Eh oui, qui dit nouvelle saison, dit une fournée de séries japonaises inédites à se mettre sous la dent. Vous devez dorénavant connaître le principe de ces billets, à savoir que les productions m’intéressant le plus – pour des raisons parfois hautement discutables – disposent d’une petite étoile (★) à la fin de leur description. Comme d’habitude, seuls les renzoku sont abordés, les tanpatsu étant volontairement mis de côté.

(Si l’affiche, le lien vers le site officiel ou la page Drama Wiki ne sont pas indiqués ici, c’est qu’ils ne sont pas encore disponibles ; je les ajouterai dès que possible.)

64

Chaîne : NHK
Début : 18 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Les polars et autres genres apparentés ayant toujours autant la cote, ce n’est guère étonnant de voir une nouvelle adaptation d’un roman de Yokoyama Hideo, déjà connu pour Rinjô et Dôki. Contre toute attente, c’est Pierre Taki qui endosse ce premier rôle, lui qui n’a finalement pas encore eu l’opportunité de rayonner à la télévision. Il s’entoure de Kimura Yoshino, Arai Hirofumi, Nagayama Kento… Alors que le crime d’une petite fille n’ayant jamais été résolu s’apprête à être prescrit près de quatorze ans plus tard, un second reposant sur un mode opératoire similaire est commis. Pour l’anecdote, le titre se prononce rokuyon et fait référence à la 64è année de l’ère Shôwa. À noter qu’un film en deux parties s’inspirant du même livre et avec, principalement, Satô Kôichi, Ayano Gô et Eita, est prévu pour 2016.

 

Algernon ni Hanataba wo

Chaîne : TBS
Début : 10 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Après une année de disette, le Johnny’s Yamashita Tomohisa est de retour dans un rôle principal à la télévision. Pour cela, il s’offre une sorte de remake d’une série de 2002 adaptant le roman de science-fiction Flowers for Algernon (Des fleurs pour Algernon) de Daniel Keyes. La version du début des années 2000, avec Yûsuke Santamaria et Kanno Miho, a été scénarisée par Okada Yoshikazu et, pour celle-ci, c’est Nojima Shinji qui s’y colle. Le héros s’approche de la trentaine, mais a l’âge mental d’un garçon de six ans. Quand il rencontre une scientifique menant des expériences probantes sur une souris, sa vie semble prendre un autre chemin. Il se pourrait bien que ses facultés cognitives se développent, mais ne finiront-elles pas par disparaître un jour ? La passionnée de neurosciences que je suis dit un grand oui pour cette fiction et, d’ailleurs, je pense auparavant me pencher sur la version papier que je ne connaissais jusque-là pas du tout. Accessoirement parlant, l’affiche est fort jolie. Sinon, côté distribution, les très sympathiques Kuriyama Chiaki et Kubota Masataka sont dans les parages. (★)

 

Bijo to Danshi

Chaîne : NHK
Début : 14 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Nakama Yukie se lance dans une comédie romantique où elle incarne une manager compétente, mais impopulaire, tombant progressivement amoureuse d’un jeune acteur sur qui elle veille et qui s’apprête à embrasser une carrière digne de ce nom. Avec les séries de ce genre, c’est souvent l’alchimie entre les deux interprètes principaux qui importe, donc il est compliqué de prédire à l’avance si cela fonctionnera ou non. En l’occurrence, le héros est incarné par Machida Keita, un énième membre d’EXILE. Pour ma part, je doute m’y intéresser tant l’histoire ne me dit rien qui vaille et que le duo ne me donne aucune envie.

 

Boku no Tsuma to Kekkon Shite Kudasai

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 10 mai 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Au cours de cette saison, le scénariste Okada Yoshikazu s’occupe de deux séries, dont cette adaptation d’un roman de Higuchi Takuji. Un salaryman joué par Uchimura Teruyoshi découvre qu’il ne lui reste plus que six mois à vivre en raison d’un cancer du pancréas. Loin de se laisser abattre, il décide de chercher quelqu’un qui parviendra à aider sa femme (Kimura Tae) et son fils à garder le sourire lorsqu’il aura disparu. Le synopsis suggère une bonne dose de pathos, mais ce n’est pas forcément l’habitude d’Okada de se fourvoyer de la sorte, donc il est légitime de se montrer plutôt optimiste. Dans tous les cas, seuls six épisodes sont prévus.

