L’automne 2016 des j-dramas

Par , le 12 octobre 2016

Vous devez dorénavant connaître le principe de ces billets, à savoir que les productions m’intéressant le plus – pour des raisons parfois hautement discutables – disposent d’une petite étoile (★) à la fin de leur description. Comme d’habitude, seuls les renzoku sont abordés, les tanpatsu étant volontairement mis de côté.

(Si l’affiche, le lien vers le site officiel ou la page Drama Wiki ne sont pas indiqués ici, c’est qu’ils ne sont pas encore disponibles ; je les ajouterai dès que possible. Il en va de même en ce qui concerne le synopsis de certaines séries.)

Aibô (saison 15)

Chaîne : TV Asahi
Début : 12 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Comme tous les ans à cette même période, cette fameuse série japonaise revient sur le devant de la scène. Naturellement, les enquêtes policières s’y enchaînent, menées par un duo vraisemblablement efficace. Il n’y a donc rien de nouveau sous le soleil. La saison est toutefois rallongée puisqu’elle s’installera aussi au courant de l’hiver 2017.

 

Beppin-san

Chaîne : NHK
Début : 3 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Voici le remplaçant de l’asadora Toto Nê-chan, ces séries matinales diffusées sur la chaîne du lundi au vendredi durant trois mois. Il est question du parcours d’une jeune femme jouée par Yoshine Kyôko vivant à Kôbe au début de l’ère Shôwa et mettant au point un commerce de vêtements pour enfants. Les amateurs de ces fictions à destination du public féminin apprécieront y retrouver la recette habituelle, avec normalement une portée historique à travers la Seconde Guerre mondiale. Kanno Miho, Namase Katsuhisa, Kôra Kengo et beaucoup d’autres se trouvent aussi dans les parages.

 

Cain to Abel

Chaîne : Fuji TV
Début : 17 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Le titre ne pourrait pas être plus explicite : cette histoire s’inspirant de l’Ancien Testament devrait dépeindre la lutte de deux frères. Le plus jeune (Yamada Ryôsuke) rêve d’obtenir la reconnaissance d’un père distant et réalise après coup que la femme dont il vient de tomber sous le charme n’est autre que la petite amie de son aîné (Kiritani Kenta). Triangle amoureux et tragédies familiales devraient alimenter ce scénario qui, s’il est correctement écrit, détient plusieurs atouts séduisants, bien que foncièrement classiques. Il s’agit d’un remake de la série sud-coréenne du même nom de 2009.

 

Career

Chaîne : Fuji TV
Début : 9 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Chaque saison, il faut bien au moins une série policière jouant la carte de la comédie et des ressorts éculés. Le chef d’une unité d’investigation campé par Tamaki Hiroshi se fait remarquer par son excentricité et son look peu conventionnel pour son travail. Grâce à ses talents et ses méthodes inhabituelles, il résout maintes enquêtes, mais son attitude ne plaît naturellement pas à tous ses subordonnés. Bref, le scénario ne respire pas l’originalité et parviendra peut-être à compenser ses lacunes par son rythme ou sa distribution. Je passe volontiers mon tour, en tout cas.

 

Chef

Chaîne : Fuji TV
Début : 13 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Avant d’être renvoyée par le propriétaire de son restaurant, la chef incarnée par Amami Yûki brillait par ses compétences en cuisine française. Maintenant qu’elle se retrouve mise sur la touche du fait des inimitiés avec son ancien patron, elle est bien obligée de se contenter de ce qui lui tombe sous la main. Elle accepte alors le poste d’un programme télévisé où elle doit concocter des déjeuners destinés à des écoliers. Contre toute attente, elle se prend au jeu. Les acteurs – avec notamment Koizumi Kôtarô, Kawaguchi Haruna, Endô Kenichi, Toyohara Kôsuke, Arakawa Yoshiyoshi –, l’ambiance générale et la nourriture à profusion me donnent plutôt l’eau à la bouche, j’avoue. Je croise les doigts pour que la série évite habilement les écueils du sentimentalisme gratuit. (★)

 

