Jue Dui Darling (絕對達令 ★ Absolute Boyfriend) – Épisode 12

Par , le 28 août 2013

Épisode 12
Première diffusion : 24 juin 2012 Durée : 72 minutes Captures d’écran

Résumé

     

À Kronos Heaven, Xiao Fei s’approche de la prison de verre dans laquelle est Night afin de lui parler. Ce dernier ne pouvant sortir, il s’excuse auprès de celle qu’il aime de ne pas être en mesure d’accomplir ce pour quoi il a été fabriqué. Contre toute attente, plutôt que de le rassurer et de le réconforter, la jeune femme est volontairement blessante et assène qu’elle n’a pas besoin de lui. Sa condition de robot, le fait qu’il ne pourra jamais vieillir à ses côtés ou lui donner des enfants lui sont désormais rédhibitoires. En d’autres termes, elle ne veut plus de lui. Les larmes aux yeux, elle lui commande de l’oublier et finit par lui tourner le dos, quittant la pièce sous le regard attristé de Lei Wu Wu et de Zong Shi. Les deux comprennent effectivement que l’héroïne joue un jeu et ne pense aucunement ce qu’elle raconte. Si elle agit ainsi, c’est uniquement pour protéger Night. En refusant d’être réinitialisé afin de préserver ses souvenirs, il met sa vie en danger. C’est pourquoi, Xiao Fei préfère qu’il l’oublie et soit le petit-ami d’une autre femme, plutôt que d’être rangé au placard, cassé. Juste avant qu’elle ne disparaisse de sa vue, Night en profite malgré tout pour lui souhaiter d’être heureuse et qu’il serait extrêmement satisfait si Zong Shi devenait son compagnon. Il sait pertinemment que son collègue aime sincèrement Xiao Fei et sera attentionné avec elle. Les amis d’enfance rentrent chez eux, l’âme en peine, avant de partir le lendemain au travail.

Justement, à la compagnie, la jeune femme révèle à Sky qu’elle et Night ont rompu. Celui-ci est effaré d’apprendre cette nouvelle tant à ses yeux, ce couple paraissait indestructible. Il est tellement surpris qu’il assaille Xiao Fei de questions. Heureusement, Zhi Xi veille au grain et réussit à le faire taire et qu’il n’enfonce pas davantage le clou. L’héroïne, elle, décide de se plonger corps et âme dans le travail pour oublier ses malheurs. Ce comportement intrigue fortement Sky qui se mêle décidément de tout et va jusqu’à demander à Zong Shi si tout est normal. Après tout, étant son voisin, il a bien dû l’entendre pleurer la nuit, non ? Là, elle agit habituellement comme si rien ne la touchait. Elle mange ses trois repas, elle arbore un visage impassible et, pire, elle se rend à la piscine alors qu’elle déteste en temps normal ça ! Pourquoi n’est-elle pas dévastée ? Sauf qu’elle l’est, en réalité. Et ça, Zong Shi l’a parfaitement compris. Il part chercher son amie dans l’un des bassins de la compagnie car il est persuadé de l’y trouver. Ayant garanti à Night de garder son sourire, elle ne se permet pas de pleurer en public et plonge dans l’eau pour cacher ses larmes. Zong Shi réalise à quel point son ex-petit-ami a transformé celle qu’il aime. Avant, elle était extrêmement bruyante et montrait ses émotions à la vue de tous. Maintenant, elle les dissimule et souffre en silence afin de ne pas blesser ceux qu’elle aime et cherche à protéger. En d’autres termes, elle s’est endurcie et est devenue plus forte. Zong Shi n’est donc plus obligé de l’aider mais il tient à ce qu’elle ne masque pas de cette manière ses propres sentiments.

