Kaseifu no Mita | 家政婦のミタ

Par , le 28 février 2018

Aussi incroyable que cela puisse paraître, j’ai certes déjà regardé maintes séries japonaises et plusieurs écrites par Yukawa Kazuhiko (GTO, Rebound), je n’avais pourtant encore jamais testé l’un des derniers très grands succès d’audience : Kaseifu no Mita. La gouvernante Mita fut diffusée sur NTV entre octobre et décembre 2011 le temps de onze épisodes ; plusieurs d’entre eux durent une heure au lieu des quarante-cinq minutes habituelles. Divers remakes dans différents pays, dont la Corée du Sud, ont depuis été réalisés. Aucun spoiler. Dépassé par la situation depuis le décès brutal de son épouse, Asuda Keiichi décide d’engager une gouvernante pour s’occuper de l’intendance du logement et de ses quatre enfants. Cette femme a beau se montrer terriblement efficace, elle laisse une curieuse et presque dérangeante impression. Elle arbore constamment un masque impassible, ne dévoile jamais le fond de ses pensées et ne remet pas en question les requêtes lui étant adressées. C’est pourquoi sa supérieure conseille vivement au père de famille de faire attention, car rien ne dit que cette employée n’irait pas jusqu’à tuer quelqu’un si cela lui était demandé… Le risque lorsque l’on entend parler d’une fiction […]

En lire plus...

Yottsu no Uso | 四つの嘘

Par , le 24 mai 2017

Comme trop souvent, à force de récupérer un tas de séries et de les laisser traîner maintes années, arrive un moment où l’on ne sait plus du tout de quoi il en retourne. Jusqu’à encore récemment, Yottsu no Uso faisait partie de cette catégorie digne d’une pochette surprise. Il s’agit d’une adaptation du roman d’Ôishi Shizuka dont le titre peut être approximativement traduit par quatre mensonges. Ses neuf épisodes furent diffusés sur TV Asahi entre juillet et septembre 2008 ; seul le premier d’entre eux détient quinze minutes additionnelles. Aucun spoiler. Quand une de leur ancienne camarade de lycée décède dans des circonstances tragiques, au Canada, trois quarantenaires se retrouvent et découvrent que la défunte menait une double vie. En réalité, le quatuor semble étouffé par diverses cachotteries et autres non-dits. Alors que ces femmes essayent de reprendre une existence paisible, leur passé ressurgit constamment et les empêche d’avancer. Ne devraient-elles pas régler tous ces problèmes touchant parfois au plus profond de leur intimité ? En ce qui concerne la romance, la télévision japonaise, voire internationale, préfère souvent choyer un jeune public. Voir des personnages plus âgés, même si l’on ne figure […]

En lire plus...