Jue Dui Darling (絕對達令 ★ Absolute Boyfriend) – Épisode 13

Par , le 15 septembre 2013

Avec ce billet se terminent les récapitulatifs épisode par épisode de Jue Dui Darling, l’adaptation taïwanaise du manga Zettai Kareshi de Watase Yû. Je vous avoue me sentir bien plus légère et être franchement heureuse d’en être venue à bout. Comme je l’avais expliqué en me lançant là-dedans, je ne le faisais pas du tout par envie, mais uniquement pour compléter mon site sur la mangaka. À la rigueur, si la série était d’une incroyable densité, la tâche aurait pu être agréable, sauf que ce n’est pas le cas. C’est très compliqué d’écrire sur une fiction où il n’y a pas grand-chose à dire. Nous ne refermons pas tout de suite la page puisqu’il y aura très rapidement par ici un billet général sur la production. Mine de rien, cette aventure nous aura occupé neuf mois sur Luminophore !

Épisode 13 (fin)
Première diffusion : 1er juillet 2012 Durée : 72 minutes Captures d’écran

Résumé

     

Chez Xiao Fei, Bai Qi et ses employés s’occupent de récupérer la réplique de Night pour la ramener à Kronos Heaven. Lei Wu Wu les surveille afin de pouvoir avertir l’héroïne si elle peut enfin retourner à domicile sans crainte de représailles. Bai Qi n’est pas dupe et sait exactement ce que fabrique son commercial loufoque et ne se prive pas pour le lui dire. Il a compris qu’il cachait Xiao Fei et Night. De colère, Lei Wu Wu profite de l’occasion pour laisser parler son cœur et disputer son supérieur. Night est en train de mourir, pourquoi ses créateurs ne le laissent-ils pas tranquille une bonne fois pour toute ?! À quoi cela sert-il de s’acharner ainsi sur lui ? Contre toute attente, Bai Qi n’est pas agacé par cette situation. C’est même tout le contraire. Il offre en guise de paix une mallette contenant toutes les informations qu’il détient sur le robot et tous les documents peut-être susceptibles d’aider à sa réparation. Lei Wu Wu n’en revient pas et croit à une supercherie ou une tentative déguisée de remettre la main sur l’androïde. Bizarrement, Bai Qi est bel et bien sincère. Comme il l’explique, il s’amusait déjà à manier le langage informatique à trois ans ; lorsqu’il a atteint ses cinq ans, le fondateur de Kronos Heaven l’a découvert et lui a permis de développer son talent. Night n’est pas que l’image du fils du grand dirigeant de la société, il est aussi le tout premier robot que Bai Qi a inventé. Rien que pour ça, il y est profondément attaché. Il ne veut pas non plus que le petit-ami de Xiao Fei disparaisse pour toujours parce que sa batterie perd de sa puissance. De son côté, il sait pertinemment qu’il ne peut actuellement rien faire pour l’aider. Grâce à ces fichiers qu’il transmet volontiers, il espère excuser ses actes passés.

Dans la cachette de Lei Wu Wu, Xiao Fei a la tête reposée sur le torse de Night, endormi. Elle entend ce qui s’apparente à un cœur battre, et s’amuse justement de la ressemblance tant il pourrait facilement passer pour un être humain. Soudain, des sortes de cliquetis résonnent et les murs tremblent. La jeune femme s’affole et cherche à réveiller son chéri mais il ne bouge d’un pouce. Lorsqu’il finit enfin par surgir de son sommeil prolongé, les bruits stoppent comme par magie. Serait-ce lui qui aurait induit sans le vouloir ces bizarreries inquiétantes ? Quoi qu’il en soit, le robot annonce être en très grande forme, bien plus que la veille où il était fiévreux. Il est persuadé que la déclaration d’amour de Xiao Fei est ce qui lui a injecté toute cette énergie. Pour fêter leurs retrouvailles, le couple décide de partir se promener, en amoureux. Ils s’amusent grandement, profitent de la belle journée et tout s’annonce parfait. Sur le marché, Xiao Fei tombe sous le charme d’une paire de bagues assorties et les achète. Quand, plus tard, elle s’approche de l’endroit précis où elle avait rencontré une dizaine d’années auparavant le fils du dirigeant de Kronos Heaven, elle prend son courage à deux mains pour oser demander Night en mariage ! Or, celui-ci n’est pas content et réplique qu’ils ne peuvent pas agir ainsi. Voyons, c’est à l’homme de se jeter à l’eau. Et le voilà qui met le genou à terre, prend la bague et se lance dans une magnifique déclaration d’amour. Tous les passants s’arrêtent face à cette situation romantique et ils applaudissent le duo quand Xiao Fei accepte cette proposition d’une union éternelle. Les deux héros vont se marier !

