Braquo (saison 4)

Par , le 5 avril 2017
Braquo (saison 4)

Contre toute attente, la quatrième et dernière saison de la série française Braquo ne s’est pas trop fait prier comme les autres et est sortie assez rapidement après la fin de la troisième. Enfin, il aura tout de même fallu patienter plus de deux ans. Ses huit épisodes de cinquante-deux minutes chacun furent diffusés sur Canal+ en septembre et octobre 2016, avec un scénario toujours signé d’Abdel Raouf Dafri. Aucun spoiler. Les aventures précédentes se terminaient sur le démantèlement d’un vaste trafic de drogues impliquant les Russes et les Turcs. Si le succès de la police s’avère incontestable, les conséquences directes s’annoncent compliquées pour Caplan et ses collègues. Effectivement, Morlighem ayant tué le fils unique de Baba Aroudj au cours d’une opération, ce patron de la pègre turque entend bien se venger tout en continuant ses activités souterraines. Pour cela, il s’associe à des gangsters marseillais tombant dans le piège de la caricature et des stéréotypes du genre. Leur dirigeant âgé (Michel Subor) ne tolère guère la frustration, règne tel un tyran et abat quiconque le gênant, même un éventuel bras-droit. Braquo montre une certaine ressource en changeant du cadre parisien, mais comme d’habitude, elle s’y adonne maladroitement et range toute finesse au placard. Ce manque de subtilité représente de toute manière l’un de ses principaux écueils, la surenchère de violence gratuite en étant un autre. Alors qu’il veille à mettre de l’ordre avec cette mafia se croyant tout permis et se jouant de la police, Caplan décide de régler une […]

En lire plus...

Les Maîtres du pain (mini-série)

Par , le 22 février 2017
Les Maîtres du pain (mini-série)

Toujours dans l’optique de faire du tri dans diverses affaires, je suis tombée sur un DVD que mes parents avaient visiblement obtenu gratuitement avec leur magazine de télévision. Je me suis dit que c’était l’occasion de rafraîchir de vieux souvenirs, car effectivement, j’ai regardé Les Maîtres du pain lors de son passage à l’antenne. Pourtant, si je calcule bien, j’étais très jeune ! Ou bien était-ce dans le cadre d’une rediffusion ? Bref, on s’en fiche. La grosse blague, c’est que j’ai réalisé après coup que le DVD en question ne comporte qu’une partie de la production, mais il s’agit là d’une autre histoire. Cette mini-série française créée par Hervé Baslé (Entre terre et mer) adaptant le roman de Bernard Lenteric se constitue de trois épisodes de cent cinq minutes chacun qui furent diffusés sur France 2 les 20, 21 et 22 décembre 1993. Aucun spoiler. Nuit de Noël 1928, Perpezac, en Corrèze. Le boulanger Jérôme Corbières s’active au fournil pendant que Jeanne, son épouse, s’apprête à accoucher pour la première fois, après une décennie à attendre un miracle. Malheureusement, l’enfant tant désiré ne vient pas, ce qui plonge le couple dans une tristesse d’autant plus que accablante que la jeune femme apprend sa stérilité. Connaissant le souhait de son mari de devenir un jour père, elle décide de quitter le foyer et retourner chez ses parents. Mais c’est sans compter sur l’amour de Jérôme qui choisit d’adopter deux garçons d’une dizaine d’années pour notamment leur transmettre son goût du pain, en espérant que […]

En lire plus...

Fais pas ci, fais pas ça (saison 8)

Par , le 25 janvier 2017
Fais pas ci, fais pas ça (saison 8)

La fin de Fais pas ci, fais pas ça est désormais actée, mais avant cela, discutons de son avant-dernière saison, la huitième. À l’instar de la précédente, elle se constitue de six épisodes qui furent diffusés sur France 2 en février 2016. Aucun spoiler. Les Lepic nous avaient quittés de manière fracassante en annonçant leur déménagement en Sologne. Ils y vivent donc dorénavant et aident Christophe et Tiphaine à gérer leur gîte perdu au milieu de nulle part. L’ambiance s’avère assez moribonde, car les clients ne s’y pressent pas. Et pour cause, entre l’absence de connexion Internet, les conditions météorologiques peu avenantes, une sorte de gouvernante sortie tout droit d’un film d’horreur, des chauffages ne fonctionnant guère et maints autres éléments, rien n’est fait pour créer un cadre convenable. Tandis que Renaud s’accroche, Fabienne se morfond, rêvant de retourner à Sèvres dans leur maison dont ils n’ont en plus perçu pour l’instant que 10 % du prix de vente ! Comme tout le monde s’en doute, la famille revient rapidement en région parisienne et cet interlude provincial ne sert vraiment à rien, même pas à divertir convenablement. De toute manière, l’intégralité de la saison lance des idées disparates, n’approfondit pas quoi que ce soit et oublie d’injecter une franche dimension humoristique ou enthousiasmante. Seul le capital sympathie pour ces personnages devenus attachants permet de ne pas trop soupirer bien qu’avouons-le, certains d’entre eux se sont transformés en de vraies parodies d’eux-mêmes. L’épouse Lepic symbolise à merveille cette perte d’authenticité avec cette absence de […]

En lire plus...

Page 1 sur 11123410Dernière page »