Neighbros (saison 1) | web-série

Probablement parce que j’aime peu regarder quoique ce soit sur l’ordinateur, je ne suis pas très branchée web-série. Pourtant, il y en a plusieurs qui valent le coup d’œil et méritent donc que l’on s’y attarde. En plus, c’est quelque peu un faux argument puisque si une grande partie d’entre elles se trouve sur Youtube et autres sites de ce genre, il est fort possible de récupérer directement les vidéos pour d’autres. Bref. C’est totalement par hasard qu’il n’y a pas très longtemps, je suis tombée sur Neighbros. Comme vous vous en doutez, il s’agit d’une web-série, que l’on peut regarder sur le site officiel ou directement sur Youtube. Pour le moment, une seule saison est disponible dans son intégralité. La seconde est en cours et les épisodes apparaissent de manière assez aléatoire. Il ne sera question que de la saison une dans cet article. Composée de treize épisodes d’une durée variant entre soixante secondes et cinq minutes, elle fut diffusée entre avril et juin 2010. Aucun spoiler.

Neighbros raconte les aventures de deux meilleurs copains, Scott Michael et Jaime, qui sont voisins ; d’où le titre de la série. Dans la saison, l’intrigue se déroule toujours dans la cour de leur immeuble ou dans leur appartement. Il n’y a rien d’extraordinaire mais c’est assez amusant et du fait de la durée des épisodes, ça se regarde très vite et on n’a pas le temps de s’ennuyer. Pour être honnête, ce qui m’a surtout fait m’y intéresser est la présence de Scott Michael Foster (Greek) dans le rôle de… Scott Michael, évidemment. L’autre larron est interprété par Jaime Jorn que je ne connaissais pas du tout. Dans Neighbros, Jaime est assez limité intellectuellement parlant et n’en rate pas une pour se ridiculiser. Scott Michael, acteur de son état, est un peu plus futé mais il se laisse facilement embarquer par son ami. La série sonne assez authentique et le fait que les acteurs soient réellement amis et voisins joue probablement. Les appartements sont d’ailleurs vraiment les leurs.
Celle qui est derrière la caméra et les scenarii n’est autre que Laura Prepon (That ’70s Show), la petite-amie de Scott Michael Foster. L’écriture n’est pas toujours très fine et les répliques sont loin de faire mouche à chaque fois mais l’ensemble est globalement convaincant.

La première saison de Neighbros est sympathique. Elle n’a rien de renversante mais elle montre qu’avec un budget anémique, on peut très bien divertir convenablement. La bonne nouvelle est qu’apparemment, Laura Prepon a vendu la série à une chaîne afin d’en faire une sitcom. Il n’y a donc plus qu’à attendre en espérant que le résultat sera au moins équivalent.