(Bilan) Mon année sériephile 2017

Par , le 1 janvier 2018

Comme d’habitude, je ne résiste pas à l’envie de proposer mon petit bilan de l’année venant de s’écouler même si, à la réflexion, je n’ai pas grand-chose à dire. Avant tout, j’en profite pour vous souhaiter à toutes et à tous une excellente année 2018. Je rappelle que ces billets récapitulatifs n’ont aucune vocation à se montrer représentatifs des douze derniers mois et sont uniquement dédiés à mes propres visionnages. Les fidèles de Luminophore savent que de toute manière, cela fait maintenant un moment que je n’ai plus beaucoup de contact avec l’actualité ! À l’instar de 2016 – et de 2015, d’ailleurs –, je n’ai pas trop regardé ce qui survenait en dehors de chez moi. Certes, je suis au courant de ces séries dont beaucoup parlent sur l’instant, comme s’il fallait les avoir vues au risque sinon de passer pour un démodé, mais je ne m’en préoccupe pas encore. Je continue de suivre mon petit programme, tout doucement, au gré de mes envies. L’année en tant que telle fut plutôt sympathique, à défaut de m’avoir estomaquée. Je ne crois pas avoir eu de grands coups de cœur, de franches révélations. […]

En lire plus...

Sleepy Hollow (saison 2)

Par , le 10 février 2016

Alors que l’annonce de sa mise en chantier laissa songeur plus d’une personne, la première saison de Sleepy Hollow s’apparenta sûrement à l’une des plus jolies surprises de l’année dernière. Ce fut donc peu étonnant qu’une suite ait été commandée. La nouvelle salve d’aventures nous occupant aujourd’hui se constitue pour l’occasion de dix-huit épisodes diffusés sur Fox entre septembre 2014 et février 2015. Aucun spoiler. Rafraîchissant est probablement l’un des adjectifs qualifiant le mieux les débuts de cette série décomplexée. Assumant totalement ses faiblesses, jouant de ses clichés et multipliant les apports à l’univers fantastico-horrifique, elle avait en tout cas jusqu’à présent toutes les capacités de séduire les amateurs du genre. Son duo de choc n’était certainement pas non plus totalement étranger à ce succès tant il s’avérait fort sympathique. Replonger dans le quotidien mouvementé de cette petite ville au milieu de nulle part avait par conséquent de quoi attirer. Malheureusement, la saison démarre assez laborieusement et ne réussit guère à s’affranchir de défauts handicapants, faisant quasiment oublier la désinvolture et le charme d’antan. Sleepy Hollow ne devient pas subitement mauvaise, mais elle s’empêtre dans des écueils dispensables rendant le […]

En lire plus...