Doctor Who – The Time of the Doctor (Christmas Special 2013)

Par , le 14 juillet 2015
Doctor Who ~ Christmas Special 2013

Comme le titre du billet de ce jour l’indique plus ou moins explicitement, il est l’heure de faire ses adieux au Docteur, ou plutôt, à l’un de ses visages. À peine quatre ans après avoir endossé le costume du héros coloré de Doctor Who, Matt Smith s’en est allé au cours de cette aventure de Noël diffusée le 25 décembre 2013 sur BBC One. The Time of the Doctor dure une heure et représente également le huit centième épisode de la série. Aucun spoiler. La dernière fois que le public a dit au revoir à une régénération de ce voyageur atypique, c’était avec le superbe duo The End of Time, qui marquait aussi la fin de l’ère Russel T Davies. Depuis, Steven Moffat a donc pris les commandes, mais si son protagoniste phare quitte le navire, ce n’est pas son cas à lui, malheureusement. J’avoue que j’aurais vraiment, vraiment aimé voir Eleven sous la houlette de l’ancien showrunner, mais bon, ça n’aura jamais été possible. Tant pis. Il n’empêche que ces épisodes symbolisant la conclusion d’une certaine époque gardent une tonalité particulière et sont davantage attendus que ceux s’insérant dans la trame routinière. En outre, il s’agit ici d’une histoire passée à la période de Noël, donc elle se doit également de disposer d’une atmosphère propice aux fêtes. Après une septième saison bancale, le défi semble par conséquent assez compliqué à relever. Tristement, ce n’est pas encore cette fois que l’on rangera ses critiques habituelles au placard, car l’unitaire en […]

En lire plus...

Doctor Who – The Day of the Doctor (50è anniversaire)

Par , le 30 juin 2015
Doctor Who – The Day of the Doctor

Après plusieurs mises en bouche favorisant le suspense, The Day of the Doctor, l’épisode spécial commémorant les cinquante ans de Doctor Who, est arrivé à l’antenne le 23 novembre 2013. En dehors de sa diffusion évidente en Angleterre, ce téléfilm de soixante-cinq minutes est également sorti simultanément dans plusieurs pays, dont la France. C’est une démarche suffisamment rare pour être notée et l’on en vient à rêver que cela se fasse plus régulièrement. Aucun spoiler. À Londres, au XXIè siècle, l’organisation UNIT réquisitionne assez brusquement le Docteur et Clara dans le but d’éclaircir les mystères se cachant derrière des peintures illustrant Gallifrey en proie aux flammes. Au même moment, à une époque différente, un individu s’apprête à anéantir la planète des Seigneurs du Temps et ses habitants afin de sauver l’Univers. Sa rencontre avec deux de ses futurs lui pourrait très bien l’amener à changer sa décision, voire à bouleverser l’ordre pourtant établi depuis plusieurs centaines d’années. Pour être honnête, je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec cette aventure très particulière. Ce n’est pas un secret, Doctor Who ne m’enthousiasme plus autant qu’avant depuis que Steven Moffat se trouve à ses commandes. J’ai déjà eu l’occasion d’expliquer pourquoi donc je ne vais pas me répéter de nouveau, au risque de radoter encore plus. Il n’empêche que je garde une profonde affection pour ce microcosme haut en couleur et il n’en faut pas beaucoup pour me satisfaire au moins provisoirement. Si cet unitaire avait été écrit par Russel T […]

En lire plus...

Plebs (saison 2)

Par , le 16 juin 2015
Plebs (saison 2)

Probablement parce que je suis masochiste sur les bords, psychorigide dans ma manière de visionner des séries et passionnée d’Antiquité, je n’ai pas pu m’empêcher de continuer la fiction britannique Plebs après des débuts compliqués. C’est donc ainsi que j’ai regardé dernièrement sa deuxième saison, constituée de huit épisodes diffusés sur ITV2 entre septembre et novembre 2014. Une suite est d’ores et déjà prévue pour l’année prochaine. Aucun spoiler. En 2013, j’expliquais que la comédie Plebs n’était pas du tout faite pour moi malgré ma grande appétence pour son cadre historique. J’ai beau être férue de péplums, je suis très peu réceptive aux blagues graveleuses et, de toute manière, c’est un secret pour personne, le format des sitcoms ne me convient guère. Pour faire simple, je sais pertinemment ne pas me trouver dans la cible de cette production qui, en dépit de son univers, se révèle moyennement originale. Comme précisé dans le premier paragraphe, je n’ai pas pu m’empêcher de tester ces aventures inédites. Que voulez-vous, je suis également une éternelle optimiste en matière de télévision et je demeure persuadée qu’il est toujours possible d’être agréablement surpris. Eh bien, contre toute attente, mes propos d’aujourd’hui ne seront pas aussi péremptoires qu’il y a deux ans. Est-ce que cela signifie que la qualité de cette saison est supérieure à la précédente ? Ce n’est pas sûr. Craignant tellement le pire avant de commencer, je ne pouvais qu’en ressortir moins effarée. Ou alors, à force de côtoyer cette bande d’ahuris, j’ai fini par […]

En lire plus...