 

Chanpon Tabetaka

Chaîne : NHK
Début : 30 mai 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Direction les années 1970 avec l’adaptation de l’autobiographie de Sada Masashi. Suda Masaki incarne un artiste s’associant avec plusieurs de ses amis étudiants afin de lancer un groupe de musique. La jolie affiche, l’atmosphère de cette époque très peu illustrée à la télévision nippone et la distribution sympathique (Hongo Kanata, Endô Kenichi, Toyohara Kôsuke…) me donnent plutôt envie de donner sa chance à cette série. (★)

 

doS Deka

Chaîne : NTV
Début : 11 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Le titre de cette série adaptant le roman de Nanao Yoshi ne l’illustre pas de prime abord, mais il s’agit d’une histoire dépeignant les aventures d’une sadique et d’un machiste, connus sous les fameux S et M en vogue au Japon. Tabe Mikako et le Johnny’s Ôkura Tadayoshi incarnent respectivement une inspectrice vindicative mettant les autres mal à l’aise et un policier de quartier au grand cœur. Sans aucune surprise, les deux se lancent ensemble dans des enquêtes. Oui, vous aussi vous soupirez devant ce ramassis de poncifs éculés.

 

Dr. Rintarô

Chaîne : NTV
Début : 15 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

La scénariste Nakazono Miho doit clairement avoir un faible pour les fictions médicales, parce qu’après Doctor X venant de se terminer il y a peu, elle en écrit déjà une nouvelle ! Cette fois, le personnage incarné par Sakai Masato est un psychiatre prodigieux capable de soigner n’importe quelle pathologie. Ce n’est donc pas étonnant que tout le monde s’arrache ses services et qu’il ait même l’opportunité d’arpenter les plateaux de télévision. Du côté de sa vie privée, le résultat est moins concluant puisqu’un domaine lui ferme ses portes : l’amour. Quand il rencontre une femme campée par Aoi Yû, son existence semble vouloir prendre une tournure radicalement différente. Le synopsis franchement cliché devrait ne pas m’intéresser plus que ça, mais depuis que j’ai revu ma copie concernant Sakai Masato, j’ai bien envie de me frotter à cette série. J’admets, le cadre de la psychiatrie et le reste de la distribution (Kichise Michiko, Uchida Yuki, Takanashi Rin, Endô Kenichi, Matsushige Yutaka, Takahashi Issei…) sont sûrement quelques autres arguments titillant ma curiosité. (★)

 

Fuben na Benriya

Chaîne : TV Tokyo
Début : 11 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Une affiche sympathique, un trio d’acteurs tout aussi chouette – Okada Masaki, Suzuki Kôsuke et Endô Kenichi –, les paysages enneigés de Hokkaidô en arrière-plan et une tripotée d’invités me donnent furieusement envie de tester cette comédie. Trois individus n’ayant rien en commun se retrouvent dans une petite ville et proposent n’importe quel service à n’importe qui, tant qu’ils sont payés. Cela s’annonce loufoque et délicieusement excentrique. (★)

 

Futagashira

Chaîne : WOWOW
Début : 13 juin 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Depuis 2012 avec le taiga Taira no Kiyomori, Matsuyama Kenichi s’était presque fait absent de la télévision. Pour marquer son retour, il interprète l’un des héros de l’adaptation du manga du même nom d’Ono Natsume. Avec le jeune Saotome Taichi, ils incarnent des livreurs de courriers quelque peu particuliers puisqu’ils font aussi partie d’un groupe de voleurs. Malgré leur condition de hors-la-loi, ils veillent à ne jamais menacer ou tuer qui que ce soit. Quand leur supérieur décède et lègue un testament ne leur convenant pas, ils choisissent d’emprunter leur propre chemin. Compte tenu de la chaîne et du nombre sûrement réduit d’épisodes, je suis plutôt confiante devant cette série, mais je préfère lire quelques avis éclairés avant de me lancer.