Chûshingura no Koi

Chaîne : NHK
Début : 24 septembre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Vingt épisodes sont prévus pour ce jidaigeki devant durer jusqu’à février 2017. Il adapte le roman 48-ninme no Chûshin de Morota Reiko et dépeint le parcours d’une femme rêvant de vivre dans un monde où les différences de statut social importent peu. En attendant, elle voit son destin bouleversé par les aléas de l’époque Edo, ses accointances avec une famille de seigneurs, ses désirs cachés et la possibilité d’intégrer un harem, le fameux ôoku. Étant plutôt friande du genre, je suis assez tentée même si, je l’admets, la présence de Takei Emi dans le rôle principal ne m’inspire pas confiance. (★)

 

Cold Case

Chaîne : WOWOW
Début : 22 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Oui, oui, c’est bien ce que vous pensez. Il s’agit effectivement d’un remake de la série étasunienne du même nom où une inspectrice tente de résoudre des affaires dormant dans des cartons depuis trop longtemps. N’ayant jamais regardé l’originale, je n’ai pas du tout envie de tester cette version, mais jouer au jeu des différences pourrait s’avérer intéressant, en espérant y retrouver une touche culturelle nippone. Outre maints invités, Yoshida Yô et Nagayama Kento se partagent l’affiche.

 

Cook Keibu no Bansankai

Chaîne : TBS
Début : 20 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Dans le but d’essayer de rafraîchir les poncifs du genre, quelques séries policières tentent chaque saison d’apporter leur touche. Ici, l’inspecteur en question (Emoto Tasuku) résout ses affaires grâce à la nourriture. Il reconstruit la scène du crime en regardant ce que les victimes ont mangé et, après quelques tours de passe-passe, retrouve la piste des vils assassins. Ajoutons-y une collègue débutante. L’humour est certainement le moteur de cette production qui, malgré un élément saugrenu, devrait souffrir d’une trame classique.

 

Copyface

Chaîne : NHK
Début : 18 novembre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Fait suffisamment rare pour être noté, cette série de seulement six épisodes adapte non pas un roman japonais, mais un étasunien, Mirror Image de Susan Brown, disponible en France sous le titre Substitution ? Kuriyama Chiaki endosse le rôle d’une journaliste travaillant sous couverture. Suite à un accident d’avion la défigurant totalement et une confusion du personnel médical, elle subit une opération lui donnant le visage d’une des victimes. Puisqu’elle a perdu la mémoire après cette tragédie, elle ne comprend pas immédiatement ce qui se passe et essaye de reprendre le cours normal de sa vie, ou plutôt celui de la femme décédée. Progressivement, elle commence toutefois à retrouver des bribes souvenirs, mais le mal est fait, elle est tombée amoureuse de son supposé mari (Satô Ryûta) et elle ne sait donc plus que faire : dévoiler la vérité ou non ? Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce synopsis n’y va pas avec le dos de la cuillère. Les amateurs de romances tarabiscotées mêlant thriller, mensonges et mystères seront sûrement aux anges. Espérons tout de même que le résultat n’en devienne pas trop cliché.

 

Daishô

Chaîne : Hulu
Début : 18 novembre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Les nombreux admirateurs d’Oguri Shun seront ravis de le retrouver dans cette série de seulement six épisodes adaptant le roman d’Ioka Shun. Il y incarne un brillant avocat au trouble passé dont la vie bascule quand un de ses anciens camarades d’enfance (Takahashi Tsutomu) resurgit. En effet, ce dernier ne revient pas sur le devant de la scène tout seul et apporte avec lui meurtres et secrets enfouis. L’ambiance de ce thriller juridique s’annonce électrique, dramatique et, croisons les doigts, exaltante. Je ne suis habituellement pas très friande des histoires se déroulant dans ce milieu, mais j’avoue avoir un faible pour la tête d’affiche. (★)

 

Death Note: New Generation

Chaîne : Hulu
Début : 16 septembre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Décidément, l’univers de ce manga ne semble pas vouloir se refermer tant les fictions se multiplient ces derniers temps. C’est assez amusant de voir cette renaissance après plusieurs années de silence. Cette série de seulement trois épisodes de vingt minutes chacun fait office de pont entre la fin des films de 2006 et Death Note: Light Up the NEW World sortant le 29 octobre au Japon. Dix ans se sont désormais écoulés et le monde est sens dessus dessous. Ces chapitres se focalisent sur les trois personnages joués par Higashide Masahiro, Ikematsu Sôsuke et Suda Masaki. L’histoire est donc inédite. Je suis très perplexe quant à l’intérêt de ce retour, mais je m’y pencherai sans aucun doute, curieuse que je suis. (★)