Pendant ce temps, Lei Wu Wu manigance dans son coin. Après une courte discussion avec les techniciens de sa société où il constate que physiquement, le corps de l’androïde n’a aucun problème, il s’emploie à narguer ce dernier en expliquant qu’ils ont déjà un potentiel acheteur. Mutique, Night ne pipe mot et ne daigne même pas s’intéresser à ce qui va se dérouler. Quelques heures plus tard, le commercial réapparaît si ce n’est qu’il s’est plus ou moins déguisé pour l’occasion et a revêtu une sorte de costume de Spiderman noir. Après une petite chorégraphie ridicule résumant à merveille l’excentricité du personnage, il appuie sur quelques touches et libère le robot ! À lui de filer en douce et de rejoindre sa bien-aimée. Or, ils se font rapidement surprendre par Bai Qi. Lei Wu Wu n’hésite pas à donner de sa personne afin d’empêcher que Kronos Heaven récupère son protégé, en se jetant littéralement sur les employés et en simulant un abominable mal de ventre. Contre toute attente, il réussit à leur mettre des bâtons dans les roues et Night a l’opportunité de partir de cet établissement l’emprisonnant. Bai Qi est furieux et précise à Lei Wu Wu que certes, techniquement, l’androïde n’a rien, sauf qu’il a développé une telle conscience propre qu’il agit selon son bon vouloir. Compte tenu de ses capacités surhumaines et de son libre-arbitre, il est tout à fait possible qu’il blesse des gens ou agisse de manière contraire à la loi. Dans ce cas, il causera un grand tort à la compagnie, ce qui serait désastreux pour son image. Sur ces paroles, il impose que Lei Wu Wu soit capturé !

Dans un parc, Xiao Fei est pensive. Elle se questionne sur ce qui arrive à son robot, s’il est déjà avec un autre client, ou encore, s’il l’a oubliée et commencé une autre vie. Soudainement, une voix qu’elle ne connaît que trop bien exige d’un ton sec qu’elle raconte pourquoi elle a l’air aussi malheureuse. Surprise, la jeune femme se retourne et croit rêver en voyant Night devant elle. Celui-ci ne lui laisse guère le temps de parler et répète qu’il se fiche des conséquences de sa disparition de Kronos Heaven ou de son devenir. Il veut juste demeurer auprès d’elle. Il a enfin compris qu’elle ne pensait pas ce qu’elle lui avait précédemment dit lorsqu’il était dans sa cage de verre et qu’elle avait agi ainsi uniquement pour le protéger, lui. Les deux s’enlacent tendrement, promettent de ne plus se séparer et de rester ensemble pour toujours. Chez eux, ils continuent leur vie comme si de rien n’était et sont sur un petit nuage de bonheur. Quand Zong Shi les aperçoit, il est tout naturellement surpris de constater que Night est présent. En dépit de l’assurance de l’androïde répétant que son corps n’a aucun dysfonctionnement, le voisin se montre dubitatif mais préfère se taire tant il remarque à quel point Xiao Fei est heureuse. Il ne tient vraiment pas à lui ôter son sourire. De toute façon, il ne peut réellement tergiverser puisque quelqu’un sonne à la porte. C’est un employé de Kronos Heaven ! Il se présente et ajoute qu’il est le remplaçant de Lei Wu Wu étant donné que ce dernier aurait démissionné. Étrangement, cet individu ne vient pas réclamer Night. Il souhaite juste que Xiao Fei signe un nouveau contrat comme quoi elle se détache totalement de la société. En bref, peu importe ce qui se passera dans le futur, Kronos Heaven n’aura plus aucun lien avec eux. Par la même occasion, la compagnie ne réparera plus leur objet si jamais il tombe en panne… Night semble confiant parce qu’il assure à sa chérie qu’il n’aura pas de problème pour elle. Et la jeune femme signe.

