L’hiver 2015 des j-dramas

Par , le 16 janvier 2015

Nous voilà repartis pour une année de plus avec ces fameux récapitulatifs des séries télévisées japonaises à venir. Vous devez dorénavant connaître le principe de ces billets, à savoir que les productions m’intéressant le plus – pour des raisons parfois hautement discutables – disposent d’une petite étoile (★) à la fin de leur description. Comme d’habitude, seuls les renzoku sont abordés, les tanpatsu étant volontairement mis de côté.

(Si l’affiche, le lien vers le site officiel ou la page Drama Wiki ne sont pas indiqués ici, c’est qu’ils ne sont pas encore disponibles ; je les ajouterai dès que possible.)

Bittare!!!

Chaîne : tvk
Début : 14 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Le seinen manga Funtô! Bittare en deux tomes de Tajima Takashi et Takahashi Masahiro est transposé à la télévision. Son héros, joué par Tanaka Kei, est en apparence un gentil jeune père célibataire paraissant parfois presque benêt. Cependant, il s’énerve très rapidement dès qu’il voit des individus malintentionnés n’hésitant pas à manipuler et tirer profit des plus faibles. Et dans son travail de clerc de notaire, il est régulièrement confronté à des situations susceptibles de montrer cette autre facette de sa personnalité. Pour couronner le tout, il a la réputation d’être un ancien voyou presque légendaire. Le synopsis est classique pour une comédie nippone et n’attire pas particulièrement.

 

Dakara Kôya

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 11 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

À son quarante-sixième anniversaire, une femme décide de tout plaquer et de partir à l’aventure, sur les routes japonaises. Écœurée par son mari et ses enfants pour diverses raisons, elle choisit de les fuir et, sur le chemin, commence à faire le point sur sa vie. Cependant, au fil des kilomètres qu’elle avale avec sa voiture, elle est confrontée à des moments parfois traumatisants. Au contact de ces évènements tourmentés, elle finit par découvrir son côté écorché vif. L’affiche, le synopsis original, la présence de la généralement excellente Suzuki Kyôka mettent sérieusement l’eau à la bouche. Qui plus est, ajoutons comme acteurs Takahashi Issei, Sugimoto Tetta, Takahashi Issei, Toyohara Kôsuke, Izumiya Shigeru, YOU, etc. Bon, en revanche, savoir qu’Asano Taeko se trouve à l’écriture n’est pas des plus réjouissants. Allons, soyons optimistes ! (★)

 

Date

Chaîne : Fuji TV
Début : 19 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Deux individus réputés pour être incapables d’aimer intègrent une agence matrimoniale et finissent par se rapprocher. Ils ne sont en aucun cas amoureux l’un de l’autre, ils cherchent tout simplement à contracter une union susceptible de leur apporter des bénéfices. Sauf que la vie semble bien décidée à s’amuser avec eux et leur faire changer d’avis. Le getsuku de la chaîne propose de nouveau une comédie romantique difficile à juger sur le papier. Elle dépendra probablement de son écriture et de l’alchimie du couple principal incarné par Anne et Hasegawa Hiroki. La première joue une presque trentenaire rigide communiquant laborieusement avec autrui ; le second est un parasite cherchant une femme riche pour vivre à ses crochets. À côté d’eux gravitent des personnages interprétés par Kuninaka Ryôko, Wakui Emi ou encore Matsushige Yutaka.

 

Deiri Kinshi no Onna

Chaîne : TV Asahi
Début : 15 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

À Kyôto, une journaliste talentueuse et pugnace (Mizuki Arisa) récompensée à maintes reprises n’est guère appréciée parce qu’elle sait toujours poser la question qui fâche, surtout qu’elle ne prend jamais de gants pour le faire. Mère célibataire, elle élève seule son fils et peine à lui montrer une franche affection. L’issue de cette série est prévisible des kilomètres à la ronde et j’admets n’avoir aucune envie de la tester pour voir si je suis une mauvaise langue ou pas. Il est tout de même bon de préciser que les j-dramas se penchant sur le monde des médias sont finalement assez rares par rapport à d’autres professions surreprésentées.

