(Générique) Ring of the Nibelungs | L’Anneau sacré

Par , le 22 août 2008
(Générique) Ring of the Nibelungs

Il y a quelques mois, la mini-série Ring of the Nibelungs était traitée sur Luminophore. Discutons donc maintenant de son générique. Je ne l’ai trouvé qu’en français donc il est normal que l’on entende parler notre jolie langue. La chanson n’est autre que Drachengold du sympathique groupe allemand E Nomine. À ce propos, je l’avais déjà dit, mais il paraît toujours bon de répéter que la bande-son de cette production est agréable. On y retrouve des artistes comme Faun qui méritent d’être explorés en bonne et due forme. Le générique est assez long, car il dure presque deux minutes. Cela dit, il permet de présenter la légende et met de suite dans l’ambiance. La composition d’E Nomine va crescendo au fur et à mesure que le temps défile et que l’intérêt grandit. Cet interlude commence par les crédits apparaissant dans le brouillard, passe par l’explication du pourquoi du mythe dans des teintes jaunes et ocres du plus bel effet, pour terminer par une plongée dans l’eau, comme si l’on se noyait. Il symbolise assez bien ce que le héros de l’histoire s’apprête à expérimenter, tout du moins d’un point de vue métaphorique. En définitive, il s’agit là d’un générique plutôt convenable et joli à voir, bien que peu extraordinaire, à l’image de la mini-série finalement.

En lire plus...

Ring of the Nibelungs | L’Anneau sacré (mini-série)

Par , le 4 mai 2008
Ring of the Nibelungs (mini-série)

De façon assez étonnante, beaucoup ne connaissent pas les légendes nordiques et autres épopées allemandes ayant fortement inspiré les œuvres de J. R. R. Tolkien pour sa fameuse trilogie The Lord of the Rings. Pourtant, elles disposent généralement d’un souffle épique et tragique susceptible de passionner, voire de fédérer. Étant une grande amatrice de mythologies scandinaves, je ne me voyais donc pas laisser de côté la mini-série Ring of the Nibelungs, également disponible sous de multiples appellations telles que Dark Kingdom: The Dragon King, Die Nibelungen, Kingdom in Twilight, Curse of the Ring, Sword of Xanten ou encore L’Anneau sacré en France. Pourquoi tant d’intitulés pour ce travail réalisé par Uli Edel ? Probablement parce qu’il s’agit là d’une coproduction entre l’Afrique du Sud, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Italie. Elle fut diffusée pour la première fois chez nos voisins teutons en 2004 et dans nos vertes contrées, elle est passée lors des dernières fêtes de fin d’année 2007 sur TMC. Si elle comporte deux épisodes d’une heure et demie chacun, elle est souvent condensée en une unique partie. Aucun spoiler. Alors que le dragon Fáfnir terrifie la couronne de Burgondie depuis des décennies, le jeune forgeron Siegfried prend son courage à deux mains et combat la bête. Il est loin de se douter que son succès inattendu risque de bouleverser à la fois sa propre existence, mais aussi celle de tout un pays et de la belle Brunhild, la reine d’Islande. Malédictions, trahisons, jalousie, vengeances, manipulations, fabuleux trésors et fatalisme représenteront désormais […]

En lire plus...