À propos

À propos 2017-07-09T21:50:14+00:00

 

Ce n’est que depuis assez peu de temps que je suis enfin arrivée à mettre le doigt sur ce que représente Luminophore pour moi. Ce blog n’est ni plus ni moins que mon carnet de bord télévisuel, aussi égocentrique et narcissique que cela puisse paraître. J’y parle de tout ce que je visionne qui s’avère à destination du petit écran. J’aime écrire, analyser et interpréter du mieux que je peux, dans l’idée de développer mon esprit critique et de garder une trace de mes opinions. Si je suis par la même occasion en mesure de partager des coups de cœur et donner envie de tester une série, c’est la cerise sur le gâteau. Bien sûr, s’agissant d’un endroit personnel, je m’octroie le droit de faire preuve de la mauvaise foi la plus éhontée possible, mais j’adore les débats et suis prête à entendre tout avis divergent, à condition qu’il soit argumenté. En d’autres termes, sur ces pages vous découvrirez une multitude de billets sur des fictions de tout horizon puisque je ne me cantonne pas aux États-Unis. Je laisse effectivement leur chance à maintes nationalités : Japon, Angleterre, Corée du Sud, Estonie, France, Taïwan, etc. Tant que des sous-titres dans une langue que je maîtrise existent, je ne me refuse rien. Généralement, je me focalise sur des bilans de saisons ou de séries dans leur intégralité. C’est tout simplement ce que je préfère scribouiller – et lire, d’ailleurs. Vous n’obtiendrez pas d’informations concernant l’actualité de la télévision, des résumés ou encore des décorticages de pilote, ce ne sont pas du tout les habitudes de la maison. J’essaye par ailleurs d’éviter au maximum les spoilers dans mes écrits, même si la rédaction se révèle alors parfois laborieuse.

Créé le 14 juin 2007, Luminophore est né de la volonté d’avoir un endroit où je pourrais bavarder en toute tranquillité de ce que je regarde dans la petite lucarne. Jusqu’au 3 novembre 2007, ce blog se situait sur LiveJournal, mais je me suis vite sentie à l’étroit. Pour cette raison, j’utilise désormais le système de gestion de contenu WordPress. Luminophore fut hébergé sur mon ancien domaine lossehelin.net et, le 21 mars 2008, les lenteurs de l’hébergeur m’ont fait aller voir ailleurs, d’où l’arrivée officielle de luminophore.net. Je cherche toujours à proposer un environnement agréable, ce qui explique mon appétence pour le graphisme de ce modeste lieu. Et au fait, pourquoi ce nom, Luminophore ? J’ai eu un peu de mal à trouver un joli titre qui me convienne. Je voulais qu’il fasse référence à la télévision, sans être pour autant d’une banalité affligeante.

Luminophores : Pastilles de substances fluorescentes déposées sur la face interne de l’écran d’un tube cathodique en couleurs.

Qui suis-je ? Vaste question dont vous n’aurez ici qu’une réponse très partielle. Je maintiens des sites depuis plus de quinze ans maintenant. Je suis passionnée de musique, de lecture, de mythologie, d’Histoire et de plein d’autres choses. À mon grand désarroi, je ne connais pas la concision, les adverbes s’enracinent dans mon vocabulaire, je suis la reine des lapalissades et des lieux communs, l’emphase parasite perpétuellement mes propos, et j’en fais toujours beaucoup, beaucoup trop. Pour ma défense, je tâche d’améliorer quotidiennement ce style poussif et Luminophore m’y aide, même si cela signifie imposer ma prose maladroite aux yeux de tous. Vous me direz, au moins je suis plus ou moins consciente de mes faiblesses.

Côté séries, j’ai forcément mes préférences, mais il est assez difficile pour moi d’émettre un véritable classement. Je suis sensible aux personnages féminins très forts, aux univers assez bizarres et originaux, ainsi qu’aux récits à genres marqués tels que le fantastique, la fantasy, la science-fiction, l’horreur, ou encore l’historique. Si l’attrait de la nouveauté est éternellement tentant, je n’oublie pas pour autant les classiques et vieilleries, cela dans le but de satisfaire ma curiosité insatiable. Allez, s’il me fallait citer une production télévisuelle, je ne pourrais occulter Buffy the Vampire Slayer, ma référence envers et contre tout depuis son arrivée à l’antenne française. Pour le reste, je vous invite à parcourir Luminophore qui reflète parfaitement mes goûts et intérêts. (^__________^)