 

Doctors (saison 3)

Chaîne : TV Asahi
Début : 8 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Le médecin portant les traits de Sawamura Ikki est de retour pour la troisième fois après une année de pause. Le chirurgien devrait donc continuer d’agir comme bon lui semble et de ne pas hésiter à secouer ses collègues par des moyens éthiquement discutables. Il paraît que la série est plutôt bien fichue, mais je doute m’y lancer un de ces jours tant je préfère éviter les fictions schématiques de ce style ne souhaitant jamais s’arrêter.

 

Gakkô no Kaidan

Chaîne : NTV
Début : 10 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Au cours de chaque saison, il faut bien au moins une série se déroulant à l’école. Et si elle cumule d’autres genres, c’est encore mieux ! En l’occurrence, celle-ci devrait faire la part belle à la romance avec cette histoire où une adolescente empathique se retrouve nommée présidente des élèves. Là, avec l’aide d’un petit génie des mots, elle décide de changer les mentalités de son établissement. C’est la presque inconnue Hirose Suzu qui obtient le premier rôle de cette fiction semblant préformatée et à même de promouvoir les bons sentiments et la morale. Le sympathique Kamiki Ryûnosuke lui donne la réplique et ils sont tous les deux entourés de Namase Katsuhisa, Izumiya Shigeru et de Kaneko Nobuaki, outre plein de très jeunes acteurs.

 

Genkai Shûraku Kabushikigaisha

Chaîne : NHK
Début : 31 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Cinq épisodes sont prévus pour cette adaptation du roman du même nom de Kurono Shinichi. Direction la région du Kanto, dans un petit village isolé en pleine campagne et entouré de montagnes, où le héros revient de la ville après avoir abandonné les siens pendant plus de dix ans. Il essaye de redynamiser la ferme qu’il vient d’hériter de son père, mais peine grandement malgré l’aide de ses proches. La solution pourrait bien arriver avec un mystérieux homme d’affaires. La majeure partie des séries japonaises se déroulent en milieu citadin, et qui plus est à Tôkyô. Tout changement de cadre est donc bienvenu, surtout lorsque Sorimachi Takashi, Tanihara Shôsuke, Suzuki Kôsuke, Hiraizumi Sei et Shibamoto Yuki sont dans les parages de cette fiction à première vue originale. (★)

 

Ghost Writer

Chaîne : Fuji TV
Début : 13 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Une auteure à succès se lasse quelque peu de sa carrière et se demande si elle n’est justement pas arrivée au bout de ses capacités. Quand elle rencontre une jeune femme talentueuse, elle lui propose de devenir son nègre littéraire. Rapidement, des tensions s’installent et cette situation ne s’avère pas aussi profitable que prévu pour l’une comme pour l’autre. Le duo principal – Nakatani Miki et Mizukawa Asami – et l’ambiance vraisemblablement pesante de ce récit à suspense me tentent beaucoup. Avouons tout de même que l’affiche fait un peu peur pour son côté très photoshopé. Les nombreux amateurs de Miura Shôhei seront contents d’apprendre qu’il se trouve dans les parages. (★)

 

Glass no Ashi

Chaîne : WOWOW
Début : 21 février 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Seulement quatre épisodes sont prévus pour cette adaptation d’un roman de Sakuragi Shino disposant d’une superbe affiche avec Aibu Saki qui paraît vouloir définitivement casser son image. Tant mieux ! En l’occurrence, elle porte les traits d’une femme mariée à un homme ayant l’âge d’être son père. Et pour cause, il a même entretenu à l’époque une relation avec sa propre mère qu’elle déteste viscéralement depuis son enfance tant celle-ci s’est montrée abusive. Arrive un jour où les gestes dépassent les mots… Avouons que tous ces éléments mis bout à bout ont de quoi donner l’eau à la bouche. Avec un peu de chance, avec une fiction aussi courte, l’intrigue ne sera pas diluée et parviendra à garder de sa superbe au long cours. (★)

 

Hamon

Chaîne : BS Sky Perfect!
Début : 9 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Kitamura Kazuki et Hamada Gaku se partagent le premier rôle dans cette adaptation d’un roman primé de Kurokawa Hiroyuki où un yakuza et un ouvrier d’un chantier de construction œuvrent main dans la main pour percer à jour les malversations d’individus peu scrupuleux. La chaîne a annoncé vouloir se détacher du livre afin de maximiser la surprise et l’auteur même a précisé que cela devrait permettre certaines choses qui, habituellement, ne sont pas montrées à la télévision. Il faut toujours faire attention avec des propos de la sorte parce que maintenant, on attend une série plutôt osée et non conventionnelle ! (★)

