Party wa Owatta | パーティーは終わった

Par , le 22 août 2013

Cela faisait un sacré moment que nous ne nous étions pas penchés sur un keitai drama par ici. Pourtant, c’est un format que j’apprécie tester car il offre une approche atypique des séries habituelles. Cette fois, mon choix s’est porté sur Party wa Owatta dont le titre peut être approximativement traduit en la partie est terminée. Sans grande surprise, il s’agit d’une production de BeeTV, le spécialiste de ces fictions pour mobiles. Composée de vingt-cinq épisodes de cinq minutes, elle fut diffusée sur les téléphones portables entre février et avril 2011. La version trouvable sur la Toile est celle issue du DVD ; autrement dit, elle a été condensée afin de proposer cinq parties égales d’une petite vingtaine de minutes. Aucun spoiler. Toake est une mangaka assez connue malheureuse en amour. Lorsqu’un de ses proches l’invite à une fête donnée en l’honneur de l’un de ses confrères, elle accepte plus ou moins malgré elle. Elle y rencontre cinq hommes pour lesquels elle se plaît à s’imaginer vivre avec chacun d’entre eux une histoire romantique. Pour peu que l’on ait regardé le sympathique Onnatachi wa Nido Asobu, un autre keitai drama, […]

En lire plus...

Young Black Jack | ヤング ブラック・ジャック

Par , le 29 juillet 2013

Oui, le billet de ce jour est encore dédié à l’un de ces tanpatsu du printemps 2011, période de diffusion m’occupant visiblement beaucoup en ce moment. Comme j’ai déjà eu l’occasion de l’expliquer dernièrement, il y a deux ans, dans le cadre d’un billet pour Critictoo, je m’étais focalisée sur les renzoku de la saison, récupérant en même temps les tanpatsu sans les regarder. Ce n’est que maintenant que je m’y mets, mes dossiers virtuels me remerciant au passage de procéder à un petit ménage. Aujourd’hui, place à Young Black Jack. Diffusé sur NTV le 23 avril 2011, il dure un peu moins de 105 minutes. Normalement, ce titre devrait être familier aux amateurs de mangas puisqu’il s’agit ni plus ni moins que d’une histoire inspirée assez librement de Black Jack, une œuvre phare de Tezuka Osamu ; composé de 17 volumes sortis entre 1973 et 1983, ce shônen à succès est disponible après quelques péripéties en France chez Kazé. Notons justement que ce scénario a été transposé sous plusieurs formats et, qu’outre Young Black Jack, il est également le point de départ d’autres récits tels que Black Jack : Kuroi […]

En lire plus...