Enka no Joô | 演歌の女王

Par , le 3 janvier 2018

Un peu comme plusieurs de ses confrères, le scénariste Yukawa Kazuhiko (Rebound, Kaseifu no Mita) semble apprécier retrouver certains acteurs. Comment pourrait-on le blâmer de vouloir travailler à l’infini avec Amami Yûki ? Direction Enka no Joô, soit la reine de l’enka, une série constituée de dix épisodes diffusés sur NTV entre janvier et mars 2007 ; seul le premier dispose de quinze minutes additionnelles. Aucun spoiler. Du haut de ses presque quarante ans, Ôkouchi Himawari croit encore pouvoir devenir la chanteuse d’enka que tout le monde s’arrache. Elle s’accroche dur comme fer aux propos encourageants de feu son père ; alors qu’elle n’était qu’une enfant, il lui qui disait qu’elle était l’artiste numéro un. Pourtant, cela fait des années qu’elle n’a pas coudoyé le succès, que ce soit dans sa vie professionnelle comme personnelle. Quand elle tombe par hasard sur son ex-petit ami qu’elle n’a pas oublié, elle espère réussir à le reconquérir et qui sait, peut-être qu’il l’aidera aussi dans ses ambitions ? Du moins, si sa malchance perpétuelle ne vient pas tout gâcher ! Le titre de cette production amène à imaginer que l’enka occupera une place prépondérante, que l’on découvrira les coulisses de […]

En lire plus...

Mukodono 2003 | ムコ殿 2003

Par , le 16 octobre 2015

Si, à l’instar de nombreux pays, le Japon n’hésite jamais à proposer un remake d’une fiction à succès, il n’est pas si commun que de le faire seulement deux ans après l’original. Après Mukodono!, place à Mukodono 2003. Il ne s’agit en aucun cas d’une suite de la production susnommée, les deux pouvant en plus être regardées séparément sans aucun problème. Celle qui nous concerne aujourd’hui fut diffusée sur Fuji TV entre avril et juin 2003 ; elle comporte onze épisodes et seul le premier est doté de quinze minutes de plus que les quarante-cinq habituelles. Aucun spoiler. Sakuraba Yûichirô est une superstar adulée sur l’archipel nippon. Artiste aux multiples casquettes, il créé l’émeute partout où il passe. Bien qu’il cultive consciencieusement son image de playboy charismatique, il est en réalité bien plus terre à terre, voire assez niais. Quand il rencontre Ishihara Minami, c’est le coup de foudre instantané. Même s’il sait que l’épouser risque de corser son quotidien, il s’en fiche et choisit de s’installer dans sa belle-famille plutôt survoltée. Avant de commencer Mukodono 2003, je croyais qu’elle se déroulait après Mukodono! et continuait de mettre en avant les aventures du […]

En lire plus...