 

Hana Moyu

Chaîne : NHK
Début : 4 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Qui dit nouvelle année signifie forcément l’arrivée d’un taiga inédit. Celui de 2015 sort quelque peu de l’ordinaire, car s’il place Inoue Mao sur le devant de la scène, plusieurs autres acteurs se partagent également l’affiche, à savoir Ôsawa Takao, Iseya Yûsuke, Kôra Kengo et Higashide Masahiro. D’ailleurs, la présence du second susnommé est franchement appréciée tant il est habituellement rare à la télévision. La caméra s’installe à la seconde moitié du XIXè siècle et s’attarde sur une famille ayant joué un rôle majeur dans la restauration Meiji, et plus particulièrement sur la benjamine de la fratrie. Comme d’habitude avec ce type de production, la distribution est impressionnante et les petits plats sont mis dans les grands. Naturellement, je serai de la partie. (★)

 

Iron Grandma

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 10 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Autrefois, elles étaient des espionnes officiant sous le nom de code sel et poivre. Alors qu’elles ont l’âge d’être grands-mères, ces deux femmes décident de retourner à leurs premières amours vingt ans après avoir tout arrêté. Ôtake Shinobu et Muroi Shigeru se lancent dans cet univers plongeant dans le monde diplomatique et où l’humour, l’autodérision ainsi que la nostalgie semblent se côtoyer. Le résultat pourrait se révéler agréable à condition que le scénario sorte des sentiers battus et ne se calque pas sur celui d’une énième fiction purement policière.

 

Itsutsu Boshi Tourist

Chaîne : YTV
Début : 8 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Peu d’informations circulent concernant cette comédie plongeant dans les coulisses d’une agence de voyages cinq étoiles où le pétillant Yamamoto Yûsuke et Terajima Susumu côtoient l’humoriste Watanabe Naomi.

 

Kageri Yuku Natsu

Chaîne : WOWOW
Début : 18 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Plus les années passent et plus Watabe Atsurô arbore un visage assez buriné, non ? En tout cas, j’aime bien, ça lui offre davantage de charisme. Bref, cet acteur fait partie de l’adaptation d’un roman d’Akai Mihiro. Dans cette série de seulement cinq épisodes, un journaliste reçoit pour mission de rouvrir un dossier assez brûlant n’ayant jamais été totalement fermé. Vingt ans plus tôt, un bébé avait été enlevé dans un hôpital par un criminel demandant non pas aux parents une rançon, mais au directeur de l’établissement. Finalement, le kidnappeur en question a été tué en tentant d’échapper à la police, mais l’enfant n’a jamais été retrouvé. Les thrillers de la chaîne savent souvent employer efficacement le cahier des charges. Toutefois, les grossières ficelles apparentes de cette histoire laissent perplexes, car il se trouve que la fille du malfaiteur est embauchée par le journal et, comme par hasard, elle aura sûrement vingt ans. Mouais, on a vu plus subtil.

 

Kaiki Renai Sakusen

Chaîne : TV Tokyo
Début : 9 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Asô Kumiko, Sakai Maki et Ogawa Tamaki incarnent trois sœurs quarantenaires ou s’en approchant. À croire qu’elles attirent le malheur, car elles sont régulièrement confrontées à d’étranges évènements. Alors quand un inspecteur et ami (Nakamura Tôru) s’en mêle avec un de ses collègues plus jeune, ces bizarreries prennent des proportions monstrueuses. La chaîne présente cette série comme une comédie horrifique, ce qui a inévitablement le don de titiller ma curiosité. Ce n’est pas comme si ce genre était prisé à la télé nippone. Qui plus est, la distribution s’avère plutôt sympathique et Asô Kumiko est tellement rare dans le petit écran qu’il convient de choyer toutes ses apparitions. (★)

 