Au travail, Night et Xiao Fei apparaissent amoureux comme au premier jour. Évidemment, Sky ne comprend absolument rien et se moque d’eux en leur répliquant qu’ils ne jouent pas dans une série avec des idoles ! Dans tous les cas, il est extrêmement jaloux de remarquer que le couple se montre des signes d’affection ; de son côté, Zhi Xi refuse tout et va même jusqu’à le gifler pour qu’il la laisse un petit peu tranquille. Plus tard, dans l’après-midi, Xiao Fei et Night passent beaucoup de temps à deux, font les boutiques, s’achètent des vêtements coordonnés et prennent des photos. Tout s’annonce extraordinaire. Enfin, à première vue… En réalité, ce n’est pas le vrai Night qui est aux côtés de l’héroïne ! Kronos Heaven ayant plus d’un tour dans son sac, ils ont utilisé une autre version de Night, vide de données, à laquelle ils ont copié toutes les informations présentes dans le vrai Night qui, lui, est encore dans les locaux de la société ! En fait, Night s’était bien échappé grâce à l’aide de Lei Wu Wu, mais le temps qu’il atteigne le parc, le faux Night était déjà en place et serrait dans ses bras Xiao Fei. Les employés de Kronos Heaven l’ont empêché avec leurs armes de s’approcher de sa compagne pour révéler le pot aux roses. Bai Qi, narquois, rétorque que de toute manière, les robots sont interchangeables et que les humains n’y voient que du feu. Xiao Fei ne découvrira donc jamais la vérité et continuera avec cet autre modèle de son petit-ami. Qui plus est, d’après lui, la réplique serait plus performante que l’original car elle récolte de nombreuses informations noires et oranges, celles qu’ils cherchent le plus. Night est persuadé que, si, elle finira par réaliser la supercherie. Bai Qi continue de critiquer les humains en les comparant à des animaux aveugles et obéissants. À ses yeux, Xiao Fei désirant tellement un compagnon, elle ne relèvera pas les quelques différences et éléments étranges par rapport à autrefois tant elle ne souhaite pas souffrir. En tout cas, Lei Wu Wu est extrêmement paniqué et continue de rester dans la société. Il n’a pas démissionné et a failli être renvoyé pour son insubordination.

Les choses passent à la vitesse supérieure chez Xiao Fei. Les baisers du faux Night sont plus pressants, mais il finit par s’arrêter net, s’excusant de son attitude. Il s’est en effet engagé par le passé qu’il ne forcerait pas sa chérie à faire l’amour. La jeune femme lui répond de ne pas s’inquiéter, que tout va bien et qu’elle se sent finalement prête à s’engager dans une relation encore plus profonde. La réplique synthétique est extrêmement heureuse et tient à ce que cette première fois soit la plus romantique possible. Du coup, puisque c’est l’anniversaire de Xiao Fei dans deux jours, il propose d’attendre ce jour-là. L’héroïne le taquine en expliquant que normalement, on ne prend pas rendez-vous pour ce genre d’évènement !