La joie n’est clairement pas au rendez-vous du côté de Zong Shi et de Lei Wu Wu. Le premier passe tout son temps libre enfermé dans le sous-sol de R&D afin de tenter d’obtenir un moyen de sauver Night. Rien n’y fait. Même les documents de Kronos Heaven ne l’aident pas. Le commercial commence à s’inquiéter de voir Zong Shi aussi concerné et impliqué, d’autant plus qu’il semble pousser à bout ses ressources. Dans tous les cas, ils sont interrompus par un coup de fil de Xiao Fei qui les invite à venir dîner chez elle, pour fêter notamment son anniversaire. Arrivés là-bas, ils ne sont pas seuls puisque Sky, Zhi Xi et le frère de Zong Shi sont aussi de la partie. Tout le monde s’amuse, mange des gâteaux, chante et est visiblement de bonne humeur. Xiao Fei profite de cette occasion pour révéler qu’elle et Night vont se marier. Si son voisin ne pipe mot, il est évident qu’il souffre quelque peu de voir sa belle officialiser sa relation avec un autre que lui, mais il paraît sincèrement heureux pour elle. Les autres ne disent pas grand-chose, ce qui frustre l’héroïne. Cela étant, comme le riposte Sky, Night et elle ont rompu tellement souvent pour se rabibocher le lendemain qu’ils ne peuvent plus être étonnés par quoi que ce soit. Après tout, elle pourrait même être enceinte que ça ne le surprendrait pas. Xiao Fei rétorque que non, ça, ce serait impossible. Et là, sous le regard médusé de Lei Wu Wu et de Zong Shi, elle glisse que Night est un robot ! Ce secret étant tellement ubuesque que personne ne la croit. Zhi Xi sort même que s’il existait un androïde parmi eux, ce serait plutôt elle. Night a bien trop d’émotions et d’humanité pour en être un. Sky renchérit en expliquant qu’il lui a remonté le moral suite à sa peine de cœur et pour cela, il est clair qu’il est un homme ! En entendant les paroles de ses amis, le robot constate qu’ils le prennent réellement pour l’un des leurs et il n’en est que plus joyeux et profondément heureux. Plus tard, en lavant la vaisselle, Zong Shi s’excuse auprès de Xiao Fei de ne pas avoir de cadeau pour elle. Il y en a bien un sur lequel il travaille mais il n’est pas encore en mesure de le donner… Bien évidemment, son présent est sans aucun doute la solution permettant de réparer Night ; il préfère juste ne rien éventer pour ne pas faire espérer inutilement sa voisine.

Tandis que tout le monde dort chez Xiao Fei, Night et Zong Shi en profitent pour s’éclipser et discuter entre hommes. Le second questionne son collègue concernant son état de santé. Avec les informations qu’il a reçues de Bai Qi, il a découvert que Night ne devrait jamais aller mieux ! Une fois que son énergie atteindra un niveau fort dangereux, sa carte-mère sera inutilisable et fondra littéralement, sans que ce ne soit réversible. Le robot, en écoutant celui qu’il considère comme un ami, réalise qu’il espère le sauver et en est profondément touché. Zong Shi sait que Night peut être réparé et que ses souvenirs soient alors conservés en bonne et due forme, mais pour cela, il faudra attendre cinquante ans, le temps que la science ait suffisamment avancé. Or, Xiao Fei ne peut patienter autant d’années ! L’androïde demeure étrangement calme, ce qui n’est pas du tout le cas de Zong Shi. Night fait promettre à son voisin de ne rien dire à Xiao Fei. Elle ne doit pas savoir qu’il s’apprête à mourir d’un instant à l’autre. Il veut qu’elle soit heureuse jusqu’au bout et qu’elle ne pense pas au pire. Il en profite aussi pour demander à Zong Shi de s’assurer que sa compagne garde le sourire et soit heureuse lorsque lui, il ne sera plus présent. Ce discours irrite quelque peu l’humain car il a l’impression d’entendre les dernières volontés d’un condamné. De son côté, il n’a pas renoncé et espère bien offrir un superbe cadeau à son amie d’enfance !

