L’été 2015 des j-dramas

Par , le 10 juillet 2015

Ce n’est pas parce que les beaux jours semblent s’installer que cela signifie qu’il est interdit de se poster devant sa télévision. Et ça tombe à pic puisqu’une salve de nouveautés arrive au Japon. Vous devez dorénavant connaître le principe de ces billets, à savoir que les productions m’intéressant le plus – pour des raisons parfois hautement discutables – disposent d’une petite étoile (★) à la fin de leur description. Comme d’habitude, seuls les renzoku sont abordés, les tanpatsu étant volontairement mis de côté.

(Si l’affiche, le lien vers le site officiel ou la page Drama Wiki ne sont pas indiqués ici, c’est qu’ils ne sont pas encore disponibles ; je les ajouterai dès que possible.)

37.5°C no Namida

Chaîne : TBS
Début : 9 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Dans cette adaptation du manga du même nom de Shîna Chika, le contrat d’une jeune femme (Renbutsu Misako) travaillant comme institutrice est interrompu au bout d’un an de service. Et pour cause, elle est incapable de sourire ou de communiquer convenablement avec les parents de ses élèves. Elle est alors embauchée par une société assez particulière prenant en charge les enfants malades tandis que leurs proches sont occupés ailleurs. Au contact de ses familles toutes différentes et de ses collègues, l’héroïne commence enfin à évoluer, les histoires paraissant en plus propices au sentimentalisme habituel. Narimiya Hiroki, Hayami Mokomichi et plusieurs autres acteurs sont dans les parages. Il y a de fortes chances que la fiction s’attarde sur un cas par épisode et que les invités se succèdent.

 

Age Harassment

Chaîne : TV Asahi
Début : 9 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Dites donc, Takei Emi ayant été absente au cours des deux premières saisons de l’année, il était indispensable qu’elle revienne pour celle-ci. Pour le coup, elle incarne l’héroïne de cette adaptation du roman de Uchidate Makiko datant de 2008. En plus d’être intelligente et ambitieuse, cette dernière est superbe, jeune et a vraisemblablement tout ce qu’il faut pour plaire. Alors qu’elle espère grimper les échelons de sa compagnie, elle est vite dérangée par son physique avantageux. Entre les vieilles employées jalouses et les hommes ne voyant en elle qu’une beauté, elle ne réussit pas à travailler comme elle le désire. Elle décide par conséquent de prendre le taureau par les cornes pour asseoir son avenir. Inamori Izumi, Seto Kôji, Kaname Jun et pas mal d’autres viennent s’ajouter à cette série dont le scénario laisse déjà plus que circonspect. Cela dit, il paraît parfait pour cette actrice qui, pour l’instant, peaufine ses rôles insipides à la télévision.

 

Akagi

Chaîne : BS Sky Perfect
Début : 17 juillet 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

L’affiche annonce déjà le ton ; il s’agit d’une adaptation d’un manga, en l’occurrence d’un seinen toujours en cours de Fukumoto Nobuyuki. Sachant qu’il comporte près d’une trentaine de tomes à son actif, il va de soi que la série télévisée ne tentera pas de tout y raconter. Dans les années 1960, un jeune génie du mah-jong n’a pas d’autre choix que de combattre un yakuza richissime aux dents plus que longues. N’ayant pas lu la version papier ou regardé la transposition en animé, je serais bien incapable de me projeter, mais s’il y a surtout des parties de ce jeu, la production a intérêt de trouver un solide moyen pour ne pas ennuyer le téléspectateur. Il n’empêche que je suis assez intriguée. Hongô Kanata et Tsugawa Masahiko se partagent l’affiche ; espérons que le second cabotine moins que d’habitude.

