Pond Life (web-série)

Par , le 6 septembre 2013

Probablement en partie de l’attente assez longue entre la fin de la saison six et le démarrage de la septième, Doctor Who s’est fabriqué une petite web-série afin de calmer l’impatience des téléspectateurs. Certes, entre-temps fut diffusée l’aventure de Noël, mais son statut étant particulier, ce n’est pas exactement pareil. Pond Life, comme son titre l’indique, s’attarde sur les Pond et se doit d’être visionnée avant la saison sept. Composée de cinq épisodes d’approximativement une minute chacun, elle est passée sur BBC Red Button, un site de vidéo à la demande de la BBC. Aucun spoiler.

 

Ces cinq vignettes correspondent respectivement à un mois précédant septembre, c’est-à-dire au retour de Doctor Who sur la chaîne britannique. Ainsi, dans le premier, avril bat son plein, le Docteur laisse un nombre incalculable de messages sur le répondeur d’Amy et Rory de façon à leur donner des nouvelles sur ses pérégrinations extraordinaires. En mai, Eleven débarque en pleine nuit dans la chambre des mariés pour leur révéler quelque chose ; sauf qu’il s’est trompé de période et qu’il est en avance ; une ombre inquiétante semble visiblement se préparer… Le troisième épisode s’installant en juin illustre l’arrivée d’un Ood dans le quotidien des Pond. Juillet commence et montre que le couple ne peut s’empêcher d’utiliser l’extraterrestre à leur avantage, ce qui, d’ailleurs, met Rory mal à l’aise. Puis, août s’annonce. Le Docteur téléphone aux Pond et tombe encore sur leur répondeur. Il monologue et se moque gentiment du fait qu’ils vont toujours bien, tandis qu’à l’écran défilent des scènes se déroulant certainement dans le futur prouvant le contraire, à grand renfort de cris et de larmes.

Pond Life est une très courte web-série remplissant parfaitement son cahier des charges étant donné qu’elle donne vraiment envie de tester la suite. Distillant quelques éléments sur ce qui nous attend, elle amorce un climat assez sombre où les Pond souffriront probablement. Alliant humour, une dose d’excentricité typique d’Eleven, amitié et aventures, ces cinq mini-épisodes se regardent très aisément. Certes, ils ne sont clairement pas indispensables et n’apportent pas grand-chose à l’univers, mais ils permettent de suffisamment intriguer pour précipiter le visionnage de la saison sept.


Laisser un commentaire