 

Doctor X (saison 4)

Chaîne : TV Asahi
Début : 13 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

La troisième saison remonte à l’automne 2014, mais les téléspectateurs ont pu regarder cet été un épisode spécial préfigurant visiblement comme mise en bouche. Voilà donc une nouvelle salve d’aventures pour la chirurgienne au caractère bien trempé incarnée par Yonekura Ryôko.

 

Fukuyadô Honpo

Chaîne : Amazon Prime
Début : 19 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Avec cette adaptation d’un josei manga des années 1990 de Yuchi Yayomi ayant, comme par hasard, bénéficié cette année d’une histoire inédite, Hayami Akari, Sasaki Nozomi et Miyano Hina endossent le rôle de trois sœurs dont la famille gère à Kyôto un magasin de confection depuis près de cinq cents ans. Les épisode s’attardent sur leur vie amoureuse et leurs tentatives pour préserver la tradition de leur artisanat. Côté masculin, comptez sur Ichihara Hayato.

 

Futagashira (saison 2)

Chaîne : WOWOW
Début : 17 septembre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Matsuyama Kenichi et Saotome Taichi reprennent le chemin de ce jidaigeki adaptant un manga et transposant les aventures d’un groupe de hors-la-loi. La première saison n’a malheureusement pas été sous-titrée donc les chances pour que celle-ci le soit paraissent assez minces.

 

Haikei, Minpaku-sama

Chaîne : TBS
Début : 26 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Le personnage joué par Arai Hirofumi n’a décidément pas de chance parce qu’il vient de se faire renvoyer de la société l’employant et qu’il est marié à une femme (Kuroki Meisa) devenant effrayante quand elle est en colère. C’est d’ailleurs pourquoi il lui cache la vérité et se lance dans l’administration d’une maison d’hôtes. Sauf que celle-ci finit par péricliter et, comble de malheur, son épouse découvre le pot aux roses. Un divorce ne lui pendrait-il pas au nez ? Romance et business s’entremêlent dans cette série au demeurant peu affriolante.

 

Higanjima (saison 2)

Chaîne : TBS
Début : 21 septembre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

La première saison remonte déjà à l’automne 2013. La suite reprend cette histoire horrifique adaptant le manga de Matsumoto Kôji, disponible en France chez Soleil. Pour l’occasion, elle annonce un film prévu le 15 octobre prochain. Au programme des réjouissances : une île reculée où évoluent des vampires terrifiants. Je suis assez tentée, mais il faudrait d’abord que je regarde le début !

 

Hippocrates no Chikai

Chaîne : WOWOW
Début : 2 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

La chaîne montre une fois de plus son appétence pour les thrillers avec cette adaptation d’un roman de Nakayama Shichiri. Kitagawa Keigo y incarne une étudiante en médecine légale commençant à s’interroger sur les pratiques éthiquement douteuses de l’un de ses professeurs. Les mystères devraient se tailler la part du lion dans cette courte série de cinq épisodes. Avec un peu de chance, l’écriture en profitera pour critiquer quelque peu le système en vigueur. (★)

 

IQ246

Chaîne : TBS
Début : 9 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Oda Yûji que l’on n’a pas beaucoup aperçu à la télévision dernièrement se prend pour l’héritier d’une riche famille aristocratique. Étonnamment, les premiers fils de chaque génération se transmettent un QI de 246. Le héros ne pense d’ailleurs qu’à engranger le maximum de connaissances. Pour diverses raisons, une inspectrice de police doit assurer sa sécurité et elle n’a pas fini d’en voir de toutes les couleurs. Bon, il y a de fortes chances que cette série se borne à des enquêtes où un excentrique surdoué étale sa science. Pas pour moi.