 

Aruhi, Ahiru Bus

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 31 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

En plus de perdre son emploi d’éditrice à la suite d’un licenciement économique, une quarantenaire rompt avec son petit ami de longue date et se voit pressée de rembourser un prêt. En d’autres termes, elle est sur la brèche et craint pour son avenir. Par chance, une proposition assez atypique lui tombe du ciel et la voilà travaillant comme guide touristique dans les bus sillonnant Tôkyô. Avec l’aide de ses collègues exclusivement féminines, elle lance son existence sur une nouvelle route. Fujiwara Norika endosse le premier rôle de cette adaptation du roman de Yamamoto Yukihisa qui donne l’impression d’être bien convenu. Avec un peu de chance, ce sera l’occasion de visiter la capitale et d’assister à un parcours initiatique digne de ce nom.

 

Bokura Playboys

Chaîne : TV Tokyo
Début : 17 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

L’affiche de cette adaptation du roman Kanreki Tantei de Fujita Yoshinaga donne déjà le ton de ce qui s’apparente à une comédie rafraîchissante. Effectivement, les héros de ces aventures sont tous des soixantenaires enquêtant sur diverses affaires ayant pour trait des questionnements liés à leur génération. Avec les maisons de retraite, les divorces après maintes années de mariage ou les prises en charge médicales, ils ont du pain sur la planche. Entre le sujet peu conventionnel et la distribution plutôt sympathique dont Takahashi Katsumi, cette série pourrait s’avérer charmante, en espérant que l’aspect investigation ne soit pas trop schématique, moralisateur ou redondant.

 

Death Note

Chaîne : NTV
Début : 5 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Pour faire simple, il s’agit assurément de la production la plus attendue de cette saison. Beaucoup d’entre vous connaissent déjà le shônen manga scénarisé par Ôba Tsugumi et dessiné par Obata Takeshi. Il a été adapté sous diverses formes, dont des films avec Matsuyama Kenichi, et arrive pour la toute première fois en série avec des acteurs en chair et en os. L’histoire repose sur le fameux cahier malencontreusement égaré par un shinigami, un dieu de la mort, et dans lequel il suffit d’écrire le nom de quelqu’un pour qu’il décède peu de temps ensuite. Un lycéen tombe sur ce dangereux ouvrage et choisit de l’utiliser. J’ai lu la version papier et bien qu’elle ne m’ait que partiellement enthousiasmée, je suis très curieuse de voir ce que cette nouvelle transposition va donner. Espérons que le budget soit convenable pour Ryuk et tout ce qui entoure cette créature. Quoi qu’il en soit, je suis ravie que Kubota Masataka ait un rôle de cette importance, même s’il se charge du héros absolument exécrable. Yamazaki Kento, Yûki Mio, Seki Megumi ou encore le génial Matsushige Yutaka participent à l’aventure. (★)

 

Dokonjô Gaeru

Chaîne : NTV
Début : 11 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Le scénariste Okada Yoshikazu ne prend pas de vacances en enchaînant avec une nouvelle série pour cette saison, mais il se facilite le travail en adaptant le manga à succès de Yoshizawa Yasumi datant des années 1970. Toutefois, il semblerait que l’intrigue soit inédite et se déroule une quinzaine d’années après la fin de la version papier. Dans tous les cas, Matsuyama Kenichi incarne le héros, un trentenaire léthargique qui, lorsqu’il revêt un t-shirt illustrant une grenouille parlante peu avare en conseils, gagne en dynamisme. Oui, vous aussi vous haussez les sourcils en découvrant le synopsis de cette comédie au concept hautement ridicule. Pour autant, les Japonais ont déjà prouvé savoir se dépêtrer plus que correctement avec des idées de la sorte. Cerise sur le gâteau, la distribution paraît solide entre Mitsushima Hikari, Katsuji Ryô, Arai Hirofumi ainsi que pour les fans, Maeda Atsuko. Personnellement, je dis pourquoi pas, mais je préfère attendre de lire quelques commentaires éclairés avant de me lancer.

 

Enka

Chaîne : WOWOW
Début : 18 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

L’affiche de cette adaptation du roman de Kurokawa Hiroyuki donne le ton. Il devrait être question d’or en barre ! Et pour cause, le professeur d’arts joué par Moriyama Mirai se retrouve dans une bien mauvaise posture après un essai raté de chantage initié pour diverses raisons. Entre des collègues et complices disparus, le pingre directeur d’une école privée cachant des montagnes d’argent et un climat suspicieux, les éléments semblent être présents pour multiplier les thématiques chères à la chaîne télévisée. Cela changera d’ailleurs un peu de ce que scénarise habituellement Egashira Michiru. Elle me tente bien, cette série de seulement quatre épisodes, peut-être parce que je pense à Yamikin Ushijima-kun en voyant le look du héros.