Kaze no Tôge

Chaîne : NHK
Début : 15 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Deux anciens amis d’enfance se retrouvent vingt ans après s’être quittés, alors que l’un a reçu pour mission d’assassiner l’autre, tout en veillant à ne pas froisser la population. Pour cela, l’idée est de monter de toutes pièces un duel préfabriqué. Un jidaigeki mettant en avant une relation complexe où la finalité s’annonce probablement douloureuse me tente beaucoup, surtout que j’ai beaucoup de sympathie pour Shibata Kyôhei incarnant l’homme devant trépasser sous peu. Le second est joué par Nakamura Masatoshi que je ne connais pas du tout. Le charismatique Namakura Shidô se trouve dans les parages. Il s’agit d’une adaptation du roman Ginkan no Fu de Hamuro Rin. (★)

 

Keibuho Sugiyama Shintarô

Chaîne : TBS
Début : 12 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Un inspecteur de police campé par le charmant Tanihara Shôsuke voit sa routine chamboulée quand sa femme tombe malade et que sa belle-mère menace de demander la garde des enfants, car il ne s’en occupe pas convenablement. Jusqu’alors, il se focalisait entièrement sur sa carrière, mais il lui faut dorénavant se charger de sa vie personnelle avec davantage de soin. Sans surprise, il ne parvient pas à trouver un juste milieu et si ce n’est pas sa famille qui en pâtit, ce sont ses affaires en cours. Bref, le scénario écrit par Morosawa Kazuyuki (Keiji 110 kg) paraît plus que classique et ne donne pas spécialement envie de s’y intéresser. À la distribution, il y a notamment Kaname Jun, Ishiguro Hideo et Katase Nana.

 

Kumokiri Nizaemon (saison 2)

Chaîne : NHK
Début : 6 février 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Nakai Kiichi rendosse le costume d’un cambrioleur talentueux à la mode samouraï dans cette adaptation d’un roman d’Ikenami Shôtarô. Avec sa fine équipe, le bandit dépouille les plus fortunés et arpente tout le Kansai sans jamais blesser qui que ce soit. Sachant que la série n’a jamais été sous-titrée pour l’heure et qu’elle passe totalement sous les radars, il y a très peu de chance que la suite change la donne… C’est dommage parce qu’elle semble capable d’intéresser les amateurs de jidaigeki dont je fais partie.

 

Majisuka Gakuen (saison 4)

Chaîne : NTV
Début : 19 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Les nombreux fans d’AKB48 seront aux anges en découvrant une nouvelle salve d’épisodes les mettant à l’honneur en long, en large et en travers alors que leurs personnages plus ou moins fictifs évoluent encore dans un lycée violent où tous les coups sont permis pour demeurer les plus forts.

 

Marumaru Tsuma

Chaîne : NTV
Début : 14 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Le journaliste télé joué par Higashiyama Noriyuki doit une grande partie de sa réussite au soutien indéfectible de sa femme en apparence parfaite depuis six ans. Celle-ci semble se dévouer entièrement à son bien-être, mais elle cache en réalité un secret et il pourrait bien se révéler plus que choquant pour son entourage. Le synopsis parvient quelque peu à titiller la curiosité d’autant plus que c’est Yukawa Kazuhiko qui se charge du scénario et que l’héroïne est portée par l’avenante Shibasaki Kô. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour que le fameux élément mystérieux ne soit pas totalement stupide, insipide ou mal mis en scène. Notons la présence de Shirota Yû dans la distribution. J’attends les critiques pour décider si je l’essaye.

 

Masshiro

Chaîne : TBS
Début : 13 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Direction un hôpital très cossu où les patients issus des hautes sphères de la société sont traités comme des rois et où le personnel n’agit pas exactement comme le veut la morale. La jeune infirmière campée par Horikita Maki souhaite pouvoir y mener une carrière digne de ce nom, car elle ne tient pas à revivre les années de dur labeur de ses études. Naturellement, derrière le vernis de cet établissement se cache une réalité tout autre. L’histoire pourrait se révéler piquante à souhait si elle ose s’affranchir de certaines barrières. Inoue Yumiko n’est pas une scénariste foncièrement subversive, mais espérons qu’elle saura nous surprendre. À la distribution, il faudra compter sur Yagira Yûya, Shida Mirai, Takanashi Rin… Pour ma part, malgré son actrice principale, je dis pourquoi pas, dans l’attente de lire quelques critiques éclairées.