 

Ishikawa Goemon

Chaîne : TV Tokyo
Début : 14 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Il est assez amusant de constater que malgré sa renommée depuis des siècles, le grand bandit Ishikawa Goemon reste assez discret au sein du petit écran. Cette erreur est réparée cette année, mais l’affiche laisse dubitatif. Diable, quelle coiffure ! Rappelons que cet homme avait la réputation de voler les riches pour donner aux pauvres, quelque peu comme Robin des Bois. En fan de jidaigeki que je suis, surtout s’ils disposent d’un souffle épique et aventurier, je fonce. (★)

 

Jikkyô Sareru Otoko

Chaîne : Fuji TV
Début : 15 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Kaname Jun endosse le costume d’un homme apparemment déprimé, proche du suicide, se retrouvant mêlé à divers mystères sous fond d’une curieuse émission diffusée sur Internet. Fujii Mina obtient le premier rôle féminin.

 

Jimi ni Sugoi!

Chaîne : NTV
Début : 5 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Alors qu’elle ne rêve que d’exercer dans la section mode de sa société, une jeune femme incarnée par Ishihara Satomi se retrouve au service des corrections. Malgré tout, elle décide de travailler consciencieusement, en espérant pouvoir atteindre un jour son idéal. Bien qu’elle soit souvent enfermée entre quatre murs, cela ne l’empêche pas de montrer son sens vestimentaire aigu. Et c’est toujours quand on s’y attend le moins qu’arrive l’amour… Les ressorts de cette comédie romantique se déroulant dans le milieu professionnel n’ont rien de palpitant, mais les amateurs apprécieront peut-être. Suda Masaki répond présent, ce qui devrait aussi en ravir plus d’un. Il s’agit d’une adaptation d’une série de romans de Miyagi Ayako.

 

Kaseifu no Mitazono

Chaîne : TV Asahi
Début : 21 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Le Johnnyy’s Matsuoka Masahiro est un excellent gouvernant de maison. Il astique mieux que personne et s’occupe de toutes les taches requises à sa mission. Mais il a aussi une autre corde à son arc, car il déterre toute la crasse cachée par les riches familles l’employant et n’hésite pas à les révéler à la vue de tous. Le postulat laisse imaginer un ton plutôt subversif et cynique, l’affiche intrigue, mais comme souvent, il y a plus de chance d’être déçus que ravis. J’attends les critiques pour me décider. Shibamoto Yuki figure sur les rangs de la distribution.

 

Kasôken no Onna (saison 16)

Chaîne : TV Asahi
Début : 20 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

À l’instar d’Aibô, cette série revient tous les ans au cours de l’automne et poursuit ses histoires de sciences mêlées aux affaires policières. Visiblement, elle attire suffisamment de public pour durer aussi longtemps.

 

Keishichô Nasi Goreng-ka

Chaîne : TV Asahi
Début : 18 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

L’idole et membre d’AKB48 Shimazaki Haruka participe à cette adaptation d’un travail d’Akimoto Yasushi, ce producteur à multiples casquettes. L’histoire en elle-même n’est sûrement qu’un prétexte pour mettre en avant sa vedette. Elle y joue une jeune inspectrice rejetant les anciennes méthodes et partant du principe qu’une affaire peut être résolue en ne sortant pas du commissariat. Sa rencontre avec un vieux briscard campé par Furuta Arata risque de changer la donne. Comédie et enquête figurent donc au programme.

 

Kichijôji dake ga sumitai Machi desu ka?

Chaîne : TV Tokyo
Début : 15 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Le concept de cette adaptation d’un manga de Maki Hirochi s’avère assez original. Des jumelles travaillent dans une agence immobilière située dans le quartier de Kichijôji. Tous les clients veulent résider dans ces environs, mais les sœurs essayent de leur montrer que le voisinage de Tôkyô mérite aussi le détour. Si le récit n’a rien de palpitant, il est bon de préciser qu’il apportera d’authentiques interactions avec les habitants du coin et leur propre logement. À noter qu’un autre œuvre de la mangaka, Itsuka Tiffany de Chôshoku wo, a récemment bénéficié d’une transposition à l’écran.

 

Kozure Shinbee (saison 2)

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 11 novembre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Un an après sa première saison, ce jidaigeki racontant les aventures d’un rônin chargé de s’occuper d’un bébé marque son retour. Ces débuts n’ayant pas été sous-titrés, la suite s’annonce compliquée.