 

Kamiya Genjirô Torimono Hikae (saison 2)

Chaîne : NHK
Début : 3 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Un an tout juste après sa première saison, voici la seconde de ce jidaigeki employant plusieurs ressorts policiers. Le personnage principal, samouraï de son état, enquête sur diverses affaires et fait systématiquement mouche grâce à son sens de la déduction.

 

I’m Home

Chaîne : TV Asahi
Début : 16 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Si Kimura Takuya n’est plus vecteur de chiffres d’audience astronomiques comme il l’était jadis, peut-être qu’en l’associant à Ueto Aya, le résultat sera là ? Cette fois, le Johnny’s se transforme en un salaryman victime d’un accident de travail embrouillant la mémoire de ses cinq dernières années. Avec ses souvenirs très flous, il ne parvient pas à s’attacher à sa femme et à son fils et, bizarrement, il se sent au contraire attiré vers son ex-épouse et leur enfant. Progressivement, les leviers s’abaissent et lèvent le voile sur ce qui lui est arrivé durant cette période encore brumeuse. Il s’agit encore une fois d’une adaptation et, plus particulièrement, de celle d’un seinen manga en deux volumes d’Ishizaka Kei. La distribution – dont Mizuno Miki, Tanaka Kei, Suzuki Kôsuke, Arai Hirofumi… –, l’ambiance mystérieuse et les thématiques sur la mémoire m’intriguent grandement. (★)

 

Ishitachi no Renai Jijô

Chaîne : Fuji TV
Début : 9 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

C’est officiel, la carrière de Saitô Takumi a clairement le vent en poupe. L’acteur se prend pour un chirurgien compétent, altruiste et passionné ne vivant que pour son métier. Sauf qu’il a oublié quelque chose : l’amour. Quand il rencontre une collègue ayant dépassé l’âge de se marier, il tombe sous son charme naturel. Hum. Faisons comme si nous n’avons pas lu que l’héroïne est trop défraîchie pour se voir passer la bague au doigt. La distribution est plutôt sympathique avec, entre autres, Ishida Yuriko, Aibu Saki, Ihara Tsuyoshi et Namase Katsuhisa, mais l’absence d’originalité de l’intrigue et les quelques relents bien patriarcaux me donnent déjà des sueurs d’angoisse. Cela dit, je ne demande qu’à me tromper.

 

Kabukimono Keiji

Chaîne : NHK
Début : 9 avril 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Après le médiocre taiga Tenchijin, la scénariste Komatsu Eriko repart du côté des Uesugi et de l’époque Sengoku avec l’adaptation d’un roman de Hisaka Masashi – qui, d’ailleurs, est également l’auteur de Tenchijin. Ce jidaigeki s’attarde sur les dernières années de la vie de l’illustre samouraï Maeda Keiji et des débuts de son fils ne demandant qu’à embrasser la même destinée que son père. Autant je suis généralement friande de ce type de fiction, autant j’ai été tellement échaudée par la série annuelle avec Tsumabuki Satoshi que je n’ai aucune envie d’oser celle-ci.

 

Keishichô Sôsa Ikka 9 Gakari (saison 10)

Chaîne : TV Asahi
Début : 22 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Comme tous les ans – ou presque –, cette série policière ayant son petit succès est de retour à l’antenne. Le sens de la justice prévaut, les inspecteurs cherchent à mener de front vie personnelle et professionnelle et… oui, tout ceci est fort classique et probablement redondant.

