Legend of the Seeker (pilote)

Comme vous le savez normalement, ce n’est pas dans mes habitudes de parler de pilotes ici, sauf si je décide d’arrêter la série en question. Or, vu que Luminophore est actuellement aux couleurs de Legend of the Seeker, je me sens obligée de parler d’elle. J’ai déjà pu le dire, les diverses bande-annonces m’ont donné envie de la regarder. Au cas où vous ne le sauriez pas, Legend of the Seeker est l’adaptation du cycle en onze tomes de L’Epée de Vérité de Terry Goodkind. Il fonctionne très bien aux Etats-Unis mais un peu moins en France. A noter que la saison une de la série reprendra le premier volume et peut-être quelques éléments des suivants. Personnellement, j’ai lu assez récemment ce premier roman. Ce n’est pas révolutionnaire, il y a pas mal de poncifs du genre et le héros est un peu trop lisse. Néanmoins, il faut avouer qu’en fantasy on retombe assez régulièrement sur ce genre d’histoire. Quoiqu’il en soit, j’ai vraiment accroché et j’envisage de lire la suite dès que j’aurai terminé une partie de mes autres bouquins en attente ^^; La série en tant que telle fut créée par Sam Raimi, celui qui se cache derrière Xena : Warrior Princess mais aussi la trilogie Spiderman.

Richard Cypher est un paisible garde forestier qui vit en Terre d’Ouest, une contrée dirigée par son frère, le premier conseiller Michael Cypher. Cette région dans laquelle la magie a été bannie est séparée par une frontière magique des Contrées du milieu, une terre où la magie est très présente.
Un jour, Richard sauve de la mort Kahlan, une mystérieuse jeune femme, ce qui va bouleverser à jamais sa vie. Il va en effet être entraîné dans une grande aventure avec comme objectif la renversement du tyran Darken Rahl.
Richard, accompagné par son ami Zedd et aidé par Kahlan, va partir dans les mystérieuses Contrées du milieu où il va tout faire pour empêcher Rahl de posséder les artéfacts magiques, qui lui permettraient de prendre le pouvoir total sur les Contrées.
Source : Séries Live

Le pilote, diffusé en syndication le 1er novembre 2008 aux Etats-Unis, dure une heure trente. Il comporte donc les épisodes 1×01 et 1×02. Honnêtement, je ne suis pas super fan de ces durées rallongées, peu importe la série. Certes, cela permet souvent de mettre en place les bases mais le temps paraît parfois un peu longuet.
Bon. Je regarde assez rarement des adaptations livres -> séries (ou films) parce que je suis presque toujours déçue. L’inverse me dérange moins. Je ne fais pas partie de ces fans hystériques qui hurlent parce qu’il manque un détail, je comprends tout à fait que des changements doivent avoir lieu. Généralement, j’essaye d’oublier le livre histoire d’apprécier quand même ce que je regarde, mais c’est souvent dur. Il me faut un petit temps d’adaptation, genre le pilote.

Legend of the Seeker est beaucoup trop différent du volume un. Oui, l’essentiel est là mais il manque un tas de choses et surtout, des éléments supposés être connus bien plus tard, sont déjà révélés. Je pense principalement au pouvoir de Kahlan. Tout ce qui est en lien avec le grimoire des Ombres Recensées est totalement dissemblable, tout comme le père de Richard, la relation que ce dernier a avec Zedd et que sais-je encore. Sans parler du fait que des éléments supposés avoir de l’importance par la suite passent à la trappe.

A vrai dire, durant tout le pilote je n’ai fait que soupirer. Il y a trop de différences qui ne me paraissent absolument pas justifiées. En plus, comme j’ai le livre très frais en mémoire, je m’en rappelle plutôt bien donc n’importe quel changement me saute aux yeux. Terry Goodkind n’a pas eu son mot à dire concernant la série et je commence à savoir pourquoi… Soupirs aussi parce que je regrette un peu d’avoir lu avant le livre. Je suis en effet persuadée que si je ne connaissais pas, j’aurais probablement apprécié. Oui il y a tous les poncifs du genre mais je suis très tolérante en fantasy, celle-ci étant un de mes genres de prédilection. Et on ne peut pas dire qu’on ait grand chose à se mettre sous la dent du côté des séries, malheureusement. A l’heure où j’écris cet article, je viens de voir le pilote donc je suis déçue. Mais maintenant que je sais à quoi m’attendre, je vais tâcher de faire abstraction de tout ce que je connais, histoire d’essayer tout de même d’apprécier la série. Ca devrait être mieux dès l’épisode trois ^.^

Le pilote de Legend of the Seeker risque sûrement de faire tiquer les fans de L’Epée de Vérité et la majorité des lecteurs ayant plus ou moins apprécié le premier volume. Sauf si l’on a vraiment réussi à mettre de côté tout ce que l’on connaissait, chose pas forcément évidente. Ce ne sont pas les modifications en tant que telles qui posent problème mais plus le fait qu’elles ne semblent rien apporter de plus. Nous sommes d’accord, le format série n’est pas évident mais de là à tout bouleverser… Néanmoins, les néophytes appréciant la fantasy ont de fortes chances d’apprécier. Tant mieux pour eux. Ne tenant pas à passer pour quelqu’un d’aigri, je précise tout de même que je suis d’accord sur le fait que l’essence même de la saga est préservée. Ce n’est pas un changement total. Visuellement, c’est superbe. Les paysages de Nouvelle-Zélande font rêver, même si on ne peut pas s’empêcher de penser à la trilogie du Seigneur des Anneaux, et les couleurs sont souvent à se damner. Côté réalisation c’est pas mal, sauf sur un point : les ralentis. Il y en a trop et ça peut vite taper sur le système. Les acteurs sont corrects et souvent agréables à regarder ^^; Justement, à ce propos, ils correspondent bien à ce que l’on pouvait imaginer en lisant le livre, même si Richard était un poil plus costaud dans mon esprit. La musique est elle aussi superbe. Bref, il y a de l’action, ce n’est pas compliqué, c’est assez fluide, ce n’est pas moche et l’histoire, sans être renversante, laisse cours à des moments bien fichus. A tester pour les amateurs de fantasy. De mon côté, je croise les doigt pour ne pas m’énerver en regardant l’épisode suivant et surtout, j’espère que la partie sur les Mord-Siths (ma préférée !), ne sera pas totalement aseptisée… mais j’y crois moyen. Allez zouuuu, on efface le volume un de sa mémoire.