Kaseifu no Mita | 家政婦のミタ

Par , le 28 février 2018

Aussi incroyable que cela puisse paraître, j’ai certes déjà regardé maintes séries japonaises et plusieurs écrites par Yukawa Kazuhiko (GTO, Rebound), je n’avais pourtant encore jamais testé l’un des derniers très grands succès d’audience : Kaseifu no Mita. La gouvernante Mita fut diffusée sur NTV entre octobre et décembre 2011 le temps de onze épisodes ; plusieurs d’entre eux durent une heure au lieu des quarante-cinq minutes habituelles. Divers remakes dans différents pays, dont la Corée du Sud, ont depuis été réalisés. Aucun spoiler. Dépassé par la situation depuis le décès brutal de son épouse, Asuda Keiichi décide d’engager une gouvernante pour s’occuper de l’intendance du logement et de ses quatre enfants. Cette femme a beau se montrer terriblement efficace, elle laisse une curieuse et presque dérangeante impression. Elle arbore constamment un masque impassible, ne dévoile jamais le fond de ses pensées et ne remet pas en question les requêtes lui étant adressées. C’est pourquoi sa supérieure conseille vivement au père de famille de faire attention, car rien ne dit que cette employée n’irait pas jusqu’à tuer quelqu’un si cela lui était demandé… Le risque lorsque l’on entend parler d’une fiction […]

En lire plus...

Honjitsu mo Hare. Ijô Nashi | 本日も晴れ。異状なし

Par , le 2 octobre 2015

L’opération vidage de mon stock de séries japonaises se poursuit avec Honjitsu mo Hare. Ijô Nashi dont le titre à rallonge peut être très approximativement traduit en il fait beau aujourd’hui ; il n’y a pas d’incidents à relever. Elle n’est constituée que de neuf épisodes diffusés sur TBS entre janvier et mars 2009 ; le premier dure quinze minutes de plus que les quarante-cinq usuelles. Les scénarios inédits se noyant désormais dans les adaptations, il convient d’en saluer un lorsque l’on y est confronté. En l’occurrence, c’est Fujimoto Yuki (Love Revolution, Chiritotechin) qui s’en est chargé. Aucun spoiler. Un policier au sang chaud habitué à pourchasser les yakuzas de Tôkyô est muté sur une île isolée de l’archipel d’Okinawa. Au départ, les autochtones ne voient pas son arrivée d’un très bon œil puisqu’il ne risque pas de servir à grand-chose tant tout y est calme. Mais grâce à son sourire et son entrain, il prouve rapidement qu’il est en mesure de s’intégrer à la vie locale. À l’instar d’un peu trop de fictions sommeillant dans mes dossiers, je n’ai aucune idée de pourquoi celle-ci s’y est retrouvée. Elle ne m’intéresse nullement […]

En lire plus...