 

Kokoro ga Pokitto ne

Chaîne : Fuji TV
Début : 8 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Rien que de voir le versatile Abe Sadao aux premières loges me remplit de bonheur. Depuis Marumo no Okite, je sais qu’il est capable de proposer autre chose qu’un trublion surexcité et je pense que cette série devrait étayer une fois de plus l’idée qu’il est un solide acteur. En plus, le scénario original est signé par Okada Yoshikazu et l’on retrouve Mizuhara Kiko, Fujiki Naohito, Yamaguchi Tomoko, etc. Bon, en revanche, le carré amoureux compliqué à venir n’est pas des plus réjouissants, mais espérons que l’écriture parviendra à éviter les clichés habituels. Dans cette comédie romantique, un homme ayant perdu épouse, foyer et emploi se voit travailler pour un antiquaire faisant craquer une femme au cœur d’artichaut, alors que lui en pince pour une personne pas si inconnue que ça. (★)

 

Kyôto Ninjô Sôsa File

Chaîne : TV Asahi
Début : 30 avril 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Au sein de la police, il existe une unité veillant sur les victimes de crimes et leur famille. Son but est de les aider dans des démarches souvent difficiles comme les enterrements, le deuil, etc., mais aussi de tenter de répondre à leurs multiples questions. Pour autant, ses membres ne peuvent mener d’enquêtes à proprement parler. Cela n’arrête quand même pas l’homme joué par Takahashi Katsunori qui dépasse régulièrement le cadre de sa mission principale. L’approche de cette énième fiction du genre est plutôt originale et à même de favoriser l’être humain, mais je peux m’empêcher de penser que le sentimentalisme sera de la partie, outre un format répétitif.

 

Love Riron

Chaîne : TV Tokyo
Début : 13 avril 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Derrière ce titre se cache un manga scénarisé par Mizuno Keiya et dessiné par Satô Masaki s’inspirant du roman Yume wo Kanaeru Zô, déjà transposé à la télévision. Le principe est effectivement quelque peu le même puisqu’ici, un jeune homme venant de la campagne arrive à Tôkyô, notamment dans l’espoir d’y découvrir l’amour. Quand il pense avoir enfin trouvé la perle rare, il constate avec dépit qu’elle le snobe. Par chance, un curieux individu surgissant de nulle part dit être son coach en séduction. Grâce à lui, parviendra-t-il à faire craquer l’élu de son cœur ? Ôno Takurô et Kataoka Ainosuke détiennent les deux premiers rôles de cette comédie romantique. J’ai apprécié la version classique avec Mizukawa Asami, mais celle-ci ne me tente pas particulièrement, j’avoue.

 

Lunch no Akko-chan

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 12 mai 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Assez déprimée, une femme ayant un travail précaire (Renbutsu Misako) souffre de son cœur brisé. Un jour, sa supérieure peu amène (Toda Naho) lui propose d’échanger leur déjeuner et, depuis lors, cette employée esseulée découvre tout ce que la nourriture peut apporter et que sa patronne est peut-être plus affable que prévu. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le scénario de cette adaptation d’une œuvre de Yuzuki Asako sort des sentiers battus, mais il n’en devient pas pour autant franchement intéressant !

 

Mare

Chaîne : NHK
Début : 30 mars 2015
Site officielFiche Drama Wiki

L’asadora Massan a laissé sa place et la case horaire reprend une approche plus traditionnelle en illustrant les aventures d’une jeune fille jouée par Tsuchiya Tao ayant souffert de la situation financière catastrophique de sa famille. Depuis lors, elle s’est promis de ne pas répéter les erreurs de son père et de chercher un emploi le plus stable possible. Comme d’habitude avec ce type de série, celle-ci devrait favoriser les femmes et l’aspect tranches de vie. C’est sûrement ridicule, mais l’affiche assez kitsch et donnant l’impression de sortir des années 1990 ne m’attire pas du tout.

 

Môsô Kanojo

Chaîne : Fuji TV
Début : 23 mai 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Dans cette adaptation d’un roman de Jinushi Keisuke, un célibataire endurci (Asari Yôsuke) n’ayant pas grand-chose pour lui attire par on ne sait quel miracle la petite amie (Hirose Alice) la plus parfaite possible. N’y a-t-il pas anguille sous roche ? N’est-il pas en train de rêver ? Cette comédie romantique franchement clichée sur le papier ne comporte que quatre épisodes.