 

Mondai no Aru Restaurant

Chaîne : Fuji TV
Début : 15 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Si l’on pouvait déjà s’en douter, il paraît dorénavant évident que Maki Yôko a assurément le vent en poupe depuis plusieurs saisons. Cet hiver, elle obtient encore un nouveau premier rôle et pour cela, elle doit sûrement remercier le scénariste Sakamoto Yûji qui décide de retravailler avec elle. Rien que pour ce duo, cette production attire un intérêt certain. Mais si en plus on apprend qu’il est question d’un restaurant dans lequel exercent des femmes ayant toutes vécu à un moment donné des problèmes liés aux hommes, il y a clairement de quoi être intrigué. Le féminisme semble être le fil conducteur de cette série au demeurant plutôt ambitieuse. Higashide Masahiro, Suda Masaki, YOU, Usuda Asami et plusieurs autres sont également de la partie. (★)

 

Onî-chan, Gacha

Chaîne : NTV
Début : 11 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Très réputé il y a plusieurs années pour ses histoires humaines et socialement pertinentes, Nojima Shinji a depuis lors perdu de sa superbe. Avec cette nouvelle série, il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour qu’il retrouve un minimum de sa gloire d’antan. Cela s’annonce peut-être ardu, d’ailleurs. Il est ici question d’une fillette vivant dans une famille pauvre et devant régulièrement s’occuper de la majorité des tâches domestiques. Lasse de cette situation, elle rêve d’un monde meilleur. Contre toute attente, le jour où elle insère une pièce dans un distributeur à jouets contenus dans des boules en plastique, elle voit sa vie radicalement bouleversée. Effectivement, chaque jour qui se lève lui offre un grand frère inédit ! L’un se montre protecteur, le second très avenant, etc. Il ne lui reste plus qu’à faire son choix. Le scénario est particulier, c’est certain, mais pour peu qu’il appuie sur les boutons, le résultat est capable de s’avérer attendrissant. Ou horripilant.

 

Onna Kudoki Meshi

Chaîne : TBS
Début : 28 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Dans cette adaptation du roman du même nom de Mine Nayuka, une auteure célibataire depuis cinq ans commence à paniquer, car elle réalise que dans trois mois, elle aura trente ans. Il est donc grandement temps qu’elle se marie ! Du coup, quand un magazine lui propose de tester gratuitement des repas au restaurant avec des hommes tout aussi libres qu’elle, elle saute sur l’occasion. Cette série semble vouloir verser dans la comédie romantique et pourrait peut-être se révéler suffisamment piquante pour être sympathique, d’autant plus que l’héroïne est campée par la fort charmante Kanjiya Shihori.

 

Ouroboros

Chaîne : TBS
Début : 16 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Oguri Shun, Ikuta Tôma et Ueno Juri dans une même série ? Avouons que cela donne envie ! Pourtant, l’adaptation du manga de Kanzaki Yûya n’attire pas plus que de raison à la lecture de son histoire qui, espérons-le, ne sombre pas dans les écueils habituels du genre. Deux orphelins ayant grandi au sein d’un établissement analogue ont suivi une route radicalement opposée puisque l’un est inspecteur de police et l’autre est un puissant dirigeant du crime organisé. Ils décident malgré tout de se faire confiance, car leur but est commun : faire la lumière sur le meurtre d’une employée de l’orphelinat quinze ans auparavant ayant été honteusement couvert. La tension de ce thriller devrait être palpable et, normalement, l’interprétation de qualité. (★)

 

Ryûsei Wagon

Chaîne : TBS
Début : 18 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Un énième roman de Shigematsu Kiyoshi est transposé à l’écran et, cette fois, l’approche semble vouloir mêler un drame humain à une certaine dose de fantastique. Un individu campé par Nishijima Hidetoshi voit son existence fortement malmenée en l’espace de six mois. Entre la perte de son emploi, la demande de divorce de sa femme, la maladie de son père avec qui il s’entend mal et son fils extrêmement violent, il a de quoi sombrer dans la dépression. Tandis qu’il est à la gare, un curieux train s’arrête devant lui et, de surcroît, s’y trouve un homme supposé être mort depuis plusieurs années. Ce véhicule est effectivement plus qu’original puisqu’il permet de remonter dans les souvenirs. Le héros sera-t-il en mesure de comprendre de quelle manière il s’est retrouvé en si mauvaise posture ? La série me tente assez, probablement parce que j’ai de toujours eu un faible pour les voyages temporels, mais je crains un petit peu le sentimentalisme. (★)

