Archives pour la catégorie “Séries japonaises”

Kodoku no Gourmet | 孤独のグルメ (saison 1)

Par , le 9 septembre 2013

Kodoku no Gourmet (saison 1)

Avez-vous faim ? Surveillez-vous votre ligne ? Alors attendez d’avoir la peau du ventre bien tendue avant de lancer Kodoku no Gourmet, sinon vous risquez de voir l’aiguille de la balance pencher dangereusement vers la droite ! Aussi connue sous l’intitulé kodoku no gurume (gourmet se prononce gurume en japonais), soit le gourmet solitaire en français, cette série est l’adaptation du manga en un volume du même nom, scénarisé par Kusumi Masayuki et dessiné par Taniguchi Jirô – artiste que l’on ne présente normalement plus aux amateurs. Publié au pays du Soleil-Levant en 1997, il n’est sorti en France qu’en 2005, dans la collection Sakka de chez Casterman. Pour l’anecdote, Kusumi Masayuki est également derrière le manga Hana no Zubora Meshi (Mes petits plats faciles by Hana en VF, chez komikku) et aussi récemment porté à la télévision. Kodoku no Gourmet, le j-drama, est quant à lui constitué de trois saisons et compte tenu de son succès, il est tout à fait possible que la transposition à l’écran ne s’arrête pas là ! Quoi qu’il en soit, pour aujourd’hui attardons-nous sur la première d’entre elles, composée de douze épisodes de 25 minutes diffusés sur TV Tôkyô entre janvier et mars 2012. Aucun spoiler. Inogashira Gorô est un homme d’affaires appréciant grandement la bonne chère. Il se plaît à fréquenter très régulièrement divers restaurants afin de profiter au maximum de bons petits plats.       La lecture du synopsis a de quoi laisser circonspect tant la série ne semble justement pas pouvoir raconter grand-chose. Certes, le personnage principal aime manger mais à part ça, où se trouve l’histoire ? Kodoku no Gourmet ne possède en réalité pas d’un vrai scénario, sans que cela ne lui soit préjudiciable. Il en va d’ailleurs de même pour le manga, que j’ai lu et, […]

En lire plus...

High School Kagekidan ☆ Otokogumi | ハイスクール歌劇団☆男組

Par , le 3 septembre 2013

High School Kagekidan ☆ Otokogumi

La revue Takarazuka est une vraie institution au Japon et, malheureusement, elle est assez peu montrée à la télévision à travers des fictions. En tout cas, on ne peut pas dire que l’on croule sous les j-dramas la mettant à l’honneur. De ce fait, le tanpatsu High School Kagekidan ☆ Otokogumi intrigue suffisamment pour avoir envie de le regarder. Composé d’un unique épisode de 70 minutes diffusé le 6 octobre 2012 sur TBS, son titre peut être approximativement traduit en la compagnie de théâtre du lycée ☆ l’équipe des hommes. Il semblerait qu’il y ait eu une adaptation au théâtre. Aucun spoiler. Pour des raisons dominées par leurs hormones en ébullition, plusieurs lycéens d’un établissement exclusivement masculin décident de se lancer dans le monde très particulier du Takarazuka, et de mettre au point une pièce de théâtre où ils devront chanter, danser et, pour certains, se transformer en… femmes. Naturellement, cette entreprise se révèle plus compliquée qu’elle n’en a l’air et requiert des sacrifices inattendus. D’un autre côté, en s’y consacrant, ces adolescents commencent à réaliser ce qui importe réellement dans une vie.   Découvrir après visionnage que le scénariste derrière ce tanpatsu n’est autre que Egashira Michiru, celui-même à l’origine de Gokusen et de Tumbling, n’étonne absolument pas car il reprend tous les codes propres à ces deux fictions. Si, en dépit d’un scénario classique, la recette fonctionne justement bien pour le second en raison de sa bonne humeur communicative et de la maîtrise de son mélange des genres, le résultat s’avère ici bien moins concluant. Effectivement, High School Kagekidan ☆ Otokogumi dispose d’une intrigue extrêmement convenue ne sortant pas des sentiers battus et accumulant tous les poncifs possibles et inimaginables. Yonehara Hiroki est un lycéen assez peu motivé ne donnant jamais le meilleur de lui-même. À partir du moment […]

En lire plus...

Party wa Owatta | パーティーは終わった

Par , le 22 août 2013

Party wa Owatta

Cela faisait un sacré moment que nous ne nous étions pas penchés sur un keitai drama par ici. Pourtant, c’est un format que j’apprécie tester car il offre une approche atypique des séries habituelles. Cette fois, mon choix s’est porté sur Party wa Owatta dont le titre peut être approximativement traduit en la partie est terminée. Sans grande surprise, il s’agit d’une production de BeeTV, le spécialiste de ces fictions pour mobiles. Composée de vingt-cinq épisodes de cinq minutes, elle fut diffusée sur les téléphones portables entre février et avril 2011. La version trouvable sur la Toile est celle issue du DVD ; autrement dit, elle a été condensée afin de proposer cinq parties égales d’une petite vingtaine de minutes. Aucun spoiler. Toake est une mangaka assez connue malheureuse en amour. Lorsqu’un de ses proches l’invite à une fête donnée en l’honneur de l’un de ses confrères, elle accepte plus ou moins malgré elle. Elle y rencontre cinq hommes pour lesquels elle se plaît à s’imaginer vivre avec chacun d’entre eux une histoire romantique. Pour peu que l’on ait regardé le sympathique Onnatachi wa Nido Asobu, un autre keitai drama, Party wa Owatta semble extrêmement familier. Les deux séries reposent effectivement sur un principe commun et vont en plus jusqu’à posséder une forme quasi similaire. Ce n’est pas étonnant de constater que la scénariste, Itô Chihiro, est justement la même. Ce j-drama dessine plusieurs vignettes indépendantes bien qu’ayant toutes un fil rouge analogue. En l’occurrence, il s’agit ici de l’héroïne, Toake. Incarnée par Naka Riisa (Shiawase ni Narô yo, Wild Life, Young Black Jack), légèrement trop rigide pour ce rôle, cette jeune femme détient un esprit vagabondant rapidement. La réception à laquelle elle se trouve conviée par son ami (Watabe Gôta – Saru Lock, QP) et où, visiblement, elle s’ennuie, lui […]

En lire plus...