Les employés de Kronos Heaven s’activent pour que la réplique de Night devienne le vrai modèle et que l’original soit donc définitivement hors course. Pour cela, il faut qu’ils copient totalement la mémoire dudit robot. Après avoir piraté le circuit de Night, subsiste encore un problème qui serait lié à une photo qu’il a prise avec Xiao Fei. L’espèce de clone doit impérativement la retrouver de manière à atteindre son but. La situation s’annonce donc pratiquement désespérée pour le vrai Night, et Lei Wu Wu est encore plus stressé de voir son protégé aussi calme. Quoi qu’il en soit, le faux Night n’hésite pas à remuer ciel et terre dans le but de récupérer la fameuse photo, ce qui intrigue d’ailleurs l’héroïne comme techniquement, Night est supposé connaître l’endroit où il range ses photos. Cependant, elle ne tique pas trop en voyant son compagnon se tromper de boîte, même si elle se demande sur le moment s’il est bien en forme comme il se plaît à le répéter. Voilà, le faux Night détient par conséquent la photo si chère aux yeux du vrai et s’apprête à obtenir tous ses souvenirs. Lei Wu Wu est tellement désespéré qu’il invective sérieusement l’androïde prisonnier si ce n’est que lui, il ne réagit toujours pas. Bai Qi, de son côté, jubile. Subitement, Night s’énerve, crie et réussit à sortir de sa cage transparente. Il attrape le commercial loufoque et se met à le frapper sans s’arrêter ! Enfin, non, il s’agit à nouveau d’un subterfuge des deux afin que Night puisse s’échapper une fois pour toute. La situation se corse également avec Xiao Fei car suite à une phrase de la réplique, ou plutôt parce qu’il n’a pas susurré un je t’aime en coréen comme il avait juré qu’il le ferait, elle réalise qu’il a beau ressembler trait pour trait à Night, il n’est pas le bon. La copie ment effrontément, se cherche des excuses et quand elle comprend qu’elle ne trompera pas l’héroïne, elle décide de forcer Xiao Fei à avoir des relations sexuelles. Heureusement, Zong Shi survient et énonce le code pouvant stopper le robot instantanément. En fait, Lei Wu Wu a appelé le voisin en quittant les locaux de Kronos Heaven afin de clarifier la situation et gagner des minutes.

Xiao Fei ne réfléchit pas au pourquoi la société a agi de la sorte, laisse en plan la réplique inanimée sur son lit et part en courant à la rencontre de son Night à elle. Arrivant au port, elle tombe sur lui et le couple s’enlace tendrement. La jeune femme s’excuse de ne pas avoir découvert la supercherie plus tôt. Le robot réplique que c’est plutôt à lui d’être pardonné pour avoir mis autant de temps à assimiler pour quelles raisons elle l’avait repoussé quelques jours auparavant. Dans tous les cas, ils ne peuvent palabrer que les employés de Kronos Heaven s’amassent, évidemment menés par Bai Qi. Ce représentant ordonne à son produit de revenir, ce que, bien sûr, Night refuse. C’est pourquoi le petit garçon lance ses sbires sur le robot et s’en suit un combat déséquilibré. L’androïde finit par gagner dans la douleur et Bai Qi décide de capituler. Sauf qu’il rompt définitivement tout contact avec la création. Comme cela avait déjà été suggéré dans le contrat signé auparavant, la compagnie ne le soignera plus lorsqu’il cessera de fonctionner. Et cela devrait arriver bien plus vite que prévu. En effet, en développant sa conscience, il a fait surchauffer sa carte-mère qui est bien en peine. Il manque d’énergie et un jour, il n’en aura plus et ne pourra plus vivre. Xiao Fei est effondrée mais Night ajoute qu’il préfère une situation de ce genre qu’une autre où il continuera de fonctionner malgré l’oubli de tout de ce qu’il aime. En coupant les ponts avec la société l’ayant créé, le robot en profite pour casser la bague et annonce qu’il se comportera comme un petit-ami humain. Une fois seuls, entre eux, Xiao Fei remarque que son chéri dégage énormément de chaleur… Bai Qi aurait-il raison ? L’androïde perdrait-il de l’énergie ? Lei Wu Wu s’inquiète visiblement beaucoup et promet de dénicher quelqu’un capable de lui venir en aide. Il téléphone à tous ses contacts professionnels, sauf qu’aucun ne daigne répondre… De façon surprenante, c’est Zong Shi qui pourrait peut-être délivrer une piste. Il donne rendez-vous au commercial dans leur propre compagnie et là, via une touche spéciale de l’ascenseur, il emmène le commercial dans les sous-sols secrets. R&D travaille aussi, à l’instar de Kronos Heaven, sur les nouvelles technologies. S’ils sont moins avancés, ils disposent avec un peu de chance de quelque chose susceptible de sauver Night.

