L’automne 2015 des j-dramas

Par , le 9 octobre 2015
L'automne 2015 des j-dramas

Alors que les arbres commencent à perdre leurs feuilles, c’est l’heure de voir la télévision japonaise se parer de nouvelles couleurs. Vous devez dorénavant connaître le principe de ces billets, à savoir que les productions m’intéressant le plus – pour des raisons parfois hautement discutables – disposent d’une petite étoile (★) à la fin de leur description. Comme d’habitude, seuls les renzoku sont abordés, les tanpatsu étant volontairement mis de côté. (Si l’affiche, le lien vers le site officiel ou la page Drama Wiki ne sont pas indiqués ici, c’est qu’ils ne sont pas encore disponibles ; je les ajouterai dès que possible. Il en va de même en ce qui concerne le synopsis de certaines séries.) 5-ji Kara 9-ji Made Chaîne : Fuji TV Début : 12 octobre 2015 Site officiel – Fiche Drama Wiki Le getsuku de la saison de Fuji TV adapte le shôjo manga d’Aihara Miki, toujours en cours à l’heure actuelle et disponible en France sous le titre From 5 to 9. L’héroïne incarnée par Ishihara Satomi enseigne l’anglais dans un lycée et rêve de partir vivre à New York. Alors qu’elle n’a encore jamais eu de petit ami malgré ses presque trente ans, elle se ridiculise devant un moine bouddhiste – campé par le Johnny’s Yamashita Tomohisa – avant de le retrouver à un gôkon, une de ses rencontres en aveugle. Comme souvent, cette case horaire apporte une comédie romantique qui, espérons-le, utilisera convenablement le cahier des charges. En tout cas, il y a des chances […]

En lire plus...

Honjitsu mo Hare. Ijô Nashi | 本日も晴れ。異状なし

Par , le 2 octobre 2015
Honjitsu mo Hare. Ijô Nashi

L’opération vidage de mon stock de séries japonaises se poursuit avec Honjitsu mo Hare. Ijô Nashi dont le titre à rallonge peut être très approximativement traduit en il fait beau aujourd’hui ; il n’y a pas d’incidents à relever. Elle n’est constituée que de neuf épisodes diffusés sur TBS entre janvier et mars 2009 ; le premier dure quinze minutes de plus que les quarante-cinq usuelles. Les scénarios inédits se noyant désormais dans les adaptations, il convient d’en saluer un lorsque l’on y est confronté. En l’occurrence, c’est Fujimoto Yuki (Love Revolution, Chiritotechin) qui s’en est chargé. Aucun spoiler. Un policier au sang chaud habitué à pourchasser les yakuzas de Tôkyô est muté sur une île isolée de l’archipel d’Okinawa. Au départ, les autochtones ne voient pas son arrivée d’un très bon œil puisqu’il ne risque pas de servir à grand-chose tant tout y est calme. Mais grâce à son sourire et son entrain, il prouve rapidement qu’il est en mesure de s’intégrer à la vie locale. À l’instar d’un peu trop de fictions sommeillant dans mes dossiers, je n’ai aucune idée de pourquoi celle-ci s’y est retrouvée. Elle ne m’intéresse nullement sur le papier, elle est totalement inconnue donc je n’ai sûrement pas lu quoi que ce soit à son sujet, et sa distribution ne m’est pas spécialement sympathique en dehors de la présence très limitée d’Endô Kenichi. Cela n’étonnera nullement si je précise que je n’étais pas motivée en la commençant. En fait, je craignais qu’elle s’empêtre dans les écueils […]

En lire plus...

GARO: Makai Senki | 牙狼: MAKAISENKI (saison 2)

Par , le 25 septembre 2015
GARO (saison 2)

Alors que la majorité du public avait sûrement rangé de côté GARO et ses armures clinquantes, la série a décidé de revenir à l’antenne presque cinq ans après l’avoir quittée. C’est ainsi qu’est née la deuxième saison, intitulée Makai Senki – soit les chroniques Makai –, et constituée de vingt-quatre épisodes d’une petite vingtaine de minutes diffusés sur TV Tokyo entre octobre 2011 et mars 2012. Un vingt-cinquième officie comme un résumé bonus et se limite à des flashbacks, à l’exception d’une scène inédite à la toute fin. La fiction ne s’arrête clairement pas là puisqu’il existe plusieurs suites et d’autres dérivés qui seront traités au fur et à mesure sur ce blog. Aucun spoiler. Après avoir anéanti Legules et ramené parmi les siens Jabi dans le spécial Byakuya no Majû, puis s’être occupé avec quelques prêtres d’une Horror coriace dans le film RED REQUIEM, Kôga retourne à ses quartiers. Suite à ses nombreuses victoires, il bénéficie de nouvelles responsabilités et doit dorénavant répondre à des requêtes encore plus périlleuses. En sus de ses missions habituelles, Kôga travaille effectivement maintenant comme chevalier du sénat des Chiens de garde et une de ces représentantes lui suggère de s’allier au prêtre Fudô Leo. Ensemble, ils se lancent donc dans des batailles contre les créatures démoniaques et la nervosité monte d’un cran quand, progressivement, les combattants Makai se voient infliger par un individu mystérieux et puissant un sceau sur la poitrine les condamnant à une mort certaine. Pour sauver les siens, mais aussi […]

En lire plus...