 

Mother Game

Chaîne : TBS
Début : 14 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Une pauvre mère célibataire réussit par miracle à scolariser son fils dans une école huppée uniquement côtoyée par des individus richissimes. Naturellement, elle est vue par les autres femmes comme une ennemie, mais, grâce à son sourire et à la compassion dont elle fait preuve, les barrières tombent rapidement et les différences entre ces classes finissent également par se troubler. Ce serait sûrement consternant de plonger dans les statistiques des fictions nippones employant ce genre de schéma narratif tant elles pullulent. Allez, qui sait, une pointe de cynisme ou une critique sociétale seront peut-être de la partie ? Oui, moi non plus je n’y crois pas trop. C’est d’autant plus dommage que les acteurs présents sont, pour plusieurs, sympathiques : Kimura Fumino, Hasegawa Kyôko, Kanjiya Shihori, Seto Kôji, Okada Yoshinori, Adachi Yumi…

 

Neko Zamurai (saison 2)

Chaîne : BS Fuji
Début : 19 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Les aventures atypiques d’un samouraï s’étant attaché à un chat supposément démoniaque qu’il devait assassiner, car il aurait changé le caractère de son ancien maître, sont de retour pour une seconde salve d’épisodes. J’en suis la première ravie même si je n’ai pas eu l’occasion de m’y pencher. Jusqu’à encore très peu de temps, les sous-titres étaient effectivement presque inexistants puisque la personne ayant commencé à s’en charger avait subitement arrêté. Par chance, earthcolors – dont j’ai déjà pu vanter le travail par ici – a récemment repris le flambeau et terminé la saison une. Quoi qu’il en soit, tout ceci me semble définitivement chouette, drôle et original. Quant aux amateurs de félins, il va de soi qu’ils ont de quoi être intrigués ! Pour ne rien gâcher, le héros humain est incarné par le sympathique Kitamura Kazuki. (★)

 

Panic In

Chaîne : BS Sky Perfect
Début : 10 avril 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Rien que l’affiche laisse quelque peu circonspect. Effectivement, les séries japonaises prônant l’action et les muscles ne sont pas les plus prisées ! En citer une relève presque du miracle, d’ailleurs. Makita Sports se prend pour un homme d’âge mûr cumulant les tares et, qui plus est, perdant ses emplois les uns à la suite des autres. Résultat, il accepte un nouveau fort dangereux. Par chance, celui-ci le mène vers une sorte de récompense, car il y rencontre une jolie fille… Peu d’informations concrètent filtrent concernant cette fiction atypique pour le petit écran nippon, mais elle me tente beaucoup. Je croise les doigts pour que l’ensemble ne souffre pas de trop de son budget sûrement anémique. Cela étant, aussi bien le côté survitaminé est presque absent ! (★)

 

Renai Jidai

Chaîne : NTV
Début : 2 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Après Nemureru Mori ou encore Kôri no Sekai, un autre roman de Nozawa Hisashi est adapté à la télévision. Les amateurs de séries sud-coréennes auront une impression de déjà-vu avec cette histoire, car le livre en question a déjà été transposé à travers le superbe Alone in Love. Un an après s’être marié, un couple divorce. Pour autant, ils s’aiment visiblement toujours, se rencontrent assez régulièrement et entretiennent une relation ambiguë. Un jour, ils décident de trouver à l’autre le partenaire idéal. Ayant grandement apprécié la version du pays du Matin-Calme, je ne peux m’empêcher de me montrer à la fois intriguée et craintive face à cette vision japonaise. Higa Manami – à qui la coupe de cheveux courte va comme un gant – et Mitsushima Shinnosuke se partagent l’affiche. (★)

 

Replay & Destroy

Chaîne : TBS
Début : 28 avril 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Au départ, il y a un keitai drama datant de 2011, une de ces séries diffusées sur téléphone mobile. Toute la distribution d’origine est de retour dans ce remake à destination de la télévision. Yamada Takayuki incarne un freeter rêvant de devenir cinéaste. Avec deux de ses colocataires joués par Hayashi Kento et Abe Shinnosuke, ils vivent des moments plutôt truculents. Rien que le fait qu’une petite fiction sortie de nulle part bénéficie d’un passage en bonne et due forme devant des millions de téléspectateurs intrigue. Alors si en plus quelques acteurs me sont sympathiques et que l’atmosphère s’annonce délicieusement décalée, je dis un grand oui. (★)