 

Second Love

Chaîne : TV Asahi
Début : 6 février 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Le Johnny’s Kamenashi Kazuya n’ayant pas bénéficié d’un rôle dans une série télévisée en 2014, il convenait de rattraper cette erreur. Malheureusement pour lui, il doit faire équipe avec la médiocre Fukada Kyôko dans une romance sentant le classicisme prévisible. Le héros est un danseur ambitieux revenant d’Allemagne et se voyant obligé d’effectuer un travail manuel à l’opposé de ses rêves. Quand il rencontre une institutrice plus âgée empêtrée dans une relation adultérine ne menant à rien, son existence prend un autre tournant. Techniquement, les histoires de ce genre peuvent se révéler plutôt agréables, mais elles reposent souvent sur l’alchimie et la sympathie du couple phare. Alors, avec Fukada Kyôko en première ligne…

 

Shokuzai no Sonata

Chaîne : WOWOW
Début : 24 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

La chaîne à péages offre sa confiance à l’adaptation du roman du même titre de Nakayama Shichiri. Avec seulement quatre épisodes, ce thriller s’attarde sur un avocat vraisemblablement talentueux se battant comme un lion, même lorsque l’affaire en question paraît désespérée. Parce qu’il accepte des clients très douteux, il est sans surprise méprisé par ses comparses. Suite au cadavre d’un journaliste retrouvé dans la rivière, un inspecteur de police découvre que le fameux avocat n’est pas aussi blanc qu’il semble l’être. Au contraire, il se rapprocherait plutôt de ceux qu’il s’évertue à défendre bec et ongles. Mikami Hiroshi, Sometani Shôta et Lily Franky s’immergent dans cette production courte, mais possiblement intense et rondement menée. Personnellement, j’admets être intriguée. (★)

 

Taikomochi no Tatsujin

Chaîne : TV Tokyo
Début : 12 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Place à un jeu de simulation dans lequel naviguent maintes personnes ayant de graves problèmes de communication. Pour s’en sortir, elles peuvent compter sur des compliments et flatteries éhontées. Quand trois nouveaux individus surgissent, des mystères et des zones d’ombre peu reluisantes se retrouvent sur le devant de la scène. Le ton de cette série paraît plutôt être à la rigolade, mais on ne peut dire que l’histoire donne franchement envie de s’y pencher. Il devrait y avoir pas mal d’invités comme Daitô Shunsuke ; les acteurs réguliers sont Tezuka Tôru, Emoto Tokio et Kinami Haruka.

 

Tenshi no Knife

Chaîne : WOWOW
Début : 12 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Basée sur le roman de Yakumaru Gaku, cette fiction de cinq épisodes offre le premier rôle au sympathique Koide Keisuke. Depuis que sa femme a été tuée quatre ans plus tôt par trois jeunes de treize ans, un père élève seul sa petite fille. Les coupables de cet horrible crime étant à l’époque mineurs, ils ont aisément pu s’en sortir. Alors, quand un à un, ils sont physiquement et psychologiquement menacés, les soupçons se portent sur le veuf, surtout qu’auparavant, il avait hurlé aux médias qu’il se vengerait. Eh bien, le scénario ne cherche pas la facilité et rien que pour ça, le tout donne envie d’être testé. Avec un peu de chance, les nerfs des téléspectateurs seront soumis à rude épreuve. (★)

 

Toho 7 Hun

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 6 janvier 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Pour la toute première fois, une trentenaire (Tanaka Rena) sans amis, relation amoureuse ou travail vit seule. Elle commence enfin à découvrir le monde et expérimente des petits évènements plus ou moins particuliers dans un rayon de sept minutes à pied aux alentours de son appartement. Hum, avouons que le synopsis de cette série se révèle fort curieux et a de quoi laisser perplexe. Tanaka Kei et Fukushi Seiji se partagent l’affiche du côté des rôles masculins.