 

Kuroi 10-nin no Onna

Chaîne : NTV
Début : 29 septembre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Un producteur de séries joué par Funakoshi Eiichirô a dix femmes dans sa vie : son épouse et neuf maîtresses. Celles-ci se doutent forcément un peu de la situation, mais préfèrent encore fermer les yeux. Arrive toutefois un moment où elles décident de l’assassiner ! Cette fiction est une sorte de remake du film du même nom d’Ichikawa Kon sorti au Japon en 1961 et disponible en France sous le titre Dix femmes en noir. L’humour noir semble être privilégié et avec un peu de chance, le scénario n’hésitera pas à proposer une certaine critique sociétale. (★)

 

Medical Team: Lady Da Vinci no Shindan

Chaîne : Fuji TV
Début : 11 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Avec Cold Case, Yoshida Yô se trouve donc à l’affiche de deux séries cette saison. Ici, elle incarne une neurochirurgienne décidant de tout plaquer après avoir été victime d’une hallucination au cours d’une opération. Elle intègre alors un service de diagnostic constitué de femmes indépendantes au fort tempérament. Cette histoire ressemble sur quelques points à House et attirera peut-être les amateurs du genre, mais il y a de grands risques qu’elle se contente d’une formule tristement classique et n’utilise pas son potentiel féministe. Côté distribution, retenons la présence d’Aibu Saki et de Takizawa Saori.

 

Natsume Sôseki no Tsuma

Chaîne : NHK
Début : 24 septembre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Ne vous laissez pas tromper par l’affiche au demeurant plutôt joyeuse, car cette histoire adaptant une œuvre autobiographique ne l’est pas vraiment. Une femme incarnée par Ono Machiko épouse un professeur de lycée taiseux et très avare en affection (Hasegawa Hiroki). Progressivement, l’héroïne s’étiole tant elle ne réussit jamais à dérider son conjoint. Sa fausse couche ne fait que précipiter le drame. Avec une distribution solide, cette série peut se montrer intéressante et touchante, mais reste à savoir si elle bénéficiera d’un sous-titrage.

 

Nigeru wa Haji da ga Yaku ni Tatsu

Chaîne : TBS
Début : 11 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Suite à diverses circonstances, une vingtenaire au chômage accepte un emploi très particulier qui consiste à épouser un trentenaire célibataire endurci et à porter le costume de sa femme jusqu’au moindre détail. Naturellement, elle doit révéler la vérité à personne et pour corser le tout, son mari ne sait pas décoder ses propres émotions. Des histoires de cette trempe pullulent déjà et cette adaptation d’un josei manga d’Umino Tsunami ne risque probablement pas de révolutionner le genre. Si elle réussit à se montrer suffisamment rafraîchissante et divertissante, ce serait pas mal. Aragaki Yui et Hoshino Gen endossent les principaux rôles de cette comédie romantique.

 

Princess Maison

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 25 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Bien qu’elle n’ait qu’un maigre salaire, une jeune femme (Morikawa Aoi) essaye tant bien que mal de devenir un jour propriétaire. Son courage et sa détermination épatent quelques employés d’une agence immobilière décidant de l’aider dans sa quête. Il s’agit une fois de plus d’une adaptation d’un manga, en l’occurrence un josei toujours en cours d’Ikebe Aoi. Le sympathique Takahashi Issei se trouve dans les parages de cette histoire jouant sensiblement la carte du mystère avec le passé de son héroïne.

 

Rental Kyûseishu

Chaîne : NTV
Début : 9 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Pour éponger ces dettes, un homme dans la force de l’âge (Sawamura Ikki) se lance dans une entreprise assez curieuse. Il propose effectivement de louer ses services, n’importe lesquels, pour une durée déterminée. Il rencontre ainsi plusieurs désespérés en compagnie de ses collègues à la personnalité tranchée. D’ailleurs, Shida Mirai est presque méconnaissable sur cette affiche !

 

Saki

Chaîne : TBS
Début : 4 décembre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Le seinen manga de Kobayashi Ritz, déjà adapté en animé, bénéficie cette fois d’un double traitement de faveur. Effectivement, outre la série télévisée nous concernant, un film avec les mêmes acteurs sortira début 2017 au Japon. Il y est question d’une lycéenne (Hamabe Minami) intégrant un club de mah-jong. Ses membres essayent alors de remporter diverses compétitions. (Cette production n’a rien à voir avec celle au titre identique de 2013.)

