Articles contenant le tag “Torchwood”

Torchwood : Miracle Day | Le jour du miracle (saison 4)

Par , le 21 mai 2013

Torchwood (saison 4)

Compte tenu des vives critiques des fans de la première heure à son encontre, la quatrième saison de Torchwood ne donne guère envie de l’essayer. C’est peut-être d’autant plus vrai lorsque l’on sait qu’elle se termine sur un cliffhanger et qu’il est fort possible qu’il n’y ait jamais de suite, Russel T. Davies étant occupé par des soucis personnels, et les acteurs engagés ailleurs – et accessoirement plus sous contrat. Toutefois, aucune information claire n’ayant été fournie à ce sujet, tous les espoirs sont permis. Après tout, la saison quatre a justement mis beaucoup de temps à arriver à l’antenne, plusieurs croyant alors certainement qu’elle ne verrait jamais le jour. À l’instar de la précédente, elle se veut assimilable à un tout et porte cette fois-ci le sous-titre Miracle Day, soit le jour du miracle en français. Précision qui a son importance, ces dix épisodes, d’une cinquantaine de minutes diffusés quasi simultanément sur BBC One et Starz entre juillet et septembre 2011, sont une coproduction entre l’Angleterre et les États-Unis. Aucun spoiler. Un jour, plus personne ne meurt sur Terre. Les maladies, les blessures et autres causes de décès existent mais elles ne conduisent tout simplement plus à la mort. Bien que cette idée puisse paraître enchanteresse, c’est en réalité loin d’être le cas et très rapidement, les ennuis s’accumulent. Seul Torchwood paraît être en mesure d’expliciter ce qui se passe. Sauf que l’institut a été détruit et que ses quelques membres encore vivants sont introuvables. Grâce à deux agents de la CIA, l’équipe morcelée se reforme afin de se lancer dans une quête périlleuse. La saison trois de Torchwood, Children of Earth, se terminant sur une note tragique avec le décès d’Ianto et le départ instantané de Jack vers un endroit inconnu, Gwen n’a pas d’autre choix que d’essayer [...]

En lire plus...

Gwaith/Cartref | Home/Work (pilote)

Par , le 5 septembre 2012

Gwaith/Cartref (pilote)

Lorsque que l’on pense séries britanniques, on fait généralement quasi exclusivement référence aux séries anglaises. Pourtant, que ce soit l’Écosse ou le Pays de Galles, eux aussi peuvent proposer quelque chose typiquement de chez eux. Grâce à Eurochannel, chaine spécialisée dans les médias européens, il est possible de faire de multiples découvertes comme ce fut le cas avec Gwaith/Cartref. Derrière ce titre se cache une série galloise toujours en cours. Après tout, que la série soit galloise ou anglaise, on pourrait ne pas y voir de différences surtout lorsque l’on regarde déjà des productions comme Torchwood qui sont basées à Cardiff. Sauf que Gwaith/Cartref n’est pas en anglais mais en… gallois ! Elle est composée pour le moment de deux saisons dont la dernière vient de se terminer assez récemment au Pays de Galles. Dans ce billet il ne sera question que de son premier épisode passé le 18 septembre 2011 sur S4C. La saison une de dix épisodes est actuellement diffusée sur Eurochannel, qui, rappelons-le, est visible via SFR (89), Free (39) et Virgin Mobile (194). Gwaith/cartref signifie en anglais work/home mais l’appellation internationale a inversé l’ordre pour qu’elle devienne Home/Work. Aucun spoiler. Le cadre de Gwaith/Cartref se situe à Cardiff, à Ysgol Gyfun Gymraeg Bro Taf, une petite école publique où professeurs et élèves ont pour particularité de ne parler qu’en gallois. La caméra suit les péripéties des enseignants, les difficultés auxquelles ils sont confrontés au quotidien, qu’elles concernent leur profession mais aussi leur vie personnelle. Une des particularités de la série, outre sa langue, est d’être effectivement divisée en deux parties bien distinctes. En fait, le titre l’annonce dès le départ avec le slash, il sera bien question du travail mais aussi de tout ce qui touche au domaine du privé, de toute manière souvent plus ou [...]

En lire plus...

Torchwood : Children of Earth (saison 3)

Par , le 25 juin 2012

Torchwood (saison 3)

Attention, pression ! Il est assez amusant de constater que durant les premières années de Luminophore, je ne critiquais pas toujours de tout ce que je regardais tandis que maintenant, j’essaye de tout passer en revue. Il m’arrive donc d’être embêtée de voir que j’ai laissé de côté certaines saisons et séries. Ayant la quatrième saison de Torchwood sous le coude depuis un petit moment, j’ai dans l’idée de me lancer assez prochainement mais je tenais auparavant à m’attarder sur la précédente. Eh oui, je ne l’avais jamais fait ! À l’époque j’avais eu la paresse de m’y mettre, notamment car je n’avais pas été particulièrement enthousiasmée. Me voyant mal écrire quelque chose à son sujet presque trois ans plus tard, j’ai décidé de la revoir. Ce revisionnage ne se fit pas sans pression puisque j’avais peur de ne vraiment pas accrocher et de me fâcher irrémédiablement avec Nakayomi. Pourquoi donc ? Parce que nous en avons parlé à plusieurs reprises et qu’à chaque fois que je critiquais la saison, il me grondait. Gloups (:p).Contrairement aux deux premières saisons, la troisième est bien plus courte et dispose d’un format particulier. Elle est en fait assimilable à une sorte de mini-série étant donné qu’elle ne comporte que cinq épisodes de 55 minutes racontant une unique histoire. Elle se suffit ainsi à elle-même bien qu’il soit préférable d’avoir regardé la suite afin de mieux comprendre certaines relations et personnages. Intitulée Children of Earth, soit les enfants de la Terre, elle fut diffusée du 6 au 10 juillet 2008, durant cinq soirs de suite sur BBC One. Jusque-là, la série n’avait jamais eu les honneurs de BBC One, devant se contenter de Two ou de Three. Aucun spoiler. Gwen, Ianto et Jack continuent de travailler pour Torchwood malgré la perte de leurs deux [...]

En lire plus...

Page 1 sur 41234