 

Hanasaki Mai ga Damattenai (saison 2)

Chaîne : NTV
Début : 8 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Après une première saison ayant visiblement satisfait la chaîne, cette adaptation du roman Fushôji d’Ikeido Jun revient à l’antenne. An reprend le rôle d’une banquière sans diplomatie et est toujours accompagnée de Kamikawa Takaya. Je n’ai aucune idée de ce que valent les épisodes de 2014, mais je sais que ce n’est pas du tout pour moi.

 

Hatsumori Bemars

Chaîne : TV Tokyo
Début : 10 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Il faut toutes les saisons une série employant un groupe d’idoles. Cet été, c’est au tour des Nogizaka46 et comme elles sont très nombreuses, les producteurs ont dû trouver une astuce pour toutes les montrer. C’est pourquoi le scénario anémique s’attarde sur l’opposition entre deux équipes de softball et plus particulièrement sur une novice cherchant à battre les meilleurs. Oui, tout ceci se passe de commentaire. À réserver aux fans purs et durs ? Assurément.

 

HEAT

Chaîne : Fuji TV
Début : 7 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

AKIRA endosse un double rôle dans cette série au scénario original – ce qui est suffisamment rare pour être noté. Suite à certaines circonstances, le héros businessman décide d’intégrer une équipe de pompiers, dans l’espoir de réussir à obtenir les informations qui lui manquent pour mener à bien un contrat immobilier au fort capital. Peu concerné par son activité lui servant de couverture, il finit par progressivement baisser sa garde et tisser de vraies relations avec les sauveteurs, dont deux joués par Satô Ryûta et Kuriyama Chiaki. Certes, le récit est totalement inédit, mais cela ne l’empêche pas de sentir le renfermé.

 

Hondana Shokudô (saison 2)

Chaîne : NHK
Début : 7 juillet 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Il s’agit de la suite d’un tanpatsu en deux parties diffusées courant août 2014. Deux amis travaillent ensemble comme mangaka et se focalisent surtout sur des œuvres à destination d’adolescentes. Mais en vérité, ce qu’ils rêvent, c’est de dessiner des histoires culinaires. Dès qu’ils sont sous-pression, ils viennent systématiquement chercher sur leurs étagères des ouvrages traitant de leur passion. Et puis un jour, ils décident de se mettre eux-mêmes à cuisiner. Nakamura Aoi et Emoto Tokio se lancent dans ce récit scénarisé par Taguchi Yoshihiro (Kodoku no Gourmet) pouvant se montrer chaleureux. En effet, des livres et de la nourriture ? Quelle parfaite association !

 

Hotel Concierge

Chaîne : TBS
Début : 9 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Des employés d’un établissement hôtelier de grand standing font tout ce qu’ils sont capables pour satisfaire le client et lui laisser un sourire sur le visage lorsqu’il quitte les lieux. Le Japon démontre de nouveau son envie de plonger son audience dans tous les métiers possibles et envisageables. En tout cas, ici, le synopsis ne vend pas du rêve. Nishiuchi Mariya, Miura Shôhei et Takahashi Katsunori se partagent l’affiche de cette série sûrement peu inspirée.

 

Ichirô

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 31 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Le sympathique Nagayama Kento endosse le premier rôle de cette adaptation du roman d’Asada Jirô s’installant il y a quelques siècles. Suite au tragique décès de son père dans un incendie, le fameux Ichirô doit prendre la succession de sa famille, mais est rapidement confronté à de nombreux obstacles. Or, s’il ne parvient pas à maintenir le cap, la lignée dont il descend risque de s’éteindre. Ayant un grand faible pour les jidaigeki, j’avoue être tentée sauf que, comme souvent, les sous-titres répondent assez peu à l’appel. Côté acteurs, notons la présence de Watanabe Dai et de Mimura.