 

Utsukushiki Wana

Chaîne : TBS
Début : 8 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Sorti en juillet 2014, le roman Zanka Ryôran d’Okabe Etsu est déjà adapté à la télévision. Eh bien, ça ne traîne pas dans l’industrie nippone ! Lorsque son amant marié la laisse tomber comme une vieille chaussette sale en raison de l’épouse trompée fort manipulatrice, une femme décide de mettre au point sa propre vengeance. Pour cela, elle est prête à tout, même à se rapprocher d’un homme qui semble charmer celle qu’elle juge responsable de son malheur. Croisons les doigts pour que l’affiche absolument horrible et kitsch au possible ne reflète en rien les qualités de cette série paraissant plutôt efficace sur le papier, à condition d’apprécier les histoires de froide vendetta. Tanaka Rena, Aoyagi Shô, Wakamura Mayumi et Miura Rieko sont dans les parages.

 

Zannen na Otto.

Chaîne : Fuji TV
Début : 14 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Après plusieurs années de rôles non principaux dans les renzoku, Tamaki Hiroshi revient sur le devant de la scène avec cette sorte de comédie familio-romantique où il incarne le mari idéal – tout du moins, en apparence. D’ailleurs, le constat est similaire pour sa femme jouée par Kurashina Kana qui paraît être l’épouse rêvée de maints Japonais. Mais depuis que leur premier enfant est né, il trouve que cette dernière est plutôt froide avec lui et, quant à elle, elle supporte de moins en moins son attitude assez puérile. Avec le charme et l’entrain de Tamaki Hiroshi, cette série peut s’avérer pétillante, en espérant qu’elle ne sombre pas dans une morale sirupeuse ou des propos paternalistes à souhait.

 

Zeni no Sensô

Chaîne : Fuji TV
Début : 6 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

La scénariste spécialiste des séries à rallonge Gotô Noriko adapte ici le manhwa Jjeonui Jeonjaeng de Park In Gwon déjà transposé dans le petit écran sud-coréen en 2007, et plus connu sous les titres Money’s Warfare et War of Money. Kusanagi Tsuyoshi se transforme en trentenaire à qui la vie souriait grandement, mais qui suite au suicide de son père, se voit poursuivi par des usuriers le plongeant dans une situation catastrophique. Ayant tout perdu, il décide de prendre sa revanche et devient obsédé par l’argent, quitte à sombrer dans l’illégalité et autres moyens éthiquement discutables. Quand il rencontre une jeune femme, il retrouve ses esprits, mais son ancienne fiancée revient également sur le devant de la scène… Ne le nions pas, ce synopsis ne laisse clairement aucun doute sur sa nationalité tant tous les ingrédients typiques des k-dramas semblent présents !

 

Zenryoku Rikon Sôdan

Chaîne : NHK
Début : 6 janvier 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Au cours d’une apparente banale affaire de divorce, une avocate talentueuse jouée par Maya Miki réalise qu’elle ne supporte pas comme elle le devrait celui qui l’a engagée, mais la femme de ce dernier. Cette situation lui rappelle surtout de douloureux souvenirs liés à son propre passé et à la perte de la garde de sa fille maintes années auparavant. Avec le soutien du patron d’un restaurant italien (Kamiji Yûsuke), elle décide de quitter son cabinet et de monter une agence de conseils en divorce. Outre l’aspect très classique de l’intrigue et du probable ressort narratif, cette série paraît vouloir instaurer une dominante familiale propice aux émotions et, honnêtement, je doute que cela se fasse subtilement et d’une manière réellement intéressante. Je ne demande qu’à me tromper, mais j’ai de fortes réserves.