Les jours passent, Xiao Fei et Night ne décollent plus l’un de l’autre et préparent activement leur mariage. L’androïde montre malheureusement des signes de défectuosité de manière de plus en plus régulière, bien qu’il cache et mente à sa compagne la réalité. Il lui arrive par exemple d’avoir comme des pannes de batterie où il ne bouge plus du tout et semble totalement absent. Quand le couple décide d’enregistrer leur union aux yeux de la loi, ils ne réussissent pas à mener à bien leur souhait. Effectivement, l’employée les recevant leur explique qu’il est nécessaire d’indiquer la date de naissance de Night et de prouver son identité. Sans grande surprise, celui-ci n’étant pas un humain, il n’a rien de tout ça. Le moral est ainsi quelque peu en berne car cela rappelle au robot sa nature et le fait qu’il ne pourra jamais être un homme. Xiao Fei le rassure en rétorquant que ce n’est pas grave, que pour elle, il est on ne peut plus réel et qu’importe ce que le reste du monde pense. La situation est bien plus tendue du côté de Zong Shi et de Lei Wu Wu étant donné que le jeune homme, toujours en train de s’acharner sur une solution, réalise avec effarement qu’il ne reste plus que deux jours au robot. Après cette date, il cessera tout simplement de fonctionner.

La triste découverte de Zong Shi paraît véridique dans le sens où Night subit de plus en plus de contrecoups. Au travail, alors qu’il distribue le courrier comme à son habitude, il s’arrête en plein milieu du couloir, le regard dans le vide. Ses collègues, dont Sky et Zhi Xi, s’inquiètent et croient à une sorte de blague. Subitement, sa batterie redémarre et son système revient donc à la normale. C’est justement à ce moment que Xiao Fei le rejoint pour annoncer que suite à un concours de circonstances, ils ont obtenu une date pour célébrer leur mariage à l’église ; ce sera le surlendemain ! Leur supérieur est estomaqué par leur chance et tient absolument à ce que cette fête se fasse dans les meilleures conditions possibles, même s’il meurt de jalousie parce qu’il aimerait aussi se marier un jour. Pour l’occasion, il leur suggère de se rendre dans une boutique qu’il connaît bien et dans laquelle ils pourront louer des costumes adaptés. Sans perdre une minute, les amoureux s’y rendent pour essayer leurs futures tenues. Soudain, Night perd la vue ! Il cache immédiatement la vérité à celle qu’il aime et lui fait croire qu’il la trouve superbe dans sa robe. Ce n’est que lorsqu’elle est en train de se changer pour remettre ses vêtements habituels que ses capacités sensorielles retournent à la normale. Bien qu’il tente de ne pas le montrer, le robot commence visiblement à paniquer car tous ses dysfonctionnements deviennent de plus en plus prégnants. Va-t-il pouvoir se marier à temps ?