 

Ishi no Mayu

Chaîne : WOWOW
Début : 16 août 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Cinq épisodes sont prévus pour cette adaptation d’un roman d’Asami Kazushi. Un tueur en séries s’amuse à provoquer la police en prenant le temps de les informer de ses crimes reposant toujours sur un mode opératoire particulier. Une jeune inspectrice (Kimura Fumino) doit réussir à renverser la situation en jouant le rôle de la négociatrice. La partie s’annonce intense. N’étant pas une grande amatrice de ce type d’histoire, je passe mon tour, mais le format réduit, l’ambiance normalement riche en suspense et la solidité générale des productions de cette chaîne sont assez attirants pour qui aime le genre.

 

Keiji 7-nin

Chaîne : TV Asahi
Début : 15 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

La chaîne favorisant les fictions policières, ce n’est guère étonnant qu’elle s’y adonne avec celle-ci. Le récit se focalise sur un inspecteur très excentrique (Higashiyama Noriyuki) et sur l’équipe de bras cassés qu’il est obligé d’intégrer. Naturellement, les collègues en question se disputent, mais restent compétents. Diable, où est donc l’originalité là-dedans ?

 

Koinaka

Chaîne : Fuji TV
Début : 9 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Sept ans après s’être perdus de vue, deux anciens amoureux de lycée se retrouvent. Alors qu’il ne trouve plus un quelconque intérêt à sa vie très éloignée de ce qu’il attendait, le héros espère réussir à conquérir le cœur de sa camarade. Mais elle est proche d’un autre… Le getsuku de l’été est, sans grande surprise, à tonalité romantique. Avec ces histoires, il est assez complexe de prédire leur qualité tant tout dépend essentiellement de l’alchimie entre les acteurs et de l’écriture à proprement parler. Les jeunes Fukushi Sôta, Honda Tsubasa et Nomura Shûhei sont de la partie.

 

Konkatsu Deka

Chaîne : NTV
Début : 2 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Pas de chance pour elle, une trentenaire (Itô Ayumi) ne réussit pas à mettre la main sur le prince charmant dont elle rêve. À chaque fois qu’elle croit avoir déniché son futur mari, il se trouve être un criminel, ce qui est d’autant plus gênant puisqu’elle est inspectrice de police. Elle continue donc de mener ses enquêtes avec son jeune coéquipier incarné par Koike Teppei. Comme trop régulièrement, cette adaptation humoristique d’une série de romans d’Andô Yasumichi ne s’annonce pas des plus palpitantes.

 

Manmakoto

Chaîne : NHK
Début : 16 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Dans cette adaptation d’un roman de Hatakenaka Megumi, Fukushi Seiji prend le rôle d’un jeune héritier vers qui tout le monde se tourne pour résoudre diverses affaires. Comme par hasard, il est brillant et use de méthodes assez peu conventionnelles. Ce type de scénario est désormais totalement éculé et ce n’est pas le cadre d’époque qui changera quoi que ce soit. Côté distribution, notons la présence de Kiriyama Ren ou encore de la généralement médiocre Ichikawa Yui.

 

Napoleon no Mura

Chaîne : TBS
Début : 19 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Un employé du gouvernement (Karasawa Toshiaki) choisit d’aller lui-même dans un petit village en train d’agoniser et tente de le faire revivre. Là-bas, plus de la moitié des habitants dépassent les soixante-cinq ans et tous semblent avoir déjà baissé les bras. Cela n’effraye pas cet homme prêt à tout pour réveiller cette zone dépeuplée. Ce n’est pas la première fois qu’une série s’attarde sur ce problème de désertification qui touche une grande partie des pays. Ici, il s’agit d’une adaptation d’un roman de Takano Josen. La distribution est assez prestigieuse avec, notamment, Asô Kumiko, Yamamoto Kôji, Muro Tsuyoshi, Sawamura Ikki…

 

Omotesandô Kôkô Gasshô-bu!