Bizarre, il y a peu de séries policières, écolières ou médicales au cours de cet hiver. Que se passe-t-il ? Le filon est-il épuisé ? Bien sûr que non, mais savourons ce court moment de répit. De même, les suites sont finalement plutôt rares. A contrario, il s’avère encore une fois clair que les adaptations de romans trustent la haute marche du podium, laissant les scénarios originaux de côté. Évidemment, se baser sur un matériel existant n’est pas une tare, mais il convient malgré tout de faire un effort en inventant des histoires totalement inédites. Bref, le problème n’est pas nouveau, de toute façon. Du côté des thématiques, il est amusant de constater que les femmes trentenaires et célibataires ont le droit aux honneurs. Les histoires de vengeance ont également le vent en poupe. Il ne reste plus qu’à voir ce qui sera sous-titré et l’on pourra effectuer son choix…


7 Commentaires

  1. Kerydwen
    Katzina• 30 janvier 2015 à 10:51

    Je te rejoins tout à fait pour Masshiro et Second Love et ce que tu dis sur ces chères potiches d’actrices : la première pourquoi pas, la deuxième même pas envie d’essayer !
    Heureusement que tu es là car j’avais dû faire mon repérage un peu trop vite : Zannen na otto par exemple, avait échappé à mon radar !
    Quel site utilises-tu pour recueillir des infos ? Cela fait déjà pas mal de temps que je me dis que le Drama Wiki a de plus en plus de lacunes, mais j’ai toujours pas cherché d’autre site !

    Répondre

    • Kerydwen
      Kerydwen• 30 janvier 2015 à 18:33

      Je dois avouer en avoir parfois un peu marre de voir toujours les mêmes supposés acteurs truster les premiers rôles alors que beaucoup d’autres mériteraient davantage d’éclairage. Déjà que plusieurs scénarios s’avèrent peu engageants, mais si en plus l’interprétation ne tient pas la route, comment proposer quelque chose de correct ? C’était ma minute plaintive :P.

      Quel site utilises-tu pour recueillir des infos ?
      En fait, j’en consulte plusieurs pour davantage d’exhaustivité. Mais s’il ne fallait en retenir qu’un seul, ce serait la mine d’or de jadefrost qui, dorénavant, inclut en plus les affiches dans ses présentations. Tout le monde s’inspire de son travail – voire la copie/plagie –, c’est une évidence.

      Répondre

  2. Kerydwen
    Katzina• 13 février 2015 à 13:46

    C’est bien l’inconvénient du showbiz à la japonaise, avec leurs stars qui font tout à la fois (chanter, jouer, présenter des émissions, représenter des marques…) et qui pour certaines ne font en fait rien correctement… Je me dis que pour certaines séries, soit il y a même pas d’audition, soit il y a des sacrés pots de vin de la part de certains agents :D.
    Merci pour l’adresse, j’y allais régulièrement il y a quelque temps mais je l’avais oubliée ! :)

    Répondre

  3. Kerydwen
    Mattei• 20 novembre 2015 à 11:08

    Bonjour j’aimerai que vous m’aidiez car je cherche un drama dont l’histoire est une fille qui est laide , et grâce a plusieurs garçons va se retrouver belle ,vers la fin, j’espere que vous voyez de quoi je veux parler .. Yamato Nadeshiko Shichi Henge

    Répondre

    • Kerydwen
      Kerydwen• 20 novembre 2015 à 21:18

      Vous cherchez… dans quel sens ? À le récupérer ? À savoir s’il s’agit vraiment de Yamato Nadeshiko Shichi Henge ? Dans le premier cas, cette page devrait vous aider ; sinon, ce type d’histoire peut aussi plus ou moins se retrouver dans Nobuta wo Produce.

      Répondre

  4. Kerydwen
    Marie• 2 octobre 2016 à 6:08

    Est-ce qu’il y a une série télé pour le manga Strawberry juice in my brain? Aussi, je suis à la recherche de la série télé idoine pour cet automne et c’est le genre de synopsis qui me conviendrait ….Des suggestions? Merci infiniment :)

    Répondre

    • Kerydwen
      Kerydwen• 2 octobre 2016 à 9:25

      Je ne connais pas du tout ce manga et d’ailleurs, après une rapide recherche sur Google, je ne trouve aucune information à son sujet. Est-ce son titre original ? En intitulé ressemblant, il y a Nônai Poison Berry de Mizushiro Setona, adapté en film en 2015 sous l’appellation internationale Poison Berry in My Brain. Bref, je n’en sais pas plus.

      Sinon, quant à des suggestions pour cet automne, mon billet dédié aux nouveautés arrive très prochainement et il y aura peut-être quelques idées répondant à tes critères dans le lot ;).

      Répondre

Laisser un commentaire