Atami no Sôsakan | 熱海の捜査官

Par , le 24 avril 2015
Atami no Sôsakan

Ça vous dit de plonger dans un univers où une vieille femme au regard tendancieux lèche une sucette et où de jeunes filles s’adonnent à la poterie de manière quelque peu lascive ? Comment ça, vous n’êtes pas intéressés par des attitudes libidineuses ? Tsss, avec Atami no Sôsakan, refoulez vos esprits pervers et imaginez plutôt une immersion dans un monde loufoque où la bizarrerie côtoie l’étrange. Constituée de huit épisodes de presque cinquante minutes, cette série scénarisée par Miki Satoshi (Jikô Keisatsu, Shûkan Maki Yôko) fut diffusée sur TV Asahi entre juillet et septembre 2010. Son titre signifie tout simplement les détectives d’Atami. Aucun spoiler. Il y a trois ans, un bus scolaire se volatilise mystérieusement alors que quatre adolescentes se trouvent à son bord. Quelques jours plus tard, l’une d’entre elles surgit de nulle part, mais elle sombre immédiatement dans un profond coma. Le jour où elle se réveille enfin, deux agents très spéciaux sont dépêchés sur les lieux et sont bien décidés à tenter de lever le voile sur cette affaire. Cependant, dans la ville d’Atami, la logique semble avoir disparu de la circulation, laissant place à une atmosphère curieusement ambivalente. Si les séries japonaises reposent généralement sur un canevas assez analogue et suivent parfois presque scolairement un fameux cahier des charges, il existe heureusement quelques exceptions susceptibles de bouleverser l’ordre. Atami no Sôsakan fait partie de celles-ci et ce ne serait guère se fourvoyer que d’ajouter qu’elle repousse même certaines limites. Pourtant, à première vue elle paraît n’être […]

En lire plus...

Churasan 2 | ちゅらさん 2

Par , le 17 avril 2015
Churasan 2

C’est assez curieux de terminer la première saison d’une série en ayant grandement hâte de découvrir la suite, mais d’attendre malgré tout quatre ans avant de la lancer. Ce n’est pas la première fois que ça m’arrive, d’ailleurs. Bref. Après avoir été enchantée par l’asadora Churasan en 2011, j’ai décidé de reprendre la route d’Okinawa avec Churasan 2. Le format change radicalement puisque la fiction n’est pas passée en matinée comme précédemment et détient un nombre d’épisodes bien plus restreint. Effectivement, ce qui s’apparente à une sorte de deuxième saison en comporte six de quarante-cinq minutes et elle fut diffusée sur NHK en mars et avril 2003. Les aventures d’Eri ne s’arrêtent pas là et je pense regarder la conclusion assez prochainement, histoire de mettre un point final à ce sympathique univers. Aucun spoiler. Sans aucune surprise vu ma mémoire, je ne me souvenais plus très bien de quelle manière Churasan se terminait. Ce dont je me rappelais, en revanche, c’est que la chaleur humaine prédominait dans ce microcosme haut en couleur. J’admets, je craignais grandement de tester cette suite, probablement en raison de sa structure différente. Il est évident que l’écriture doit effectuer de sérieuses mises au point afin de réussir à passer d’une douzaine de minutes à plus de quarante. Le rythme tranquille de l’asadora ne gêne nullement dans un petit quart d’heure, mais si l’on multiplie ce temps d’antenne par quatre, il s’avère naturel d’être perplexe. Malheureusement, cette deuxième saison ne parvient pas à enrayer cet écueil presque […]

En lire plus...

Le printemps 2015 des j-dramas

Par , le 10 avril 2015
Le printemps 2015 des j-dramas

Eh oui, qui dit nouvelle saison, dit une fournée de séries japonaises inédites à se mettre sous la dent. Vous devez dorénavant connaître le principe de ces billets, à savoir que les productions m’intéressant le plus – pour des raisons parfois hautement discutables – disposent d’une petite étoile (★) à la fin de leur description. Comme d’habitude, seuls les renzoku sont abordés, les tanpatsu étant volontairement mis de côté. (Si l’affiche, le lien vers le site officiel ou la page Drama Wiki ne sont pas indiqués ici, c’est qu’ils ne sont pas encore disponibles ; je les ajouterai dès que possible.) 64 Chaîne : NHK Début : 18 avril 2015 Site officiel – Fiche Drama Wiki Les polars et autres genres apparentés ayant toujours autant la cote, ce n’est guère étonnant de voir une nouvelle adaptation d’un roman de Yokoyama Hideo, déjà connu pour Rinjô et Dôki. Contre toute attente, c’est Pierre Taki qui endosse ce premier rôle, lui qui n’a finalement pas encore eu l’opportunité de rayonner à la télévision. Il s’entoure de Kimura Yoshino, Arai Hirofumi, Nagayama Kento… Alors que le crime d’une petite fille n’ayant jamais été résolu s’apprête à être prescrit près de quatorze ans plus tard, un second reposant sur un mode opératoire similaire est commis. Pour l’anecdote, le titre se prononce rokuyon et fait référence à la 64è année de l’ère Shôwa. À noter qu’un film en deux parties s’inspirant du même livre et avec, principalement, Satô Kôichi, Ayano Gô et Eita, est prévu pour 2016.

En lire plus...