Ayant trouvé refuge ailleurs que chez eux au cas où Kronos Heaven manigance encore quelque chose, Xiao Fei ne peut s’empêcher de se faire du souci en voyant son compagnon s’affaiblir de minute en minute. Elle réalise alors l’étendue de ses sentiments pour lui et déclame qu’elle l’aime bien ; puis, elle finit enfin par lui avouer qu’elle l’aime. L’horloge sonne, c’est l’anniversaire de l’héroïne. Même si l’androïde n’a pas eu l’opportunité de préparer quelque chose, il lui certifie qu’il ne se cassera pas ce jour et ne lui laissera pas voir sa fin. Il annonce qu’il restera avec elle pour toujours parce qu’il est son petit-ami créé rien que pour elle. La jeune femme sait qu’il ment, mais il s’agit d’un doux mensonge auquel elle a envie de croire. Elle est même prête à échanger tous ses vœux d’anniversaire pour que ce soit vrai. Les deux s’enlacent encore tendrement, comme si le lendemain n’existait pas.

 

Commentaires

Difficile de croire qu’il ne reste plus qu’un seul épisode avant de refermer définitivement le chapitre de Jue Dui Darling. Le douzième, sans être foncièrement mauvais, continue sur la lancée amorcée par les précédents et manque cruellement d’impact émotionnel alors que la situation voudrait que les mouchoirs soient sortis depuis un certain temps. Par exemple, la première séquence, lorsque Xiao Fei est volontairement méchante envers Night, est d’une incroyable fadeur en plus d’être très peu crédible. De ce fait, il est tout naturel de ne pas se sentir impliqué par ce que à quoi l’on assiste. En revanche, les retrouvailles dans le parc, quand bien même ce soit une réplique de l’androïde, sont bien plus réussies et parviennent enfin à insuffler un minimum de papillons dans le ventre et des étoiles. Il est tout de même malheureux que le couple dégage aussi peu d’alchimie ensemble. Est-ce de la faute à l’écriture hasardeuse ? Aux dialogues moyennement inspirés ? À l’interprétation très fluctuante des acteurs ? Au doublage de Gu Hye Seon ? En tout cas, une chose est sûre, c’est que la série n’atteint pas son but et en devient frustrante.

Ce qu’il y a d’assez étonnant est que la fiction attend apparemment sa toute fin pour commencer à se détacher sensiblement du manga. A-t-elle prévu une autre issue ? Effectivement, toute la partie avec Zong Shi dans les sous-sols de la société dans laquelle il travaille n’existe absolument pas dans la version papier. C’est assez curieux et ce complément intrigue suffisamment pour donner envie de regarder le reste. Accessoirement parlant, la bande-son est très réussie au cours de cette scène. Le charmant voisin a-t-il plus d’un tour dans son sac et s’annonce-t-il comme le sauveur de son grand rival ? Parmi les changements, l’histoire avec la fameuse photo que le faux Night doit retrouver n’est pas présente dans le shôjo. D’ailleurs, la réplique y est bien plus virulente et il faut un combat assez épique entre les deux versions pour qu’elle soit rangée au placard. Ici, dans le tw-drama, le traitement n’est pas échoué bien que le résultat soit confus. Les raisons pour lesquelles les scientifiques ont besoin de cette photo et leurs explications sur la mémoire de Night sont assez brumeuses. Quoi qu’il en soit, l’épisode reprend plusieurs éléments des chapitres 28 et 29, et le tout début du trentième.

En définitive, il n’y a pas grand-chose à écrire concernant cet avant-dernier épisode tant il ne change pas de ce que Jue Dui Darling nous a habitués. Non désagréable à regarder, il alterne encore une fois avec des moments plutôt sympathiques et d’autres foncièrement laborieux. Le juste-milieu entre comédie et drame n’est pas toujours optimal, le manque d’émotions est ennuyant mais l’ensemble a au moins le mérite de se tenir plus ou moins convenablement. Croisons les doigts très fort pour que la fin dispose d’un vrai panache !


Laisser un commentaire