 

Sannin Kyôdai (saison 2)

Chaîne : Nagoya TV
Début : 18 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Les trois frères impopulaires dont les aventures ont déjà été diffusées l’année dernière à la télévision reviennent pour un voyage riche en rebondissements. Pas de chance, ils se réveillent un beau matin sans souvenir de ce qu’ils ont fabriqué.

 

Sennyû Sôsa Idol Deka Dance

Chaîne : TV Tokyo
Début : 9 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Un inspecteur rêve de gloire et de renommée comme ses pairs s’affichant dans des séries policières. Son supérieur le ramène sur Terre en lui ordonnant d’infiltrer un groupe d’idoles dans l’espoir de résoudre des affaires se déroulant dans l’industrie du divertissement. Forcément, il risque de se prendre au jeu, se faire des amis avec ses nouveaux collègues et apprendre sur lui. Cette production à visée humoristique devrait en mettre plein les yeux, ne serait-ce qu’avec une partie de sa distribution : Nakamura Aoi, Daitô Shunsuke et pas mal de petits jeunes.

 

Shinya Shokudô: Tôkyô Stories

Chaîne : Netflix
Début : 21 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Il ne s’agit techniquement pas d’une nouvelle saison, mais la série profite cette fois d’une diffusion à l’international avec Netflix. En France, elle sort ainsi sous le titre Le resto de minuit : Des histoires de Tôkyô. Rappelons d’ailleurs qu’un second film débarque le 5 novembre 2016 et qu’en outre, le manga arrive dans nos vertes contrées chez Le Lézard Noir en tant que La Cantine de minuit. Vous n’avez plus aucune raison de ne pas goûter à cet univers cathartique.

 

Sniffer

Chaîne : NHK
Début : 22 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Décidément, le Japon commence vraiment à adapter à sa sauce des séries étrangères. Place à l’Ukraine avec ce remake de Nyukhach datant de 2013. L’affiche pique déjà la curiosité. Tandis que Kagawa Teruyuki joue un inspecteur compatissant, Abe Hiroshi est le nez capable de sentir n’importe quelle odeur et aiguiller ainsi l’enquête souvent fort bizarre vers la bonne direction. J’ai beau ne pas être une grande amatrice de ce genre, le duo phare me donne bien envie d’essayer cette production. (★)

 

Suishô no Kodô

Chaîne : WOWOW
Début : 13 novembre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Cette adaptation d’un roman d’Asami Kazushi est en réalité la suite d’Ishi no Mayu, diffusé sur la chaîne dans le courant de l’été 2015. Kimura Fumino reprend son rôle d’inspectrice et tente cette fois de surmonter le traumatisme qu’elle a vécu précédemment en pourchassant un tueur en série. Naturellement, elle se retrouve confrontée à une affaire aux multiples ramifications. Seulement cinq épisodes sont prévus.

 

Suna no Tô

Chaîne : TBS
Début : 14 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Le dernier rôle principal de Kanno Miho à la télévision remonte à 2012 avec Kekkon Shinai. Espérons qu’elle ait fait le bon choix avec ce thriller illustrant les déboires d’une mère de famille au demeurant joyeuse se retrouvant piégée par une voisine manipulatrice prête à tout. Pendant ce temps, de curieux enlèvements alimentent les journaux. La confrontation de l’actrice avec Matsushima Nanako au personnage vraisemblablement trouble pourrait se montrer intéressante. Je suis plutôt tentée, mais j’attends les critiques au préalable, car je suis rarement soufflée par les séries japonaises à suspense.

 

The Last Cop (saison 2)

Chaîne : NTV
Début : 8 octobre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Le remake de la série allemande Der letzte Bulle revient déjà à l’antenne pour une seconde saison, avec encore Karasawa Toshiaki et le sympathique Kubota Masataka à la distribution. Pour l’heure, la première n’a toujours pas été sous-titrée, alors…

 

Toge

Chaîne : Fuji TV
Début : 8 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

Tanabe Seiichi joue un fonctionnaire très gentil, mais dévoré par le stress. Sa personnalité affable et son manque de courage ne correspondent pas du tout aux tâches requises par son travail. Arrive forcément un jour où il se réveille et ose hausser le ton. Oui, des synopsis se sont montrés plus exaltants que cette adaptation d’un roman de Yamamoto Kôshi.