Chaîne : TBS
Début : 17 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

C’est avec stupeur qu’une lycéenne (Yoshine Kyôko) venant d’être transférée dans un nouvel établissement découvre que le prof (Shirota Yû) qu’elle adulait autrefois n’est désormais intéressé que par les hôtesses et les bars. Où est l’homme qui lui a donné envie de chanter et de se dépasser ? La chorale dont il s’occupait est devenue fort moribonde, mais l’adolescente est bien décidée à la remettre au goût du jour. Une sorte de Glee à la sauce japonaise ? Étant réfractaire aux comédies musicales et genres apparentés – qui plus est dans le milieu scolaire –, je passe volontiers mon tour d’autant que, sur le papier, le scénario n’est clairement pas original.

 

Onna Michi

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 4 août 2015
Site officielFiche Drama Wiki

La sympathique Katase Nana obtient le premier rôle de cette adaptation du seinen manga de Kitazawa Bambi. Après une aventure d’un soir avec un de ses ex, l’héroïne trentenaire retourne chez elle et y découvre avec stupeur une femme cinquantenaire. Celle-ci prétend être elle, plus âgée, et elle lui annonce qu’elle décédera à cinquante-deux ans ! L’histoire a l’air assez rigolote et puisqu’elle n’est supposée durer que quatre épisodes, elle devrait aller à l’essentiel. Je marche assez bien avec ce type de récits jouant sur la ligne temporelle, donc pourquoi pas, si les critiques sont bonnes.

 

Râmen Daisuki Koizumi-san

Chaîne : Fuji TV
Début : 27 juin 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Toute la nourriture et les spécificités gustatives japonaises vont un jour ou l’autre être mises en avant à la télévision, c’est certain. Pour l’heure, cette adaptation du manga toujours en cours de Narumi Naru raconte les découvertes d’une lycéenne experte en râmen. Elle écume les restaurants dans l’espoir d’en déguster de succulents et n’hésite pas à partager sa joie et ses attentes. C’est la jeune idole Ayami Hakari qui endosse le premier rôle de cette fiction culinaire.

 

Risk no Kamisama

Chaîne : Fuji TV
Début : 8 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Cela faisait un petit moment que Toda Erika n’était pas apparue sur une chaîne de grande écoute et pour le coup, elle plonge dans l’univers des entreprises en tant que businesswoman émérite. Suite à certaines circonstances, la jeune femme doit collaborer avec un homme capable de gérer n’importe quelle crise, talentueux dans son domaine et surnommé le dieu du risque. La distribution est assez intéressante avec Tsutsumi Shinichi, Morita Gô, Furuta Arata, Kohinata Fumiyo, etc., mais le scénariste, Hashimoto Hiroshi (Karei Naru Ichizoku, Jûi Dolittle), est du genre inconstant dans ses travaux donc je me méfie grandement.

 

Saikyô no Futari

Chaîne : TV Asahi
Début : 16 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Non, cette série n’a rien à voir avec le film français Intouchables qui, au Japon, possède également ce titre. Ici, il est question d’une fiction policière tout ce qu’il y a de plus classique. En d’autres termes, un inspecteur expérimenté (Hashizume Isao) retourne à Kyôtô pour œuvrer avec une femme (Natori Yûko) employant des méthodes différentes. Naturellement, les débuts sont chaotiques, mais les deux surmontent tous les obstacles pour faire triompher la justice !

 

Shimeshi

Chaîne : TBS
Début : 24 juin 2015
Site officiel – Fiche Drama Wiki

La lecture de certains synopsis amène à se demander si les scénaristes ne craignent pas d’être accusés de plagiat. En l’occurrence, Murakami Jun et Hayashi Kento incarnent deux chefs cuisiniers travaillant dans le restaurant Bon Vivre ayant pour spécificité de préparer des plats qui n’existeraient plus. Les clients s’y retrouvent sont souvent en marge de la société ou cherchent un sens à leur vie. Comment ça, la similarité avec Shinya Shokudô est flagrante ?!