 

Sanbiki no Ossan (saison 2)

Chaîne : TV Tokyo
Début : 24 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Ça fait vraiment plaisir de voir qu’une série mettant en avant des soixantenaires a le droit à une seconde saison. Je n’ai toujours pas testé la première, mais c’est prévu. Rappelons qu’il s’agit d’une adaptation d’un roman d’Arikawa Hiro où Kitaôji Kinya, Izumiya Shigeru et Shiga Kôtarô incarnent trois membres d’une patrouille de surveillance du voisinage. Le ton a l’air super chouette et drôle. (★)

 

Scapegoat

Chaîne : WOWOW
Début : 12 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Quatre épisodes sont prévus pour cette adaptation du roman de Kôda Main où une professeure d’université se voit plus ou moins forcée d’entrer dans le monde de la politique. Alors qu’elle cherche à garder la tête hors de l’eau, elle est rapidement confrontée à une situation fort compliquée. Malgré la qualité souvent régulière des fictions de cette chaîne, puisque je ne suis pas du tout friande de ce type de thématiques, je passe mon tour. Je peux toutefois changer d’avis grâce à des critiques éclairées. Kuroki Hitomi, Ishimaru Kanji et Sasaki Nozomi se trouvent dans les environs.

 

She

Chaîne : Fuji TV
Début : 18 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Quand la plus belle fille d’un lycée disparaît, une de ses grandes amies (Matsuoka Mayu) rêvant de devenir journaliste décide d’enquêter sur cette affaire. Contre toute attente, l’existence de plusieurs de leurs camarades paraît souffrir du départ soudain de la coqueluche de l’établissement. Cinq épisodes sont prévus pour cette fiction associant le monde écolier à une sorte d’aventure policière mystérieuse. Outre le synopsis plutôt convenu, les personnages semblent tout aussi stéréotypés entre celle désirant être adulée, l’incolore étudiante qui cache sûrement son jeu, etc.

 

Shoku no Gunshi

Chaîne : Tokyo MX
Début : 1er avril 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Le manga culinaire publié sous le nom d’Izumi Masayuki est adapté à la télévision. Il narre les pérégrinations d’un fin gourmet cherchant envers et contre tout le plat idéal, celui capable de ravir ses papilles. Les plus perspicaces auront reconnu la touche de Kusumi Masayuki derrière ce synopsis et l’appellation du duo du mangaka. Doit-on préciser qu’il est le créateur original du chouette Kodoku no Gourmet (Le gourmet solitaire) et de Hana no Zubora Meshi (Mes petits plats faciles by Hana), eux aussi déjà transposés dans le petit écran ces dernières années. Outre Tsuda Kenji ayant le premier rôle, Takaoka Sôsuke est de retour après sa longue traversée du désert et Sasai Eisuke arbore une horrible fausse moustache me laissant dubitative. (★)

 

Tatakau! Shoten Girl

Chaîne : Fuji TV
Début : 14 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

À travers l’adaptation du roman Shoten Girl d’Aono Kei publié en 2012, cette série s’attarde sur les difficultés pour les libraires de survivre alors que le marché en ligne prend de plus en plus de place. Enfin, non, cette trame professionnelle et socio-économique sert surtout de point de départ à une sorte de fiction mélangeant romance, amitié et choix de vie. Watanabe Mayu et Inamori Izumi jouent deux femmes travaillant ensemble, mais ayant des caractères radicalement opposés. La première a la petite vingtaine et est passionnée par son emploi. La seconde, célibataire, a plus de quarante ans, réalise qu’elle a dépassé l’âge de se marier. Décidément, les scénaristes semblent vouloir s’attarder sur ces personnes supposément trop vieilles pour trouver chaussure à leur pied. La présence du charmant Daitô Shunsuke n’est pas suffisante pour m’enthousiasmer, mais je pose une option sur cette série.

