Tôkyô Love Story | 東京ラブストーリー

Par , le 19 juillet 2017

Maintenant que j’ai enfin terminé de vider tous mes dossiers de fictions japonaises, que regarder ? Le choix est tellement vaste ! Je n’ai pas tergiversé très longtemps et décidé de me lancer dans quelque chose qui me tentait depuis un moment : une exploration en bonne et due forme des travaux du scénariste Sakamoto Yûji (Soredemo, Ikite Yuku, Saikô no Rikon). Pour bien commencer, j’ai testé une de ses premières séries, la plus ancienne disponible sous-titrée, Tôkyô Love Story. À l’origine se trouve un seinen manga en quatre tomes de Saimon Fumi. Son adaptation télé se compose de onze épisodes de quarante-cinq minutes chacun passés sur Fuji TV entre janvier et mars 1991. Elle bénéficia lors de sa diffusion d’un succès plutôt considérable et doit encore demeurer dans les mémoires de plusieurs téléspectateurs. Aucun spoiler. Nagao Kanji, vingt-quatre ans, quitte sa campagne pour Tôkyô afin d’intégrer un poste à responsabilités dans une entreprise d’équipements sportifs. En arrivant à la capitale, il retrouve avec bonheur deux grands camarades d’enfance et rencontre une de ses collègues, la sémillante Akana Rika tombant immédiatement sous son charme. Mais lui en aime une autre… Ce quatuor commençant […]

En lire plus...

Shiroi Kyotô (2003) | 白い巨塔

Par , le 22 juin 2016

À force de lui tourner autour et de le laisser prendre de la poussière virtuelle dans mes dossiers, j’ai enfin donné sa chance à un mastodonte de la télévision nippone. Effectivement, j’ai souvent pour fâcheuse habitude d’hésiter avant de lancer de supposés classiques, probablement par crainte de finir déçue. Trêve de verbiage, discutons donc de l’une des adaptations de Shiroi Kyotô, un roman écrit en 1965 par Yamazaki Toyoko à qui l’on doit également Fumô Chitai et Karei Naru Ichizoku. Cette histoire a déjà été transposée à l’écran en 1978, mais aussi en 2007 en Corée du Sud à travers White Tower, appellation anglaise traduisant littéralement la japonaise. La version nous concernant aujourd’hui est celle scénarisée par Inoue Yumiko (Engine, Pandora), constituée de vingt-et-un épisodes diffusés sur Fuji TV entre octobre 2003 et mars 2004 ; le premier et le dernier durent presque une heure et, étonnamment, le onzième se dote de quatre-vingt-dix minutes. Il s’agit d’une production fêtant le quarante-cinquième anniversaire de la chaîne. Aucun spoiler. L’effervescence contamine l’hôpital universitaire Naniwa d’Ôsaka avec les élections à venir du nouveau chef de service de chirurgie. Pour beaucoup, le successeur du professeur […]

En lire plus...