Chez eux, Xiao Fei est d’humeur romantique et propose à Night de la rejoindre sur le lit. Elle se montre assez taquine et entreprenante tandis que le robot, de son côté, ne comprend pas trop où elle veut en venir. La jeune femme est toute timide et réplique qu’avant, il lui sautait toujours dessus mais plus maintenant. Pourquoi ? Dire qu’elle, elle n’attend plus que ça ! Ne la trouve-t-il pas attirante ? Cette réaction amuse grandement son chéri qui s’allonge auprès d’elle et souffle qu’il est tellement heureux qu’il pourrait en mourir. Xiao Fei répond qu’il est facilement contenté or, elle, elle en veut plus. Elle, elle souhaite être toujours éminemment satisfaite. Sur ces paroles, Xiao Fei accepte de laisser tranquille pour l’instant son compagnon ; après tout, il sera très prochainement à elle ! Les deux se chatouillent alors et font une bataille d’oreillers dans les cris et la bonne humeur.

Le lendemain matin, Lei Wu Wu retourne auprès de Zong Shi qui a une mine de déterré et n’a pas dormi depuis bien trop longtemps. Il annonce avec gravité qu’il ne reste plus que cette journée à Night avant de s’éteindre ; par conséquent, il doit à tout prix atteindre son but pour le sauver. Le commercial a parfaitement compris que c’était trop tard et pour ne pas mettre la santé du gentil voisin en danger, il drogue son thé pour qu’il s’endorme. Il le transporte ensuite chez lui où Zong Shi a enfin la possibilité de rattraper un minimum son sommeil. Du côté de Night, rien ne va bien qu’il fasse tout pour dissimuler ses erreurs à celle qu’il doit épouser prochainement. Il propose à sa compagne de passer un après-midi en sa compagnie. La jeune femme décide de faire comme si c’était la Saint-Valentin et souhaite lancer une lanterne pour symboliser leur amour. Après tout, ils n’ont jamais vécu cette fête ensemble et plus tard, ils seront mariés. Elle veut profiter de son petit-ami jusqu’à la fin. Les deux tiennent des propos assez sibyllins et à double sens, comme si aucun ne souhaitait révéler ce qui les attend… Night lui fait jurer de garder pour toujours son sourire et de ne pas pleurer plus d’une heure par jour, quoi qu’il se passe dans le futur. Pendant ce temps, Sky et Zhi Xi se préparent puisqu’ils sont les témoins de leurs camarades. Sky en est d’ailleurs tout émoustillé.

La nuit est là, tout le monde ou presque est au lit du côté de l’église. Pensif, le robot n’a pas bonne mine. Sky le surprend et pense qu’il est tout simplement stressé à l’idée de se marier. Il en profite pour le rassurer à sa manière. Les deux sont clairement devenus de bons amis. Plus tard, l’androïde est extrêmement dépité en voyant la robe de Xiao Fei et son costume. Il sait très bien qu’il ne lui reste plus que quelques heures et ne pourra pas s’unir à celle qu’il aime. Alors qu’il s’apprête à enlever sa bague, Xiao Fei le rejoint. Elle ne dort pas et propose de procéder à une répétition de la cérémonie de mariage, histoire que tout se déroule parfaitement dès le lendemain. En réalité, l’héroïne sait exactement ce qui se passe car le jour de son anniversaire, elle a entendu la conversation entre Night et Zong Shi. En d’autres termes, elle n’était pas dupe et comprenait la vérité derrière la perte de vue que son chéri tentait de camoufler, ses baisses de régime et toutes les autres anomalies. Plutôt que de montrer son angoisse, elle a préféré tout garder au fond d’elle pour ne pas inquiéter Night et le protéger tant, lui, désirait à tout prix qu’elle ne se rende compte de rien. Là, les deux se parent de leurs beaux atours et suivent la marche à suivre, comme s’ils allaient réellement se marier. Mais au moment où Night doit souffler je le veux, il refuse. Il réalise que dans quelques minutes, il s’éteindra définitivement. Xiao Fei lui demande si c’est vrai, s’il va réellement la quitter. Il lui prend la main et lui fait promettre d’être heureuse quoi qu’il arrive, de vivre longuement et d’avoir des enfants. Et il dit un simple au revoir à sa petite-amie avant de fermer pour toujours les yeux, sa tête s’écroulant sur l’épaule d’une Xiao Fei en pleurs.