 

Temisu no Kyûkei

Chaîne : WOWOW
Début : 10 mai 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Une jeune femme jouée par Naka Riisa découvre que l’homme jugé coupable du meurtre de son père ne l’est sûrement pas. Pire, alors qu’il vient de se suicider en prison, son avocat est assassiné. Les apparences paraissent fort trompeuses et l’héroïne est bien décidée à lever le voile sur ces affaires étant probablement inextricablement liées. Sugimoto Tetta, Takaoka Sôsuke – qui semble donc revenir sur le devant de la scène –, Satô Jirô ou encore Endô Yûya participent à l’aventure. Cette adaptation d’un roman de Daimon Takeaki ne comporte que quatre épisodes et devrait véhiculer des thématiques et une ambiance chères à la chaîne. Personnellement, je ne demande qu’à être séduite.

 

Tennô no Ryôriban

Chaîne : TBS
Début : 26 avril 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Si cette série adapte le roman de Sugimori Hisahide, elle s’inspire surtout d’une personne réelle, Akiyama Tokuzô, incarnée ici par Satô Takeru, ayant vécu de 1888 à 1974 et notamment exercé comme chef de l’Empereur. Venant de la campagne, le jeune homme se découvre une passion pour la cuisine occidentale et décide d’embrasser ce métier de bouche. Ses pas le mènent à Tôkyô puis à Paris tandis que la Seconde Guerre mondiale se fraye un chemin… La chaîne a déjà proposé une première version de l’histoire de cet individu en 1980 et, là, elle remet le couvert dans le cadre de son soixantième anniversaire. D’ailleurs, elle ne lésine pas sur les moyens puisque les caméras se sont vraiment installées dans notre bonne vieille capitale. La distribution s’annonce également impeccable et plutôt prestigieuse avec Kiritani Kenta, Emoto Tasuku, Itô Hideaki, Aso Yumi, Sugimoto Tetta, Kobayashi Kaoru, etc. Qui plus est, le scénario est signé Morishita Yoshiko à qui l’on doit les superbes JIN et Byakuyakô. (★)

 

Tenshi to Akuma

Chaîne : TV Asahi
Début : 10 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Une inspectrice débutante à l’allure angélique ne peut s’empêcher de croire en la bonne foi de l’être humain. De l’autre côté, un avocat démoniaque est un pur produit cynique et solitaire. Suite à certaines circonstances, ces deux personnes font équipe et tentent de résoudre diverses affaires. Voyons, qui souhaite de l’originalité quand on a l’occasion de proposer des séries de cette trempe sentant à des kilomètres le renfermé ? Gôriki Ayame et Watabe Atsurô se perdent sûrement dans cette fiction au titre hautement ridicule.

 

Wild Heroes

Chaîne : NTV
Début : 19 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Plusieurs membres d’EXILE envahissent le petit écran avec ce scénario où un ancien délinquant sauve une enfant qui s’apprêtait vraisemblablement à se faire tuer. Sauf qu’il a beau lui demander pourquoi sa vie était en danger, elle ne lui répond pas. Maintenant qu’il s’est embarqué dans cette histoire, il est également la cible des gangsters. Avec l’aide de ses amis, eux aussi rebelles dans le temps, il veille à protéger la fillette. Bonjour le scénario convenu propice à moult sentiments susceptibles de mettre en valeur les supposés comédiens~

 

Yamegoku

Chaîne : TBS
Début : 16 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Une mystérieuse policière travaille à la réinsertion d’anciens yakuzas. Logiquement, elle devrait faire preuve d’empathie face à ces personnes cherchant à sortir de ce monde violent, mais elle les considère systématiquement comme des ennemis et s’embarque régulièrement dans des situations compliquées. L’histoire ne me tente pas spécialement, bien que je sois assez friande de l’univers de ces gangsters nippons, mais la distribution me donne envie de me pencher sur ce qui semble favoriser une ambiance improbable. Outre la présence d’Ôshima Yûko que je connais très mal, ce sont plutôt Kitamura Kazuki, Endô Kenichi et Katsuji Ryô qui titillent mon intérêt. D’ailleurs, les deux premiers sont clairement abonnés à des rôles de cette trempe ; d’aucuns diraient qu’ils ont le physique de l’emploi ! Bref, j’attends les critiques pour me décider.

