Le printemps 2017 des j-dramas

Par , le 12 avril 2017
Le printemps 2017 des j-dramas

Les jonquilles, le soleil et les températures très douces ne trompent pas : le printemps est parmi nous depuis plusieurs semaines. Et donc cela signifie que de nouvelles séries japonaises s’annoncent. Comme pour l’hiver dernier, j’ai décidé de ne proposer qu’un récapitulatif plus succinct que d’habitude. Les productions m’intéressant le plus – pour des raisons parfois hautement discutables – disposent d’une petite étoile (★) à la fin de leur description. Comme d’habitude, seuls les renzoku sont abordés, les tanpatsu étant volontairement mis de côté. (Si l’affiche, le lien vers le site officiel ou la page Drama Wiki ne sont pas indiqués ici, c’est qu’ils ne sont pas encore disponibles ; je les ajouterai dès que possible. Il en va de même en ce qui concerne le synopsis de certaines séries.) 4-go Keibi Chaîne : NHK Début : 8 avril 2017 Site officiel – Fiche Drama Wiki Ils ne se ressemblent absolument pas, mais doivent collaborer pour assurer la protection de leurs clients aux profils très variés. Deux gardes du corps n’ayant à l’origine aucune appétence pour ce travail se retrouvent dans des situations parfois compliquées, alimentées par l’insouciance du jeune et la couardise du plus âgé. Des scénarios de cette trempe pullulent depuis la nuit des temps et habituellement, je les fuis comme la peste. Mais je suis convaincue que le duo que forment Kubota Masataka et Kitamura Kazuki, deux acteurs pour qui j’ai beaucoup de sympathie, peut faire des étincelles, à condition que l’écriture suive. La série promet sur le papier […]

En lire plus...

Neko Zamurai | 猫侍 (film)

Par , le 29 mars 2017
Neko Zamurai (film)

Il y a quinze jours nous discutions par ici de l’adorable première saison de la série japonaise Neko Zamurai. En sus de sa deuxième salve d’épisodes, elle se dote de deux films. Le premier d’entre eux, tout simplement intitulé Neko Zamurai (Samurai Cat à l’international), est sorti dans les salles nippones le 1er mars 2014 et dure cent minutes. Contre toute attente, il ne s’inscrit pas du tout à la suite du matériel télévisé, mais s’apparente à une sorte d’histoire parallèle et indépendante. Aucun spoiler. Avec son physique inspirant la crainte, Madarame Kyûtarô resplendissait autrefois en tant que samouraï. Désormais, il n’est plus qu’un rônin, un de ces épéistes sans maître. Puisqu’il a grandement besoin d’argent, il accepte la curieuse mission proposée par le fils héritier d’un clan amateur de chiens : assassiner le chat vénéré de leur grand ennemi. Or, arrivé devant l’animal en question, il ne peut s’y résoudre et sans même réfléchir, il maquille la scène et prend avec lui le joli félin, une femelle nommée Tamanojô. Ceux ayant regardé au préalable la série télévisée comprendront immédiatement à la lecture de ce synopsis que quelque chose cloche. Effectivement, ce film se contente de réécrire le récit initial à sa manière. Ce n’est donc pas la peine d’y espérer découvrir la suite des aventures de Kyûtarô, ce qui s’avère au demeurant décevant. L’amertume est d’autant plus marquée qu’au bout du compte, ce long-métrage ne présente rien de nouveau et oublie en partie le sel des épisodes de naguère. Il […]

En lire plus...

Neko Zamurai | 猫侍 (saison 1)

Par , le 15 mars 2017
Neko Zamurai (saison 1)

Malgré ce que je serine, comme quoi je me contente des séries japonaises traînant dans mes dossiers depuis trop longtemps, j’avoue en avoir récupéré quelques-unes en douce. Neko Zamurai fait partie du lot. Cette fiction comporte deux saisons télévisées, chacune étant suivie d’un film. Pour l’heure, discutons uniquement de la première, constituée de douze épisodes de vingt minutes diffusés entre octobre et décembre 2013 sur STV. À noter que neko signifie chat en japonais. Aucun spoiler. Avec sa mine sinistre, Madarame Kyûtarô effraye tout le monde, ce qui s’avère finalement souhaitable compte tenu de son statut de samouraï. Pour autant, il n’est plus qu’un rônin, un de ces guerriers sans maître cherchant vainement une nouvelle maison à laquelle se rattacher. En attendant, il accepte par désespoir les rares contrats susceptibles de lui être proposés, quitte à blesser son amour-propre. Sa mission du jour consiste cette fois à tuer le chat d’un puissant seigneur qui, aux dires de son fidèle serviteur, serait démoniaque et aurait corrompu l’esprit de son employeur. Bien que cette tâche répugne Kyûtarô, il se laisse attirer par son aspect financier. Sauf que le soir du supposé crime, il préfère maquiller la scène et prendre l’animal sous son aile. Ce choix totalement impulsif et surprenant de sa part annonce maints changements dans l’existence de cet individu au demeurant fort rigide. Comment pouvais-je ne pas craquer devant cette histoire totalement farfelue ? Un jidaigeki avec un chat ? Franchement ! Une fois de plus, la créativité des scénaristes japonais transpire à travers […]

En lire plus...

Page 1 sur 12612341020Dernière page »