. En attendant, Xiao Fei demande à Sky de lui remettre le téléphone où se situe Night mais pour une mystérieuse raison, il ne s’allume pas. Que se passe-t-il ? Immédiatement, elle téléphone à Lei Wu Wu qui annonce d’un ton grave que Night a de sérieux ennuis. Plus tard, Xiao Fei rencontre Bai Qi, le supérieur du commercial loufoque de Kronos Heaven, qui assure à la jeune femme que Night est définitivement endommagé. Ce dysfonctionnement n’est pas dû au combat contre Jun Shu ; toutefois, il n’éclaircit pas la cause de ces problèmes. De toute manière, pour lui, tout va bien très bien puisqu’il propose à Xiao Fei de récupérer un autre robot. Il sera la copie conforme physique de Night, une version identique de celle qu’elle a obtenue au départ. Lorsqu’elle reçoit ce modèle, Xiao Fei est écœurée et se rend compte que son Night, celui qu’elle connaît et aime, ne sera pas là. Elle ordonne alors à Lei Wu Wu de la mener jusqu’aux locaux de Kronos Heaven. Accompagnée de Zong Shi, ils prennent tous un bateau pour se rendre dans les structures modernes et high-tech de l’entreprise. Là-bas est affichée une immense photo d’un individu partageant les traits de Night. Xiao Fei a un flashback et se souvient d’un épisode de quand elle était petite, et où un charmant garçon lui avait appris la signification de l’annulaire et de la raison pour laquelle il arbore la bague de mariage. La surprise est de taille quand Lei Wu Wu commente que Night a été créé à partir du physique de cet individu qui n’est autre que le fils décédé du dirigeant de Kronos Heaven.

L’heure n’est pas à la discussion. Bai Qi cherche à réinitialiser à tout prix un Night conscient et bloqué dans une sorte de cage en verre. Rien ne se passe comme il faut. Même le code supposé endormir l’androïde ne fonctionne plus ! Il semblerait que Night ait développé sa propre mémoire, indépendamment du reste, et ne soit donc plus contrôlable. Avec une vraie conscience, il se détache de sa condition. Or, la seule solution pour qu’il soit réparé est qu’il soit entièrement réinitialisé, chose qu’il n’accepte pas. Effectivement, il oublierait alors tout. Zong Shi saisit immédiatement que Night est bel et bien en train d’évoluer et de transcender sa nature. Xiao Fei, elle, voit son amoureux alors qu’il est enfermé dans cette prison de verre et s’approche de lui pour visiblement tenter de l’aider.

 

Commentaires

Dans la lignée de la seconde moitié de l’épisode précédent, celui-ci se veut plutôt sympathique en dépit d’une écriture approximative, voire presque poussive. Les réflexions amorcées sur la nature de Night et le parallèle avec la souffrance physique et psychologique de Zhi Xi en sont des exemples assez parlants. De même, la relation sortie de nulle part entre Sky et Zhi Xi frise vraiment le ridicule. Ce qu’il y a d’ailleurs de dommage est que le premier, après avoir été gay depuis qu’il est né, devient subitement hétérosexuel en décidant d’oublier son ancienne orientation sexuelle. Jue Dui Darling fait assez plaisir en illustrant que l’amour est le même pour tous, mais ce revirement de situation est très maladroit. Cela étant, il ne devrait pas étonner vu la caractérisation assez outrancière de Sky jusque-là, utilisant tous les clichés et poncifs habituels. Quoi qu’il en soit, il n’empêche que cette dynamique est mignonne, probablement parce que les protagonistes sont vite devenus attachants. Elle occupe ici grandement la scène et si, là aussi, des ficelles sont bien grosses et prévisibles – l’appel téléphonique de la police annonçant la présumée mort de Sky est stupidement mise en scène ; n’évoquons pas la fausse barbe de ce dernier –, l’ensemble se tient correctement et se montre relativement divertissant.

En se rapprochant de la fin de la série, il est logique que les les principales intrigues soient déjà dessinées. Un point positif est d’avoir rapidement écarté Zong Shi. Les doutes de Xiao Fei furent assez éprouvants d’autant plus que l’on ne comprenait pas réellement pourquoi elle n’était pas capable de choisir. Après tout, elle n’exprime guère ses sentiments et l’on ne peut que difficilement adhérer à sa confusion sentimentale. Dans tout ça, ce sont surtout ses prétendants qui sont lésés. Accessoirement, il est peut-être encore plus complexe de comprendre ce que Zong Shi lui trouve ! Maintenant que ce dernier a réalisé qu’il ne faisait pas le poids, il paraît se contenter de sa place d’ami et de confident. Et ça, Xiao Fei devrait en avoir grandement besoin vu que Night commence à montrer des signes de faiblesse. La fiction ne s’est jamais avérée jusque-là émotionnellement chargée, la faute à un manque d’ampleur et d’alchimie entre les acteurs principaux. Et tristement, c’est avec une certaine crainte que l’on amorce la conclusion car pour peu que l’on connaisse la suite, on se doute que pour qu’elle soit réussie, il va impérativement falloir que le scénario parvienne à établir un lien suffisamment fort avec son public pour le toucher. Pour l’instant, c’est assez mal parti. Lorsque l’on a regardé l’adaptation japonaise, on ne peut en plus s’empêcher de comparer tant celle-ci était un vrai crève-cœur. En revanche, la dynamique que l’androïde entretient avec Zong Shi est piquante et sympathique.

Sinon, Jue Dui Darling emploie quelques éléments des chapitres 25 à 27 du manga, change à sa manière des rebondissements, réécrit légèrement d’autres passages et persévère dans sa fidèle adaptation se détachant suffisamment de l’original pour intéresser.

En définitive, cet épisode remonte le niveau après plusieurs d’une qualité plus que médiocre. Il est indiscutable que subsistent de nombreuses lacunes mais l’entrain, l’humour, la tendresse et l’aspect quelque peu décalé de l’ensemble permettent de passer outre et de regarder assez aisément le tout. Plus que deux épisodes et ce sera terminé !


Laisser un commentaire