 

Yami no Bansôsha

Chaîne : WOWOW
Début : 11 avril 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Voilà encore une énième adaptation d’un roman policier, en l’occurrence un de Nagasaki Takashi. Matsushita Nao et Furuta Arata font la paire de ce mystère où des pages d’un manga surgissent de nulle part alors qu’elles illustrent la disparition non résolue d’une femme une trentaine d’années plus tôt. L’auteur, désormais décédé, a-t-il un lien avec cette affaire ? Est-il le criminel derrière ce meurtre ? Et si ce n’est pas lui, pourquoi et comment a-t-il reproduit cet acte atroce ? Une inspectrice et un éditeur de mangas risquent leur vie pour découvrir la vérité. Bon, pour une fois un des membres du duo travaille dans le milieu du livre, mais tout le reste semble profondément classique. Avec un peu de chance, la tension tient la route.

 

Yokokuhan: The Pain

Chaîne : WOWOW
Début : 7 juin 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Il s’agit d’une sorte de prolongement du film Yokokuhan sorti en 2015 avec Toda Erika et Ikuta Tôma adaptant le manga de Tsutsui Tetsuya, disponible en France sous le titre Prophecy. La fiction explore le monde de la cybercriminalité. Un groupe d’individus masqués proposent des vidéos en ligne dans lesquelles ils annoncent des évènements à venir. Systématiquement s’en suivent des actes délictueux à l’encontre de personnes ayant vraisemblablement malmené d’autres plus faibles. Une équipe de détectives spécialisés doit alors tout faire pour les arrêter. Le ton propice au suspense paraît plutôt sympathique et, côté acteurs, on retrouve Higashiyama Noriyuki, Toda Erika, Kiritani Kenta…

 

Yôkoso, Wagaya e

Chaîne : Fuji TV
Début : 13 avril 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Les nombreux fans du Johnny’s Aiba Masaki seront sûrement contents de le retrouver dans cette adaptation d’un autre roman d’Ikeido Jun. Oui, après le succès de Hanzawa Naoki, il semblerait que les chaînes souhaitent profiter du filon jusqu’au bout. À l’instar de son père à qui il ne veut pas ressembler, le héros est un artiste assez faible ne réussissant jamais à s’imposer et en souffrant grandement. Pour couronner le tout, quelqu’un paraît saboter toutes ses affaires et la situation à son travail s’envenime. Le synopsis laisse imaginer un récit initiatique permettant à cet homme de prendre ses marques et de s’affirmer, ce qui pourrait être sympathique. Sawajiri Erika et Terao Akira ont aussi des rôles importants.

 

Yume wo Ataeru

Chaîne : WOWOW
Début : 16 mai 2015
Site officielFiche Drama Wiki

En dépit de sa carrière florissante sur le grand écran international, Kikuchi Rinko n’oublie pas son pays et joue dans cette adaptation d’un roman de Wataya Risa. Dès son plus jeune âge, une fillette a été propulsée par sa mère dans le monde du divertissement. Rapidement, elle a gagné en succès et celui-ci ne s’est jamais démenti au fil des années. Une fois adulte, elle rencontre un danseur duquel elle tombe amoureuse. Sauf que ce qu’elle ne sait pas encore, c’est qu’il s’agit du point de départ d’un horrible cauchemar. L’affiche étrange et curieusement dérangeante, l’ambiance normalement très lourde et la tension sous-jacente m’intriguent fortement. Komatsu Nana et Odagiri Joe jouent également dans cette série qui sera, souhaitons-le, très intense. (★)

Au risque de me répéter, cette saison est plus ou moins similaire aux précédentes. Entre les suites, les adaptations de romans, les fictions policières et médicales ou les femmes ayant dépassé l’âge de se marier, il n’y a pas grand-chose de franchement palpitant là-dedans. Néanmoins, quelques séries m’intéressent suffisamment pour que je veuille m’y pencher, mais je doute que ça se fasse prochainement puisque je suis présentement en train d’essayer de vider mes stocks acquis depuis parfois plusieurs années. J’ai l’impression de ne pas avoir testé de nouveauté depuis des lustres !