The Pretender (Le Camélon) – 3×18 | Wake Up (Pièces manquantes)

Jour 3, semaine spéciale Noël. Aujourd’hui, l’article sera dédié à l’épisode 3.18, Wake Up (Pièces Manquantes en VF) de The Pretender (Le Caméléon) selon les souhaits de Nephthys.
Il convient de préciser que d’habitude je ne fais jamais de review d’épisode et que surtout, je n’ai jamais regardé Le Caméléon. Je sais seulement quelques trucs comme quoi Jarod est un génie qui s’est échappé d’un centre pour génies et qu’une Mlle Parker le pourchasse. Jarod peut se camoufler tel un caméléon car il sait énormément de choses et a un talent très développé pour se métamorphoser. Mlle Parker paraît être la méchante mais elle ne l’est pas vraiment. Point barre. Du coup, l’article aura sûrement des suppositions fausses mais vous m’excuserez n’est-ce pas ? ^^;

L’épisode débute par Mlle Parker (elle a un prénom au fait ?) qui rêve de sa mère qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau (au début je ne comprenais pas je dois avouer xD). S’en suit un petit discours sur le grand amour, bla bla bla. Ce rêve permet à la miss de se rendre compte que Thomas est l’homme de sa vie et qu’elle a été bien stupide de refuser d’aller avec lui à Portland. Du coup, elle se précipite dans la salle de bain où ce dernier prend sa douche et lui déballe ouvertement ses sentiments. Sauf qu’il ne répond rien, normal l’eau coule toute seule. Mais où est donc Thomas ? Eh bien il est dehors, adossé à la maison, une balle en pleine tête.

Un ferrailleur qui comme par hasard passe par là à ce moment voit la scène et part à toute vitesse en ayant bien pris la peine d’avertir la police d’un meurtre. Mlle Parker se retrouve ainsi sur le banc des accusés. Par chance, on trouve plus tard un junkie totalement défoncé et couvert de la tête au pied du sang de Thomas. Et en bonus il a aussi l’arme de Mlle Parker qui a servi au meurtre. Encore une fois, comme par hasard, le junkie y passe (overdose) et l’assassinat reste donc dans le flou.

Entre temps, Mlle Parker reçoit un coup de fil de Jarod qui l’a vue à la télé et lui offre une petite visite dans un bar. En guise d’aide il lui balance quelques phrases mystérieuses et surtout le conseil de chercher les pièces manquantes dans son entourage. Mlle Parker ne croit en rien à la thèse du suicide du junkie et part fouiller chez lui. Vivant dans un vrai taudis, il paraît impossible qu’il ait pu se fournir en morphine. Il y a donc forcément quelque chose qui se trame dessous.

Les meurtres étant vraiment à la mode, le policier chargé de l’enquête y passe dans un accident de voiture. Les coïncidences n’existant décidément pas dans cette série, le câble de frein avait été coupé. Alors que tout semble aller contre Mlle Parker, elle retrouve le ferrailleur qui bien évidemment est lié à toute cette machination. Il fut payé pour se trouver devant la maison et alerter la police et n’a reçu ses ordres qu’à travers un téléphone. Mais il saurait reconnaître la voix, pour cela il a juste besoin de 500 000 $. Somme que Mlle Parker s’apprête à lui donner plus tard (dommage que mon père ne travaille pas au Centre tiens xD) mais ce ferrailleur est retrouvé enfermé dans le coffre de sa voiture avec pour seul air le gaz d’échappement.