 

Shi no Zôki

Chaîne : WOWOW
Début : 12 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

C’est désormais une évidence, Koizumi Kôtarô a définitivement le vent en poupe puisque depuis quelques années, il est très présent au sein du petit écran. Cette fois, il fait la paire avec Takeda Tetsuya et d’autres s’ajoutent à l’ensemble, comme Toyohara Kôsuke, Konishi Manami… Cette adaptation en cinq épisodes d’un roman d’Asano Ryô se focalise sur le trafic d’organes où un directeur de programmes d’une chaîne de télévision, un inspecteur et un médecin se retrouvent liés à des sombres affaires criminelles et médicales. L’atmosphère devrait être lourde, la tension létale et le rythme soutenu. Tout du moins, croisons les doigts pour que ce soit le cas. (★)

 

Tamiô

Chaîne : TV Asahi
Début : 24 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Les romans d’Ikeido Jun continuent d’être transposés à l’écran. Le registre devrait être plutôt différent de ses récentes adaptations puisque dans cette histoire humoristique, le Premier ministre nippon voit sa conscience transférée dans le corps de son bon à rien de fils cherchant un emploi – et réciproquement. Forcément, le résultat se révèle catastrophique dans un premier temps, mais progressivement, les deux cheminent pour être de meilleures personnes. Ah, le fameux échange de corps… ce concept a beau être éculé et reposer toujours sur les mêmes ressorts, j’en suis assez friande. En plus, le génial Endô Kenichi est de la partie et il est accompagné de Suda Masaki. (★)

 

Tantei no Tantei

Chaîne : Fuji TV
Début : 9 juillet 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Depuis que sa jeune sœur a été assassinée grâce aux informations divulguées par un détective privé incompétent, une femme est consumée par la vengeance. Elle devient elle-même inspectrice dans le but de pourchasser ses confrères qu’elle juge malveillants, en espérant retrouver celui qu’elle estime être coupable de son désarroi. Pour s’aider, elle peut compter sur son intelligence et son excellente mémoire. Ce récit se basant sur le roman de Matsuoka Keisuke comporte des idées intéressantes surtout que la sympathique Kitagawa Keiko obtient le rôle principal, mais je doute que le résultat soit aussi intense et sombre que ce que le synopsis laisse croire. Cela dit, j’aimerais beaucoup me tromper.

 

The Last Cop

Chaîne : NTV & Hulu
Début : 24 juin 2015
Site officielFiche Drama Wiki

Fait suffisamment rare pour être noté, ce j-drama est une coproduction entre une chaîne nationale et Hulu, le site de vidéo à la demande. Et, encore plus étonnant, il s’agit ici d’un remake d’une série allemande intitulée Der letzte Bulle, toujours en cours, et vraisemblablement diffusée sur Numéro 23 en France sous le titre Mick Brisgau. Ce n’est pas tout ! Falco passant sur TF1 est aussi la version française de cette fiction. Quel succès ! Un inspecteur peu conventionnel se réveille après trente ans dans le coma et réalise que sa femme s’est remariée et que, clairement, la vie ne l’a pas attendu. Il reprend son ancien emploi et travaille avec une jeune recrue qui a bien du mal à tempérer les ardeurs de cet homme un peu trop exalté. Moi qui me demandais si je testais Falco ou non, je pense essayer d’abord celle-ci. J’avoue, le duo Karasawa Toshiaki/Kubota Masataka me plaît beaucoup. (★)

Eh bien, l’été ne s’annonce pas des plus réjouissants à la télé japonaise ! Personnellement, il n’y a presque rien qui me donne un minimum envie ce qui, dans une certaine mesure, n’est pas plus mal vu tout ce que j’ai déjà en stock.