 

Unmei ni, Nita Koi

Chaîne : NHK
Début : 23 septembre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Six ans. Six ans que Kitagawa Eriko ne s’était pas occupée d’une série hebdomadaire. Certes, elle s’est chargée d’unitaires, mais ce n’est pas pareil. Son dernier travail remonte à Sunao ni Narenakute ! Elle s’entoure de Harada Tomoyo et de Saitô Takumi pour sa romance jouant sur les liens interindividuels, la notion de destin et une promesse faite dans l’enfance. Techniquement, le récit semble classique avec cette rencontre entre une quarantenaire mère célibataire et un jeune et séduisant styliste, mais je parie sur le talent de la scénariste. (★)

 

Yama Onna Nikki

Chaîne : NHK BS Premium
Début : 6 novembre 2016
Site officielFiche Drama Wiki

Pour la première fois, une alpiniste (Kudô Yuki) encore peu confirmée malgré ses quarante ans révolus a l’opportunité de mener sa propre expédition. Avec sa petite équipe, elle espère bien réussir à remporter maints succès. Cette adaptation d’un roman de Minato Kanae, à qui l’on doit déjà N no Tame ni, fera peut-être la part belle à de superbes paysages montagnards.

 

Yûsha Yoshihiko to Michibikareshi 7-nin

Chaîne : TV Tokyo
Début : 8 octobre 2016
Site officiel – Fiche Drama Wiki

La deuxième saison de cette curiosité drolatique date déjà de l’automne 2012. Magie absurde, rebondissements ridicules et ambiance de fantasy figurent une fois de plus au programme. Et bien sûr, Yamada Takayuki est de la partie. (★)

Si l’été s’est montré moins prolifique que d’habitude, cette nouvelle saison rectifie le tir et nous assomme de fictions. Le tri s’avère toutefois assez facile tant la majorité des postulats de départ ne détient pas d’atout patent. Entre les adaptations, les suites, les remakes, les univers médicaux et policiers ou toutes ces romances classiques, difficile de détecter une perle originale.


2 Comments

  1. Caroline
    Darknote• 13 octobre 2016 at 10:34

    Bonjour,
    merci pour tous ces articles fort intéressants, tout le temps passé pour nous informer, à collecter des informations sur le web pour nous en faire profiter.

    Juste quand le site sera à jour ? Pour la sécurité du site et des visiteurs.
    Un site doit toujours avoir la dernière version de son CMS, de son thème, Avada est à la version 5, pareil pour les plugins, dernières versions en 2016.
    Avez-vous les balises Open Graph pour partager sur Facebook ? Souvent il n’y a pas d’image, voir par de description, vous avez bien créer une application sur Facebook, partie developer pour avoir un ID ?

    En voyant votre site, on se dit c’est un pro dans ce domaine, vous connaissez ces sites […]

    Bonne continuation et encore merci, bravo pour votre site

    Répondre

    • Caroline
      Caroline• 13 octobre 2016 at 22:02

      Bonjour,

      Avec tous ces liens, j’avoue m’être demandé si ce commentaire passé automatiquement en modération n’était pas du spam déguisé ^^;. Au cas où, j’ai un peu élagué tout ça, surtout que cela n’a rien à voir avec le sujet du billet.

      Je sais pertinemment que mon blog n’est pas à jour du côté technique. Habituellement c’est toujours le cas, mais il se trouve que depuis une assez récente version de WordPress, la 4.5 si je ne m’abuse, je suis confrontée à un souci de compatibilité avec le thème. Si je mets à jour WordPress, le blog ne s’affichera pas du tout comme il faut. J’ai bien sûr dans l’idée de régler ce problème qui s’éternise de trop sauf que cela risque de me prendre un temps assez monstrueux puisque je dois plonger dans le code et réécrire des bouts un peu partout. Comme ça s’annonce fastidieux, que cela « ne se voit pas » et que j’ai du pain sur la planche ailleurs, je laisse traîner. Bref, je suis au courant de tout ça, mais merci pour cette piqûre de rappel :).

      Répondre

Laisser un commentaire