Il n’y a donc plus aucune piste pour Mlle Parker, le meurtre de son fiancé (ou je ne sais quoi) ne sera pas résolu. Néanmoins, Jarod lui conseille fortement de ne jamais oublier, de chercher toutes les pièces manquantes pour faire tomber ceux qui sont responsables. Mlle Parker est bien décidé à faire croire que tout va bien mais de préparer en silence sa vengeance qu’elle mangera donc froide…

Ne connaissant pas du tout l’histoire, ni les personnages, j’avais un peu peur de fermement m’ennuyer et ne rien comprendre devant cet épisode. Ce ne fut pas vraiment le cas. Il y avait quelques éléments relativement intéressants qui ont pu me captiver suffisamment longtemps.
Certes, cette accumulation de meurtres paraît quelque peu abusive mais étant donné que la thèse de la machination est celle qui est soulevé, ça paraît compréhensible. Le principal défaut se trouve dans le fait que l’on voit très peu Jarod. Ok il est un génie, tout ça, tout ça, mais que fait-il dans cet épisode ? Bah pas grand chose. Je m’attendais et surtout j’espérais voir des talents un petit peu sensationnels et surtout avoir la réponse à ce meurtre ^^; En ne visionnant qu’un seul épisode c’est assez frustrant mais sur une saison c’est peut-être palpitant, je ne sais pas. Cela dit, cet évènement semble avoir ébranlé davantage la confiance que Mlle Parker peut avoir envers le Centre qui l’emploie. Peut-être cela marquera un rapprochement avec Jarod pour faire tomber cette structure ?

L’entourage de Mlle Parker n’est pas vraiment d’une grande aide. Mis à part Patrick Bauchau (qui a des yeux normaux, pas comme dans Carnivàle :D) et un chauve qui semble assez intimidé et mal à l’aise, elle n’a que Jarod qui semble s’inquiéter pour elle. D’ailleurs, je m’attendais à des scènes plus ambiguës entre Jarod et Mlle Parker, ça sonnait un peu plat je trouve.
Son père est très ambigu et ne paraît en aucun cas digne de confiance. Il lui dit de bien belles paroles mais tout cela sonne faux, comme s’il cachait son implication. Quant à sa belle-mère, son goût prononcé pour les sucettes n’en fait pas quelqu’un d’agréable. Elle n’hésite pas à enfoncer davantage Mlle Parker. Ah, et j’ai été très étonné de retrouver ce cher Mike Delfino ♥. Le personnage avec un tuyau d’oxygène dans le nez ne semble pas très sympathique c’est le moins que l’on puisse dire. Vu les plans très insistants sur sa modeste personne, ajouté au fait qu’on ne l’entend pas une seule fois parler, laisse suggérer qu’il a quelque chose à voir dans cette affaire.

La mère de Mlle Parker semble être morte ?! Elle représentait tout pour sa fille ce qui peut amener à penser que l’héroïne a du avoir du mal à surmonter cette épreuve. Malgré ce qu’elle subit dans cet épisode, elle reste digne et décide de carburer dès lors à la vengeance. Généralement, dans ce genre de situation, le personnage devient quelque peu obsédé par sa quête et s’y perd…

Les flash backs étaient très jolis et bien mis en scène par ce mélange entre noir et blanc et couleur. Je ne sais pas si c’est habituel de la série mais il est amusant de noter que lorsque Mlle Parker était triste dans ces flashbacks, ils étaient en NB mais lorsqu’elle était heureuse ils gagnaient en couleurs.
Le cadeau qu’offre Jarod à la fin est intéressant. Il s’agit d’une sorte de mosaïque de verre représentant Mlle Parker. Sauf qu’une pièce manque : celui de son coeur. Jolie métaphore que voilà. Son coeur a été arraché par ce meurtre et va-t-elle le retrouver ?

Un épisode très centré sur Mlle Parker, un peu trop pour la novice que je suis, mais il comporte des scènes agréables et de jolis moments. Le désespoir de Mlle Parker est bien mis en scène et la situation avance suffisamment vite pour ne pas faire durer de sempiternelles accusations ou que sais-je. Dur d’en dire quelque chose de réellement concret car je ne m’y connais trop peu pour comparer au reste de la série. Ca ne m’a pas donné envie de m’y pencher mais ça aura au moins titillé ma curiosité.