6 Commentaires

  1. Kerydwen
    tortuesolaire• 10 juillet 2015 à 13:44

    Un programme qui ne donne vraiment pas envie, en effet… J’ai l’impression que tout se suit et se ressemble, il n’y a plus rien d’original. Heureusement qu’il y a de quoi se mettre sous la dent chez les coréens mais j’aimerais bien trouver un bon drama japonais pour renouer un peu (les derniers que j’ai vu dataient de 2011…)
    Merci pour ce post instructif en tout cas ;)

    Répondre

    • Kerydwen
      Kerydwen• 10 juillet 2015 à 22:03

      Je suis simultanément rassurée et attristée de voir que nous constatons la même chose en ce qui concerne les scénarios proposés. Nan parce que je me disais que le problème venait peut-être de moi et pas de la production en tant que telle. Il n’empêche que je n’en peux plus de toutes ces adaptations et autres séries reposant toujours sur un concept similaire. Après, il est vrai que les synopsis ne sont parfois pas du tout révélateurs et de jolies surprises sont encore possibles. Une fois que je serai venue à bout des vieilleries traînant dans mes archives, je me lancerai dans ces nouveautés en espérant y découvrir au moins une perle ou deux ^^;.

      Répondre

  2. Kerydwen
    Caroline• 13 juillet 2015 à 10:27

    Même sentiment dubitatif que vous concernant ce programme mais grâce à cet article je me tiens au courant de l’actualité japonaise, c’est très complet. :) J’attends tout de même Death Note, c’est amusant que ce titre revienne encore sous une autre forme, sachant qu’en ce moment se joue le musical coréen Death Note avec Kim Junsu (JYJ). Je me demande si quelqu’un pourra un jour faire oublier Kenichi Matsuyama dans le rôle de L…

    Répondre

    • Kerydwen
      Kerydwen• 14 juillet 2015 à 9:40

      Ah oui, c’est vrai qu’ils se sont également mis à adapter Death Note en Corée du Sud. Pour le coup, je reste très perplexe face à un musical, mais pourquoi pas, hein. Au moins, normalement le chant sera solide ^^. Apparemment, la version japonaise compte se détacher quelque peu du manga, ce qui n’est peut-être pas un mal. Je n’ai pour l’instant pas osé tester les films même si ce que j’ai justement vu de L me semble plutôt convaincant…

      Répondre

  3. Kerydwen
    Katzina• 25 août 2015 à 15:20

    Comme toi je continue d’essayer de faire des repérages saison après saison (mais sans ton exhaustivité que j’admire toujours !), et j’ai aussi l’impression de trouver de moins en moins de choses à me mettre sous la dent. J’essaie de me dire que c’est tout simplement parce que le drama le plus récent que j’ai regardé entièrement en-dehors des asadora date du printemps 2014 (c’était une saison 2 en plus !) et que je n’ai pas encore eu le temps de donner leur chance aux séries plus récentes que j’ai repérées, mais bon…
    Les drama japonais n’ont jamais eu des affiches particulièrement sensationnelles, mais là quand on en voit certaines (et surtout quand on lit le synopsis !) on sent une sorte de régression. Le Japonais, même en tant que spectateur du petit écran, se contente de peu et n’aime pas qu’on change ses habitudes on dirait XD. L’important, c’est de changer de temps en temps les têtes et d’en mettre des plus jeunes…

    Répondre

    • Kerydwen
      Kerydwen• 25 août 2015 à 21:54

      Des fois je me dis que faire tous ces récapitulatifs n’est peut-être pas l’idée du siècle. Certes, cela permet de voir un petit peu ce qui s’annonce, mais d’une autre manière, on se prend plein la figure toutes les séries moribondes s’apparentant à une copie d’une copie d’une copie. Comme tu le notes très justement, les Japonais semblent se contenter d’une formule répétée à l’extrême ; cela étant, je serais presque tentée d’élargir ce constat à un plus vaste public…

      N’empêche, il y a de quoi être démoralisé et se demander si, finalement, la télé nippone a toujours fonctionné de la sorte ou si c’est nouveau. Je ne parviens pas à savoir si le problème vient de moi ou non. En plus, je suis plongée en ce moment dans les vieilleries traînant dans mes dossiers et, honnêtement, il n’y a pas grand-chose de bon – ou alors je suis devenue vraiment très, très exigeante ^^;;;. J’ai hâte d’arriver au bout de mon objectif de tri histoire de tester un peu de neuf et, je l’espère, raviver la flamme parce que là, j’avoue, elle est pas mal vacillante :/.

      Répondre

Laisser un commentaire