(Tag) Les dramas et moi

Si vous suivez quelques blogs dédiés aux séries asiatiques – exclusivement ou non –, vous avez probablement vu ce questionnaire, créé par Mapenzi, qui circule en ce moment. À la demande d’Éclair, j’y réponds donc.

 

1. Depuis quand regardes-tu des dramas ? Quel a été ton 1er drama ? Comment as-tu découvert les dramas ?

Tout a commencé en novembre/décembre 2007, si je ne me trompe pas. Cela fera ainsi quatre ans à la fin de 2011. Mine de rien, le temps passe extrêmement vite. J’ai d’abord débuté par les séries japonaises et je suis venue bien plus tard à la Corée du Sud et à Taïwan (fin 2009). Comme j’ai déjà pu l’écrire, ce n’est pas parce que ces pays ne m’intéressaient pas, mais plus parce que mes journées ne sont malheureusement pas extensibles. J’étais déjà suffisamment frustrée de ne pas voir tout ce que je voulais alors ajouter de nouveaux pays, c’était ouvrir la boîte de Pandore en – très – grand !

Mon premier j-drama fut, comme pour beaucoup de monde, Nobuta wo Produce. Je ne sais même pas pourquoi ce fut celui-là plutôt qu’un autre. Je crois que j’avais suivi les conseils de Haruka, véritable source de connaissance sur le Japon, qui me parlait beaucoup de cette série. Ça remonte à loin, c’est un peu flou dans ma mémoire de poisson rouge. Sinon, pour l’anecdote, mon premier k-drama fut Iljimae et mon premier tw-drama, Mars. Je ne suis pas encore allée voir les autres pays asiatiques.

Pour être honnête, je ne sais pas du tout de quelle manière j’ai découvert les dramas. Il faut savoir qu’à l’origine, je suis une passionnée de culture asiatique depuis que je suis haute comme trois pommes. Je n’avais même pas dix ans que je regardais énormément de films de là-bas, et plus précisément, de Chine et de Hong Kong. Je ne peux pas en être sûre, je pense que les costumes souvent colorés, le charme oriental et les arts martiaux m’ont fascinée dès ma plus tendre enfance. Adolescente (fin 1999 – début 2000 ?), je me suis plongée corps et âme dans les mangas et la musique japonaise. D’ailleurs, ce sont encore deux passions fort présentes. Par contre, je ne me suis jamais réellement intéressée aux animés. Bien sûr, j’ai testé quelques incontournables mais j’ai du mal en raison de l’absence d’acteurs en chair et en os. Bref, cela pour dire que je baigne dans la culture asiatique depuis très longtemps. Il paraissait alors indéniable qu’à un moment donné, je passerais par la case série télé puisque justement, j’aime aussi cet art.

Évidemment, j’ai débuté par les j-dramas parce qu’avant toute chose, c’est le Japon que j’affectionne. Je ne saurai trop expliquer pourquoi j’ai de curieuses affinités avec cette culture. À mon humble avis, si j’ai mis autant de temps avant de me lancer c’est parce que des données techniques, bien triviales au demeurant, entraient dans l’équation. Je ne savais effectivement pas comment me procurer ces séries. Je déteste regarder en streaming ou sur l’ordinateur, il me faut ma télé et mon canapé. Il a juste nécessité que je trouve les bonnes sources pour pouvoir obtenir mon petit plaisir, et une fois la chose bien en place, la machine s’est emballée.

(suite…)

Par |2018-07-06T17:57:16+02:00avril 2nd, 2011|Tags|10 Commentaires

(Bilan) Mon année sériephile 2010

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je souhaite à tous les lecteurs de Luminophore une excellente année 2011, avec tout ce qui est de circonstance.

Comme c’est de coutume, le blog n’y échappe pas et il est donc le temps du bilan de l’année qui vient de s’écouler. À l’instar des articles analogues, il n’est pas du tout question de l’année 2010 des séries, mais de mon année 2010 des séries. Hop, on est partis !

(suite…)

Par |2020-01-08T20:46:27+01:00janvier 2nd, 2011|Bilans de l'année|11 Commentaires