Into the Badlands (saison 1)

Par , le 21 février 2018

Quand j’étais plus jeune, je ne ratais jamais la moindre production mettant à l’honneur les arts martiaux. Tout m’accrochait, je ne faisais jamais la difficile et presque systématiquement, j’en ressortais ravie. Mon intérêt et mon enthousiasme pour ce genre n’ont pas vraiment faibli depuis cette date, mais, admettons qu’à la télévision et même au cinéma, nous n’avons pas grand-chose pour nous contenter. Into the Badlands ne pouvait que finir par arriver sur mon écran un jour ou l’autre. Cette série étasunienne a été créée par Alfred Gough et Miles Millar, connus pour leur travail sur Smallville, et se compose pour l’instant de deux saisons. La première nous concernant aujourd’hui possède six épisodes diffusés sur AMC entre novembre et décembre 2015. Aucun spoiler. Le monde n’est plus que ruines depuis qu’une succession de terribles guerres l’ont ravagé voilà presque un demi-siècle. Plus personne ne sait vraiment ce qui s’est passé. Peu importe, sur les Badlands, la paix se maintient maintenant à peu près, grâce à la trêve initiée par sept hommes et femmes. Ces individus, ces barons, contrôlent chacun de leur côté une région propre détenant ses coutumes et un mode de […]

En lire plus...

(Bilan) Mon année sériephile 2017

Par , le 1 janvier 2018

Comme d’habitude, je ne résiste pas à l’envie de proposer mon petit bilan de l’année venant de s’écouler même si, à la réflexion, je n’ai pas grand-chose à dire. Avant tout, j’en profite pour vous souhaiter à toutes et à tous une excellente année 2018. Je rappelle que ces billets récapitulatifs n’ont aucune vocation à se montrer représentatifs des douze derniers mois et sont uniquement dédiés à mes propres visionnages. Les fidèles de Luminophore savent que de toute manière, cela fait maintenant un moment que je n’ai plus beaucoup de contact avec l’actualité ! À l’instar de 2016 – et de 2015, d’ailleurs –, je n’ai pas trop regardé ce qui survenait en dehors de chez moi. Certes, je suis au courant de ces séries dont beaucoup parlent sur l’instant, comme s’il fallait les avoir vues au risque sinon de passer pour un démodé, mais je ne m’en préoccupe pas encore. Je continue de suivre mon petit programme, tout doucement, au gré de mes envies. L’année en tant que telle fut plutôt sympathique, à défaut de m’avoir estomaquée. Je ne crois pas avoir eu de grands coups de cœur, de franches révélations. […]

En lire plus...