Le lendemain, Xiao Fei s’est changée et se trouve dans l’église. Night est là aussi, si ce n’est qu’il est dans le caisson de Kronos Heaven, inanimé. Lei Wu Wu, Zong Shi et Bai Qi sont présents. Le dirigeant de Kronos Heaven annonce qu’il accepte de garder le robot dans sa compagnie et de ne pas le toucher avant d’être en mesure de le réparer. Il ajoute que d’après les calculs de ses employés, il reste dix secondes d’énergie à l’androïde. Zong Shi explique que ce n’est pas suffisant pour qu’il redémarre, malheureusement. Xiao Fei pense que son compagnon doit être en mesure de l’entendre et souhaite le quitter en avouant que pour elle, il sera toujours son parfait petit-ami. Avec le sourire malgré ses yeux plein de larmes, elle termine en lui disant je t’aime en coréen. Et là, une larme coule sur le visage de Night qui, visiblement, a profité de ses secondes de sursis pour écouter ce qui se passait autour de lui. Son système s’éteint alors définitivement…

 

Commentaires

Il fallait probablement être naïf pour espérer une fin davantage émotionnelle pour Jue Dui Darling. En effet, cet ultime épisode ne change pas la donne et ne réussit pas à être aussi poignant que ce qu’il aurait pu être. Si l’on a lu le manga ou regardé l’adaptation télévisée japonaise, on ne peut pas s’empêcher de les comparer avec cette version. Dans ces deux productions, les larmes étaient de sortie depuis un petit moment et c’est le cœur brisé que l’on en venait à bout. Ici, les yeux restent désespérément secs en dépit de grandes envolées lyriques, de déclarations d’amour écrites rien que pour accentuer le pathos et d’un sens du sacrifice et de la dévotion admirables. Ne le nions pas, quelques réussites parsèment cette conclusion mais elles sont encore une fois parasitées par des défauts et autres lacunes dispensables. La fête d’anniversaire de Xiao Fei, la dernière séquence avec les secondes défilant au rythme des souvenirs de Night ou encore la demande en mariage sont joliment retranscrites à l’écran. En revanche, le point supposément culminant avec l’arrêt de Night est trop vite expédié et aurait mérité davantage d’ampleur. Le principal problème vient peut-être du fait que l’épisode s’embarrasse de scènes au demeurant assez inutiles et que l’on réalise dix minutes avant la fin qu’il ne reste justement presque plus de temps pour tout conclure. Qui plus est, si les héros parlent beaucoup et se promettent des tas de choses, ils ne sont guère tactiles et cela manque grandement à l’ensemble. Sans forcément tourner aux scènes érotiques, un baiser passionné n’aurait pas été de refus et aurait injecté un tant soit peu de réalisme.

Déjà amorcées précédemment, les différences avec la version papier sont justement sur la fin les plus apparentes. Si la partie avec Zong Shi laissait imaginer que le tw-drama modifierait la finalité de Night, ce n’est pas le cas. Mine de rien, il est compliqué de comprendre l’intérêt de cette intrigue si ce n’est l’illustration du dévouement du voisin et rallonger superficiellement et maladroitement l’ensemble. Le mariage n’est pas non plus présent dans le manga et n’était pas forcément nécessaire. Ce n’est pas ça qui offre plus de tristesse, contrairement à ce que les scénaristes ont l’air de penser. Contre toute attente, il existe donc de nombreux changements dans cette conclusion, bien que cela ne soit pas du tout gênant ou inapproprié. Au contraire, le spectateur connaissant la chute du récit original garde un minimum de surprises.

Au final, le dernier épisode de la série n’est pas foncièrement décevant dans le sens où il suit la lignée des autres en soufflant le chaud et le froid. Son inconstance l’empêche malheureusement de ne pas se révéler presque insipide et ennuyant, ce qui est quand même fort malheureux pour terminer. L’élément le plus embêtant est que les émotions ne sont pas suffisamment palpables et ne permettent pas de ressentir la tragédie de cette histoire douloureuse. Le moins que l’on puisse dire est que Jue Dui Darling ne marquera pas les annales et se révèle plus que médiocre dans sa globalité.


Laisser un commentaire