Yamato Nadeshiko

//Yamato Nadeshiko

Yamato Nadeshiko | やまとなでしこ

Par , le 4 septembre 2014

Après avoir principalement regardé des séries japonaises assez récentes, il était grandement temps de retourner aux plus anciennes avec une production datant du siècle dernier. Pour cela, quoi de mieux que de tester une comédie romantique ayant eu un certain succès lors de sa diffusion ? Effectivement, si Yamato Nadeshiko – dont le titre signifie la femme parfaite – ne dit probablement rien à plusieurs d’entre vous, la série a pourtant eu la cote aux débuts des années 2000. Précisons tout d’abord qu’elle n’a absolument rien à avoir avec l’adaptation de 2010 du shôjo manga Yamato Nadeshiko Shichi Henge. Celle qui nous concerne aujourd’hui est une création originale composée de onze épisodes de quarante-six minutes passés sur Fuji TV entre octobre et décembre 2000 ; débutant à 21 heures le lundi, il s’agit du getsuku. Le dernier épisode est rallongé d’un quart d’heure. De cette fiction est née en 2003 une sorte de remake sud-coréen, Yojosuknyeo (My Fair Lady). Aucun spoiler. Sa famille ayant eu de graves problèmes d’argent, Jinno Sakurako a vécu une enfance assez difficile et s’est promis qu’en grandissant, elle privilégierait toujours la richesse avant toute chose. Devenue adulte, ce n’est donc guère étonnant de la voir enchaîner les rencontres de célibataires (les gôkon) dans l’espoir de trouver le mari parfait, autrement dit celui disposant du compte en banque le plus garni. Profitant de son statut d’hôtesse de l’air et de sa beauté, elle gagne tous les cœurs et s’amuse à papillonner d’un parti à l’autre. Quand elle tombe sur […]

En lire plus...